Carnet de guerre de Gaston LEGALLET

du 319 RI, 115 RAL et 2ème RAC

Présenté par son fils Jean

Recopié par Thierry GIB

Merci à eux deux

 

Quelques passages du carnet :

« Parti en même temps que le Gallia qui a été coulé peu après.»…  30 sept. 1916

« Le bateau se met en place pour charger des patates. De près, nous voyons le Vésuve en éruption » 3 oct. 1916

« Nous avons été tranquille ;j’ai été à la pêche aux grenouilles, crabes et mangé de la tortue.»  21 oct. 1916

 

 

  

24 avril 1915

départ de Lisieux, passé par Mantes, Achères, Treil, revenu sur Beauvais, débarque à Rouzel à 6 h le soir

25 avril

rejoint le 319e  passé à la 19e compagnie

26 avril

exercice, revue

27 avril

marche 20 km, passage et bombardement par avion

28 avril

départ de Sains  passé par Saleux, Amiens, Doublans et catonne à Mily  (bouffé un canard)

29 avril

repos

30 avril

lancement de grenades

 

 

1e mai 15

exercices

2 mai 15

marche

3 mai 15

repos

4 mai

parti de Mily à 10h45 couché à Barly

5 mai

arrivé à Fosseux à 6h le matin

6 mai

marche passé à Hauteville demande par les officiers…

7 mai

revue par le colonel

8 mai

marche vive canonnade coté d’Arras

9 mai

pris la garde forte canonnade sur Arras avons gagné 5 kilomètres  la canonnade a duré de 8h du soir jusqu’à 3 h sans arrêt bu une bouteille de champagne avec Lamy, Lenfant, et Lebourg

10 mai

Départ pour les tranchées couché à ….

11 mai

Arrivé à Mareuil à 8 h

12 mai

A la Targette blessé 3h1/2 pris le train à Aubigny passé à St Pol, Amiens, Paris, Orléans, Blois, Amboise, Tours arrivé le 13 mai à Saumur à 6h le soir.

du 13 mai 1915 au 11 sept 1915

hôpital cours dacrier Saumur

du 11 sept 1915 au 7 octobre 1915

hôpital dépôt des convalescents Saumur

du 7 octobre 1915 au 19 février 1916

hôpital   52 place Delpeau Tours

20 février 1916

convalescence 7 jours

du 1e mars 1916 au 22 mars 1916

119e Lisieux 28e compagnie

du 22 mars 1916 au 6 avril 1916

27e compagnie

du 6 avril 1916 au 17 avril 1916

28e compagnie

du 17 avril 1916 au 7 mai 1916

29e compagnie

du 7 mai 1916 au 25 juin 1916

hôpital mixte Lisieux

du 25 juin 1916

319e d’infanterie 26e compagnie       

 

 

Notes :

Il manque quelques pages : Gaston a changé de régiment après sa blessure ; il est affecté au 115 RAL (régiment d’artillerie Lourde) ; puis au 2éme RAC à compter du 17/10/1916

 

Campagne d’Orient

 

Résumé………………………………………..

Embarqué à Marseille le 30 septembre 1916 sur le transport Odessa, devons embarqué sur la galère ; Passé par l’Italie fait escale à Naples ; arrivé à Salonique le 9 octobre à 8h 1 /2, débarqué vers 21 h soir ; dirigé ensuite sur le dépôt du 115ème artillerie lourde, y suis resté jusqu’au 7 ; à cette date parti  en renfort  pour le 2e AC qui est en position à Ratis  face au lac Thoiran, avons débarqué à Kilindir  ou nous avons été salués par les  boches qui ont envoyé une degelée d’obus ; par bonheur, ils étaient long de 50 mètres

 

Départ de Caen le 13 septembre 1916

le soir à 6 heures, passé par Alençon, Argentan ; entre ces deux villes, j’ai eu le bonheur de faire le voyage avec mon oncle que j’avais laissé le matin à Caen ; arrivé au Mans à 24 heures, couché dans une salle réservé aux militaires.

Reparti le 14 à 7h30

 passé par Tours  ou il y a eu un arrêt de 2 heures, couché le soir à Saincaize

Reparti le 15 à 5h30

Passé par les localités suivantes : Moulins, Berray, Ferté haute rive, Varennes , St Allier, Crechy, St germain les fossés , St Remy , Vendert, Gannat , Aigueperse, Aubrat, Riom, Gersat ; Changé de train à Clermont Ferrant ; passé Issoire, le saut du Loup, Arvent, briaude, Faulhaguet ; Langeau ou nous sommes descendus à 5h30

J’ai couché chez M. Perrin, mécanicien sur le…. Très bien reçu avec un bon dîner et un bon plumard.

Départ de Langeac le 16 à 5h30

Passé par Langogne, traversé la chaîne des Cévennes : grandes montagnes L’aspect de ces sites est très joli ; nombreux sont les …( ?)…. Au fond de ces montagnes ou coulent de forts torrents, dont la vue m’a paru grandioses ; arrêt à  Alais 2 heures et enfin arrivé à Nîmes le 16 à 2 heures, très fatigué mais enchanté du voyage

Eté au dépôt de la glacière où est en formation l’armée destiné pour l ‘orient 

La ville est belle, y suis resté du 16 au 27.

Départ de Nîmes le 27 septembre à 3h30 soir

passé à Manduel, Redissan, Baucaire, arrêt à Tarascon ou avons trouvé du pinard passé à Légaux, Arles, Miramas, St Chamas L ‘Estaque

 

Arrivé à Marseille le 28 à 2heures matin couché dans un baraquement réveil à 7h30 pour aller dans le fort St Jean ou nous avons bu le jus, reçu par un biston qui n’a rien de commode ; il nous a fait déménagé de la dedans à toute vitesse

Nous avons été ensuite à Park american ou l ‘ étaient très bien ; à la date du 30 septembre embarquement sur le transport Odessa et le bateau lève l ‘ancre à 6 heures soir en même temps que le Gallia ; au sortir du port, il y a un peu de tangage qui s ‘apaise un peu au large 

parti en même temps que le Gallia qui a été coulé peu après.

La nuit se passe très bien et bien dormi

1 octobre

Levé de bonne heure, bu le jus qui est superbe, et je monte sur le pont, la mer est belle ;de loin, nous découvrons la côte d’azur, aperçu de loin la principauté de Monaco, Gênes

La soupe est très bonne et en quantité suffisante, couchée à 8h15 bonne nuit.

2 octobre  

la mer est un peu agitée après, nous côtoyons les côtes d’Italie, apercevons le Vésuve qui est en action, vu aussi de fort jolies villes et à 7 h, nous rentrons dans le port de Naples

3 octobre

Levé à 6h monté sur le pont vue très belle du port et de la ville. Le bateau se met en place pour charger des patates. De près, nous voyons le Vésuve en éruption ; nous avons la permission de descendre en ville et dont je profite en compagnie de Carré…la ville est jolie et les habitants ont peurs, bouffé du macaroni, rentré à 2h

4 octobre

le chargement s’effectuee

5 octobre    

le chargement est terminé à midi et l’on s’apprête à partir, ce qui arrive à 2 h

mer calme, rien de particulier

6 octobre

Lever à 7 h le bateau est arrêté devant un petit pays dont je n’ai pu savoir le nom(je crois que c’est Nilos ??)

Arrêt de deux heures  et continuation du trajet, mer calme, à 11 h aperçu un navire hôpital anglais

À 3h, nous ne voyons plus que le ciel et la mer qui est un peu agitée ; suis resté à prendre la fraîche sur le pont avec Carré, le temps est superbe.

Avons vu deux navires que nous pensons être des bateaux  hôpitaux.

7 octobre

Le temps est calme, avons aperçu des bateaux de loin.

J’ai fait la lessive et  retaillé mon pantalon, fait la lingère.

Vers le soir, nous sommes dans la mer Ionienne ; pris le frais avec les copains, beau soir d’été

La mer est calme, aperçu plusieurs navires.

8 octobre

Lever à 6 h, nous commençons  à revoir la côte, ce qui nous semblent bon.

Nous sommes en mer Egée et avons passé cette nuit le cap matafan ?? , l’endroit le plus dangereux de la traversée, avons communiqué par TSF, passé devant Corfou.

9 octobre

Arrivée à Salonique à 8h30 temps, très calme l’entrée du port est très surveillée ; des grillages pour opposer les sous-marins d’entrer, les torpilleurs sont venus à notre rencontre pour nous faire rentrer.

L’on nous apprend que le Gallia a été torpillé ; vers 1h30, nous débarquons et en route pour le camp de Zeitenlik (le long de la route, … au moins trois cimetières…. ;)

Enfin nous voila sur la terre ferme et bien content, car il y a toujours la frousse qui nous tient lorsque l’on se sait à la merci de ces sous-marins du diable.

A Zeitenlik, un bon souper nous attend, nous couchons sous les marabouts et nous restons les 7 du 45 ensemble.

10 octobre

Je vois Glatigny et nous causons du pays ; de cette date au 17, je suis resté au 115 à soigner chevaux et mulets.

 

il est affecté au 2éme RAC à compter du 17/10/1916

17 octobre

départ de Zeitenlik pour le 2ème AC

18 octobre

Arrivée en gare de Kilindu ; tout d’un coup, une dégelée d’obus nous arrive , un seul a été légèrement touché.

Nous arrivons à la b…qui est à Rates jusqu’au 21

21 octobre

Nous avons été tranquille ;j’ai été à la pêche aux grenouilles, crabes et mangé de la tortue.

22 octobre

été à l’observatoire Piton des zouaves, vu le lac Doiran, les Velez. Bladaj a engueulé avec un cabot du Havre.

23 octobre

porté soupe à l’observatoire

24 octobre

resté au téléphone

25 octobre

nous allons partir

26 octobre

Embarquement des pièces, nuit du 28 /29 gare Kilindir, départ de bon matin , passé à Sarriguel, etc..

Arrivé à Salonique vers 3 h

29 octobre

lever à 6h30 et l’après-midi, avons changé de camp, pris la garde

30 octobre

été au parc travailler

du 31/10 au 26/12

à Salonique

26 décembre

Départ, pris le train à 1 h, débarqué à Gumendzé, ou nous avons cantonné la nuit ; vu Vardar

27 décembre

parti de Gumendzé le matin, couché au poteau 11

28 décembre

départ à7h30, avons fait 5 heures en traînant nos sacs dans des brouettes et par des chemins tout à fait mauvais malgré la fatigue ressentie, ce genre de locomotion nous a fait bien rire, à 11h arrivée à la position, de suite au boulot pour faire notre position avec Chaignaud, guillot


Du 29 décembre jusqu’au 20 janvier

travaillé au plates formes

 

le 21 janvier 1917 

Touché au ????

21 au 23

malade

exempt

24 décembre

 au téléphone

 nuit du 30/31

Inondé dans le poste, éboulement , traversé de pieds à la tête rempli de terre.

 

Nous avons devant nous.. ……………………………………………………..

…………………………………………………

du 1e janvier au 17

rien de particulier

le 18 février

avions boches et français détruits dans un combat aérien mort des aviateurs

du 18 au 24

rien de particulier

le 28

avion français prend feu et tombe dans les lignes bulgares mort de l’aviateur

du 25 février au 6 mars

rien d’intéressant

 le 6 mars

colonel Fanch est venu à la position

Le soir raid d’avion sur…..ont laissé tombé des bombes rien de précis sur l’endroit

 

 Départ de Beriki le 3 avril passé par ….. direction Salonique

ou nous ne sommes restés que deux heures et repris le chemin de……ou nous avons couché une nuit pris la garde car il y en a qui ont fait des bêtises départ le 6 passé à ……

 

Arrivé à ….cantonné quelques jours et ensuite monté à la position en passant par…..

 

Arrivé le 10 avril à la position, 1e nuit que l’on y a passé , une tempête épouvantable s’est déclenché il nous fallait tenir les piquets  tout foutait le camp.

Du 8 mai au 21 mai

Attaque, tiré beaucoup de cette date au 14 juin : rien d’anormal puis descendu à … pour voir M Quenin  qui est au 109e passé la journée avec lui

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………

le 23 juin 1917

bombardement boche

Attaque serbe : 8 mai 25 mai

Attaque serbe : 30 août 2 septembre

(Fin du  feuillet difficile à lire)

Du 8 au 15/12

voyage à Salonique avec gros …..le … de Serbie. bon voyage

 

6 mars 1918

été au goué ( ?) dans by ( ?) voir Sougues

retour par Pojar, où nous nous sommes perdus dans la neige, 2m de neige

 

départ de la brce ( ?) pour permission le 23 mars (1918)

 

(Fin du  carnet)

 

 

Gaston LEGALLET est décédé en 1935

 

 

retour accueil                retour page précédente