Régiments d'Infanterie durant 14/18, N°51 à 100

 

Mise à jour : août 2014

Un régiment en 1914, c’est quoi ?

Signaler une erreur ou omission sur cette page

Essayer de retrouver une photo d’un ancêtre soldat

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : C:\Users\Didier\Desktop\chez mika\ligne51-100_fichiers\image002.jpg

4 soldats du 60e RI, 1916

 

Choisissez le N° du régiment recherché :

60 à 70   70 à 80   80 à 90   90 à 100

51ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Beauvais.

Il fait partie de la 6e brigade d’infanterie, 3e division d’infanterie, 2e corps d’armée.

À la 3e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

4 citations à l’ordre de l’armée et 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère jaune. Voir les citations

1914 Ardennes Belges (début août) : Stenay, Tintigny, Rossignol, Villers-le-Loue, Meix

Retraite des 3e et 4e armées : Cesse, Buzancy (27 août) puis Dommartin, Blesme

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Scrupt, St Lumier, Possesse, Verrières puis La Harazée, Vienne puis Argonne (oct.-jan.15) : cote 176

1915 Opérations du 2e corps en Argonne, forêt de Servon (janv.) puis Champagne : Ravin des Cuisines, cote 196 (mars)

Woëvre : Marchéville, tranchée de Calonne (avril) puis bataille de Champagne : Tahure, butte de Tahure (sept.-oct.)

1916 Woëvre (jan.-juin) : Rupt, Génicourt, Trois Jurés puis bataille de la Somme : Belloy-en-Santerre (juil.-août) puis bois de St Eloi, Belloy (sept.) puis Berny-en-Santerre (déc.)

1917 Chemin des Dames : Mont Spin, La Neuville, Le Godat (avril-mai) puis Verdun (juil.) : cote 304, Verdun (août à jan.18) : ruisseau des Forges et cote 304

1918 Verdun (fév.-avril) : Avocourt puis Somme (avril-août), Mailly-Raineval, Sauvillers, Aubvillers, bois St Hubert

Champagne : est de Tahure, bois de Tournerelle (sept.)

52ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Montélimar.

Il fait partie de la 54e brigade d’infanterie, 27e division d’infanterie, 14e corps d’armée.

À la 27e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte. Voir les citations

1914 Opérations dans les Vosges (août) : cols de Sainte Marie et du Bonhomme (12/08), enclos des Vaches, col d’Urbeis (17/08), Lusse, Combrimont, Colroy-la-Grande, Steige, Meissengott (2e bat.), Grandfontaine (20/08), col du Prayet et de Ranz (23/08)

Lorraine :  Saint-Blaize, Neufs-Étangs, Basse-Pierre, La Salle, Saint Rémy (24-31 août.), cote 263, ferme de Ham, La Salle (sept.), La Croix-Idoux (8/09) (600 h. hors de combat)

Somme (course à la mer) : Chaulnes, La Station (21-24 sept.) puis Chaulnes, le bois Triangulaire (26/09)

(1000 h. hors de combat), 700 h. de renfort proviennent du 111e régiment territorial

Lihons, cote 101 (fin oct.) (600 h. hors de combat) puis secteur de Lihons (nov.-déc.)

1915 secteur de Lihons (janv.-août) Bataille de Champagne : secteur de Souain et du Trou Bricot, tranchée du Rhin, tranchées du Danube et de York, cote 193 (25-27 sept.)  (800 h. hors de combat) puis Souain (oct.-déc.)

1916 Champagne (jan.-mars) : secteur de Souain puis bataille de Verdun (mars-août) : secteur du Fort de Vaux, tunnel de Tavannes (mars-mai) puis Fontaines de Tavannes, Damloup, boyaux de Doler et de Frecht (juin-oct)

1917 Oise (mars) : secteur de Roye, Villers-les-Roye, Roye, Montescourt, Neuville

Chemin des Dames (mai-août) : Itancourt

Aisne (fin oct.) : bataille de la Malmaison, tranchées des Cuirassiers, des Imposteurs et du Cornier, pentes ouest du Mont de Laffaux puis Allemant, plateau des Guerbettes, Tour de Pinon, château de Pinon puis même secteur jusqu’en déc.)

1918 Alsace (janv.-avril) puis Flandres (mai) : Hagedorn, ferme Hille, secteur de Locre, Bailleul

Champagne (juil.) : cote 181, Mont-sans-Nom puis Lorraine (août-nov.) : Bénaménil

53ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Perpignan.

Il fait partie de la 63e brigade d’infanterie, 32e division d’infanterie, 16e corps d’armée.

À la 32e D.I. d’août 1914 à juin 1915, puis à la 124e D.I. jusqu’en nov. 1916, puis à la 163e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte. Voir les citations

1914 Bataille de Morhange : Avricourt, Réchicourt (août), Lorraine: trouée de Charmes : Brémoncourt, Einvaux, Franconville, la Mortagne (23 août-1 sept)

Woëvre (oct.) : Minorville, Flirey, bois de Mort Mare puis Les Flandres (oct.-déc.) : Saint-Eloi, Hollenbecke, Zillebeke

1915 Somme (fév.) : Lihons   Champagne (mars- août) : Beauséjour, ravin des Cuisines, Vaudesincourt, butte du Mesnil

Bataille de Champagne (sept.) : Moronvilliers, Mont Sans Nom, Aubérive puis en nov.-avril 16 : Main de Massiges

1916 Bataille de Verdun (mai) : fort de Vaux, ravin de la Horgne, secteur du tunnel de Tavannes puis Champagne (juin-oct.) Ville-sur-Tourbe, bois d’Hauzy, Maisons de Champagne

1917 Woëvre (début 17) : Les Éparges, la côte des Hures puis Champagne (juil.) : Mont Haut

Verdun : Bezonvaux, Les Caurières (août sept) puis Champagne (nov. à mars 18) : Monts de Champagne

1918 Somme (mars, avril) : Moreuil, Mailly-Raineval, ferme Adelparc puis Champagne (avril-août) : Mont Cornillet

Offensive de Champagne (sept.-oct.) : Aubérive, Mont sans Nom, Vaudesincourt, Biermes puis Ardennes (nov.)

54ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Compiègne.

Il fait partie de la 23e brigade d’infanterie, 12e division d’infanterie, 6e corps d’armée.

À la 12e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

3 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, 1 à la division ; fourragère verte; voir les citations

1914 Retraite des 3e et 4e Armées : Cutry, Méray, ferme de Constantine puis  Longuyon, Pillon, Consenvoye, Dannevoux

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : La Vaux-Marie (6 sept.), Sommaisne (8 sept.), Rembercourt-aux-Pots (10 sept.)   

Woëvre : Mouilly (21-22 sept.) puis les Éparges, Tranchée de Calonne (jusque fin 14)

1915 Meuse et Argonne : Les Éparges  (fév.-mars) : Bois de St Rémy, de Loclont, Montgirmont

Bataille de Champagne (sept-oct.) : ferme des Wacques, tranchées des Vandales et de Lübeck

1916 Champagne (début 17) : saillant E puis bataille de Verdun (juin) : bois Chapitre, bois Fumin, de la Lauffée)

Bataille de la Somme (sept.-déc.) : Cléry-sur-Somme, ferme bois L’Abbé, épine de Malassise, Bouchavesnes

1917 Aisne (début 17) : Soupir, Moussy puis Le Chemin des Dames (avril-mai)

Vosges (juil-déc.) : Les Ravines, La Chapelotte, vallée de la Celles

1918 Picardie : Montdidier (26-30 mars), le Plessier, chapelle de Saint-Aignan, Grivesnes (mars-avril)

Lorraine (avril- juil.) : Reillon, bois Banal

Bataille de la Marne (juil.-sept.) : Tigny, Plessier-Huleu, Hartennes, Ciry, fort de Condé, Celles sur Aisne

Offensive de l'Aisne puis Offensive des Flandres

55ème régiment d’infanterie   surnom « Saint-Martin »

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Pont-Saint-Esprit, Aix-en-Provence.

Il fait partie de la 60e brigade d’infanterie, 30e division d’infanterie, 15e corps d’armée.

À la 30e D.I. d’août 1914 à juin 1915 puis à la 126e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune; voir les citations

1914 Lorraine (août) : Blanche-Église, Juvelize (19/08), Dieuze, Vergaville, combats de Kerprich et de Guébling (19-20/08) (800 h. hors de combat)

Dombasle, Saint-Remimont, Blainville (26/08)

Lorraine : Mont-sur-Meurthe (28/08), forêt de Vitrimont, La Faisanderie, ferme Sainte Anne (29-30/08) puis Crèvechamp, Ceintrey, Harmonville, Vouthon (6/09)

Bataille de la Marne (7 au 13 sept.) : Trémont, forêt des Trois Fontaines, Andernay, Faux-Miroir puis Sermaize, Couvonges, Condé en Barrois, Vaubecourt, Julvécourt, Rampont, Dombasle, Montzéville (17/09)

Avocourt, bois de Malencourt (oct.), bois des Forges (nov.), Béthincourt, bois des Corbeaux et de Cumières, cote 265, Regnéville (déc.)

1915 Verdun (janv.-mai) : moulin de Raffécourt, bois Carré

Champagne et Argonne (mai-août.) : Ville-sur-Tourbe, bois d’Hauzy, Vienne-le-Château, bois de la Gruerie, la Haute Chevauchée, la Fille-Morte, La Chalade, La Pierre-Croisée

Aisne (sept.-oct.) : bois des Buttes et de Beau Marais, butte de Edmond puis sud de Reims (nov.) : La Pompelle

1916 Champagne (janv.-mai) : La Courtine puis Verdun : cote 304, bois Camard (mai-juin)

cote 304 (juil.) puis réduit d’Avocourt cote 304 (août-nov.) puis en déc. : cote du Poivre, ravin Saint Martin (600 h. hors de combat)

1917 Verdun : Douaumont (janv.-fév.) puis Les Chambrettes, le Helly (avril-juin), côte du Talou, Samogneux  (août)

Lorraine (oct.-juin 18) : Agnicourt, Brin sur Seille, bois d’Ajoncourt, Lixières, Jeandelaincourt

1918 Nord-Ouest Compiègne : Marquéglise, Le Plessier, Les Vivrets, bois de la Montagne, Vignemont

Picardie (août-sept.) : Guyencourt, Hailles, bois de Moreuil, Mézières en Santerre, Arvillers, Fresnoy

Aisne (oct.) : Chardon-Vert, fermes de Retheuil et Hennechies, forêt d’Andigny, Mennevret

56ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Chalon-sur-Saône.

Il fait partie de la 29e brigade d’infanterie, 15e division d’infanterie, 8e corps d’armée.

À la 15e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte; voir les citations

1914 Bataille de Sarrebourg (août) : Gogney, Ibigny, Kerprich-aux-Bois, combats de Gosselming et de Saint-Jean-de-Bassel (20/08) 700 h. hors de combat

Essey-la-Côte, Vennezey, Mattexey, Magnières puis Woëvre (sept.-déc.) : bois d’Ailly

1915 Woëvre (janv.-sept.) : Saint-Mihiel, bois d’Ailly, Vaux-Ferry, la Louvière 500 h. hors de combat

Champagne (sept.-déc.) : Butte de Tahure, ouest de Tahure

1916 Woëvre (janv.-juin) : secteur de Saint-Mihiel, bois d’Ailly

Bataille de Verdun (juil.-août) : ravin de la Poudrière, Fleury-sous-Douaumont 800 h. hors de combat

Lorraine (août-sept.) : Mignéville, Saint Martin

1917 Somme (déc. 16-janv.) : Belloy-en-Santerre

Champagne (fév.-déc.) : Saint Hilaire-le-Grand, Butte du Mesnil, position de la Truie, Maison de Champagne

1918 Champagne (janv.-mars) : Butte du Mesnil, la Truie, Beauséjour, La Galoche

Oise (mars-mai) : Gournay, Orvillers, Sorel, bois de l’Épinette

Picardie (août-sept.) : Nampcel, Maison-Rouge, bois de la Montagne, Bellefontaine, Quierzy, Manicamp, Sinceny, Rouy

Bataille de Saint Quentin : Morcourt, Aisonville, Bernoville

 

Correspondance de Nicolas THEUREAU, soldat aux 10e, 171e et 56e régiments d’infanterie

57ème régiment d'infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Rochefort et Libourne.

Il fait partie de la 70e brigade d’infanterie, 35e division d’infanterie, 18e corps d’armée.

À la 35e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte; voir les citations

1914  Lorraine : Rogéville (14/08), vers Charleroi : La Buissière, Fontaine-Valmont, Lobbes (23/08), bois de Biercée, Beaumont, Cousolre (25/08), Nouvion-en-Thiérache

Guise (28-29 août), Parpeville, Chavonne, Condé-en-Brie (03/09) Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Saint-Martin-du-Boschet, Rozay, Château-Thierry, Sergy, Montigny-sur-Vesle, Pontavert

Aisne (sept.-déc.) : Corbeny, la Ville-aux-Bois (14-18/09) 1100 h. hors de combat

Château de Blanc-Sablon, plateau de Vauclerc, moulin de Vauclerc puis (jusque déc.) secteur de Verneuil : bois de la Bovette, Soupir, bois des Boules (nov.), bois du Tardoir

1916 Aisne (janv.-avril) : secteur de Verneuil puis bataille de Verdun (mai) : fort de Vaux, tunnel de Tavannes, Thiaumont,

Argonne (juin-sept.) : bois de la Gruerie, La Harazée

1917 Somme (déc.-fév.) : Berny-en-Santerre puis Aisne (avril-juin) : Plateau de Vauclerc, Craonnelle 800 h. hors de combat

Alsace (juil.-oct.) : Badelsdorf, Belfort puis Champagne (oct.-mars 18) : secteur de Souain

1918 Oise (mars) : Bataille de Noyon, Mont-Renaud puis Aisne (mai) : Missy-aux-Bois, ferme du Mont-Lavé

Somme (août-sept.) : Fransart, Hattencourt, Rouy, Voyennes

Saint Quentin (sept.) : Happencourt, Seraucourt, ferme Valécourt, Danizy

 

Suivre le parcours d’un soldat du 57e jour par jour grâce à ses lettres publiées sur mon site >>> ici <<<

58ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Avignon, Arles.

Il fait partie de la 59e brigade d’infanterie, 30e division d’infanterie, 15e corps d’armée.

À la 30e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

Pas de citations du régiment, mais des citations aux compagnies, sections; voir les citations

1914 Lorraine : Juvelize (07/08), Bezange-la-Petite, combat de Lagarde (10/08) puis « l'affaire » de Lagarde (11/08), forêt de Bride, Koecking 700 h. hors de combat

Combats de Dieuze, moulin Ladame (20/08) 1200 h. hors de combat

Trouée de Charmes (fin août) : Mont-sur-Meurthe

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : Mogneville, château du Faux-Miroir, Revigny-sur-Ornain (11/09), Malancourt

Forêt de Hesse (fin sept.), Malencourt (oct.) puis secteur de Saint-Mihiel (oct.-nov.) : Rupt, attaque de Menonville, Malinbois

1915 Verdun (déc.-mai) : bois de Forges, Cumières, bois en Hache puis Champagne (mai-nov.) Massiges, Ville-sur-Tourbe  

1916 secteur de Reims (nov.15-mars) : route de Cernay, Butte de Tir puis en avril-juin : Sillery, bois des Zouaves

Bataille de Verdun (juin-août) : Thiaumont, ravin des Vignes, Côte de Froideterre, bois de Nawé, fort de Belleville 600 h. hors de combat

Aisne (sept.-déc.) : Soissons, Paissy

1917 Embarquement en janvier vers Salonique de Marseille sur « L’Amiral Olry » et à Toulon sur le « Catherine II »

Armée d'Orient, secteur d’Osin (mars-mai) : Topsin, Osin, plateau des 4 Arbres, plateau de Borislaw, attaque de Srka-di-Legen (10/05)

  Embarquement vers la Grèce (Le Pirée) début juin

Occupation d’Athènes (juin-juil., secteur de Monastir (juil.-déc.) : Massif de Posen, route de Monastir à Resna, cote 1248, attaque du saillant de Kiel (03/09) 120 h. hors de combat

1918 Armée d'Orient : ouest de Monastir (janv.-sept.), attaque de la tranchée de Hambourg (05/03), Macédoine (sept.-oct.) : Mogila, col de Lopatica

 

Pour info, le 58ème RI est resté en Bessarabie (partagée à l'heure actuelle entre la république de Moldavie et l'Ukraine) et en Russie jusque juin 1919

59ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Pamiers, Foix.

Il fait partie de la 68e brigade d’infanterie, 34e division d’infanterie, 17e corps d’armée.

À la 34e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons, 32 officiers, 172 officiers, 3163 soldats.

3 citations à l’ordre de l’armée, 2 citations à l’ordre du corps d’armée, 1 à l’ordre de la division, fourragère verte; voir les citations

Le 59e RI a la triste particularité d’être le régiment où le plus de chefs de corps se sont succédés à sa tête.

Seize colonels et lieutenants colonels prirent le commandement du 59e RI (3 furent tués, 5 blessés et 1 prisonnier)

1914 Vienne-la-Ville (12/08), Landres, Sommerance, Landreville (14/08), Rémonville, Barricourt, Tailly, Moulins, Autreville (19/08), Carignan (20/08), Belgique, Offagne, Jehonville, Sart, Auloy, Jehonville, bois de Sart

Le combat du 22 août du bois entre Sart et Auloy fait de très nombreuses pertes. Le régiment a son colonel de tué, 3 officiers supérieurs, 2/3 d’officiers subalternes, un tiers de l’effectif total du régiment est tué, hors de combat ou disparu.

Les journées des 20-22 août étaient étouffantes de chaleur (JMO)

Puis retraite Muno, Messincourt, Sachy, Brévigny, Mairy (24/08), ferme des Cogneux, Thelonne, combats de Noyers (27/08), de Bulson, de la ferme de Beaumesnil

Durant ces combats, le régiment perd le lieutenant-colonel DE RESSEGNIER (nommé à la tête du 59e RI depuis la veille) et de très nombreux hommes. Il est réduit, de nouveau à 1330 h. (sur 3000), un capitaine (capitaine ROBERT) prend le commandement du régiment

Marqueny (30/08), Vaux-Champagne, Saint-Hilaire-Le-Grand (2/09), Châlons, Soudé (4/09), Attigny, Saint-Hilaire-au-Temple

bataille de la Marne (6–13 sept.) : Morevaux, ferme de la Certine, ferme de Croix, ferme le Buisson de Grenoble, ferme de Galbaudine, Vouciennes (11/09), Croix-en-Champagne, Perthes-lès-Hurlus, Les Hurlus

 

le 16 sept., le régiment reçoit un renfort de plus de mille hommes.

Le commandant CATIN est nommé lieutenant-colonel (commandant le régiment), mais il est blessé, donc le capitaine ROBERT est toujours le commandant du régiment qui passe au grade de commandant et est tué par un obus le 25 sept. avec la plupart des officiers de son état-major.

Le capitaine d’ALBARET prend alors le commandement du régiment qui est retiré du front. En se rendant au poste de commandement de la division, il apprend que les 14e, 88e et 209e RI ont « abandonné leur position de première ligne ».

Finalement le colonel NELLY du 9e tirailleurs, prend le commandement du 59e RI le 1e octobre.

 

Champagne (oct.-nov.) : cote 189, bois Couperet, Les Hurlus, Perthes-lès-Hurlus, Tranchée Blanches, moulin de Perthes

Environ 500 hommes (en plusieurs fois) de renfort intègrent le régiment début nov. Certains proviennent de la réserve du 259e RI (de Pamiers). Il est à noter que « ces hommes arrivent pourvus d’un pantalon de toile bleue qui recouvre le pantalon rouge » (JMO du 3/11)

 

Argonne (déc.) : Four-de-Paris, La Harazée, La Chalade puis retour à Perthes-lès-Hurlus

1915

Champagne (janv.-avril) : Perthes-lès-Hurlus, offensive d’Artois (mai) : Roclincourt, Arras (juin-août) puis offensive de sept. : Chanteclerc, Arras, Saint Nicolas, Sainte Catherine, ouvrage des Zouaves, ouvrage Cécel, ouvrage Lachurié, même secteur jusqu’à la fin de l’année

 

JMO le 5 juin : « À la suite de constatations d’inscriptions sur certaines planchettes des tranchées occupées par la 11e compagnie, telles que « Vive la Paix... » d’une part, et à des écarts de langage auxquels se seraient laissé aller certains hommes de cette unité au cantonnement de Pont-de-Gy (un sergent traduit en conseil de guerre et condamné à 1 an de prison, « son nom est cité dans le JMO »), le Général commandant la 10e armée a adressé l’ordre de répartir la 11e compagnie dans d’autres régiments de la 10e armée... »

 

1916 Artois (janv.-mars) : Roclincourt, sud d’Arras

Vosges (mars) : Charmes, Tronville, Ligny-en-Barrois puis Bataille de Verdun (fin mars-juin) : Bois d’Avocourt, Esnes

Marne (juin-déc.) : Maisons de Champagne, Les Marquises, Wez

1917 Marne (janv.-avril) : Les Marquises, Wez, ouvrage du Monstre,

Le 12 avril, à Prosnes, un obus de 210 tombe sur le PC du régiment et met hors de combat tout l’état-major : 6 tués et 13 blessés.

Marne (17-19 avril) : offensive du 17 avril : prise du mont Blond

Woëvre (mai-oct.) : Loclont, bois des Chevaliers, secteur de Bouchot, ravin des Malochis, Vaux-les-Palameix

Le 14 juillet, pour la fête nationale, une distribution supplémentaire a eu lieu, elle comprend : ½ litre de vin, du champagne (1 bouteille de vin pour 4), du jambon, des confitures et un cigare. (JMO)

Troyon, Verdun (nov.-déc.) : Les Chambrettes, bois Le Chaume

Entre fin nov. Et début déc. , environ 300 hommes sont évacués pour pieds gelés (JMO)

1918 Verdun (janv.-mars) : Le Mort-Homme puis Flandres (avril-mai) : château de Locre, ferme Koudekof, Mont Noir, Boeschepe,

Sud de Saint-Mihiel (juin-août) : forêt d’Apremont, la Tête à Vache, Liouville, bois des Blusses, Étang-sans-Nom, Somme (août-sept.) : Lihons, Chaulnes, Béthancourt, Falvy, Quivières, château de Pommery, bois Savy

Aisne (oct.-nov.) : Remigny, ferme Saint Lothin, Mont d’Origny, cote 119, ferme de Robbe, Neuvillette (14/10), Montigny, Ittancourt, ferme Jonqueuse ((27/10), Marquigny, Guise

Il est à noter que le régiment est appelé à effectuer des actions de police à Paris, durant les grandes manifestations et grèves de mai et juin 1919. Il regagne Foix en juillet 1919 (JMO)

60ème régiment d’infanterie  dit : régiment « As de Cœur »

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Besançon.

Il fait partie de la 27e brigade d’infanterie, 14e division d’infanterie, 7e corps d’armée.

À la 14e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune; voir les citations

1914 Alsace (août) : Dannemarie, Altkirch, Mulhouse, Reppe, Bréchaumont, combat de Dornach (19/08), Mulhouse (20/08), Lutterbach, Reiningue, Offemont

Somme (fin août-sept.) : Corbie, Harbonnières (fin août), Rosière, Rainecourt, Proyart, Framerville, Louvres, Mortefontaine

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : L'Ourcq, Bouillancy, Acy-en-Multien, combats de la ferme de Nogeon (7,8/09) 2000 h. hors de combat

Aisne (sept.-déc.) : Vic-sur-Aisne, plateau de Berry, ravin de Bonval, Chevillecourt, Hautebraye, attaque de ferme Saint-Victor (30/10), Fontenoy, plateau de Nouvron, Sainte-Léocade

Un échange de « courtoisie » eut lieu entre soldats Français et Allemands en nov. (Fait très rarement signalé dans un historique régimentaire)

1915 secteur de Soissons : Crouy, Éperon 132, château Saint-Paul (8-12 janv.) 1800 h. hors de combat et prisonniers

Puis plateau de Nouvron, Fontenoy, plateau de Berry (jusque juil.)

Champagne (sept.) : bois Allongé, tranchée des Tantes, bois Chevron, bois de la cote 170 1700 h. hors de combat

Puis Épine de Védegrange

1916 Bataille de Verdun (fév.-mars) : Samogneux, cote 344, bois de Fays, bois des Caures, Côte du Poivre

Woëvre (avril) : Eix puis Vosges (juin-juil.) : Gérardmer, l’ Hilsenfirst

Bataille de la Somme : Bois de Riez, Bois de Hem, Curlu, Monacu (août) puis en sept. : secteur de Cléry-sur-Somme et de Bouchavesnes puis Champagne (oct.-déc.) : Main de Massiges

1917 Reims (fév.-mars) puis Chemin des Dames : Le Godat, champ du Seigneur (mars-avril) puis offensive (avril) : Loivre, écluse du Godat 500 h. hors de combat secteur de Loivre (mai-juin)

Verdun (août-sept.) : cote 344 et ferme Mormont puis en oct.-janv. 18 : Le Mort-Homme, Béthincourt

1918 Lorraine (fév.-mars) : Vého, Reillon puis Belgique (mai) : Dickebusch, ferme Godezonne (mai)

Bataille de la Marne (juil.-août) : Nanteuil-la-Fosse, bois de Courton, Chambrecy, Ville-en-Tardenois

Champagne (sept.-oct.) : Tahure, Somme-Py, Orfeuil, crête d’Orfeuil, Liry (août - oct.)

 

Lire le carnet de guerre d’Émile SERRE, infirmier, au bataillon de marche du 60e RI, puis au 115e RI

61ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Aix-en-Provence, Privas.

Il fait partie de la 60e brigade d’infanterie, 30e division d’infanterie, 15e corps d’armée.

À la 30e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

Pas de citations du régiment; voir les citations

1914 Lorraine : Moncourt (15/08), combats de Dieuze, Guébestroff (20/08) Trouée de Charmes (fin août) : Mont-sur-Meurthe

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : ferme de Maison Blanche, Andernay

Secteur de Verdun : Avocourt, bois de Cheppy (fin sept.), nord de Béthincourt, cote 281 (oct.), bois des Forges, cote 281 (nov.-déc.)

1915 Verdun (janv.-avril) : Béthincourt

Champagne (mai-août.) : Massiges, Ville-sur-Tourbe puis secteur de Reims, La Pompelle, bois des Zouaves Le Calvaire, Le Balcon  

1916 secteur de Reims (nov.15-mars) : route de Cernay, Butte de Tir puis en avril-juin : Sillery, bois des Zouaves            Bataille de Verdun (juin-août) : Côte de Froideterre, Côte du Poivre, puis Aisne (sept.-déc.) : Paissy

1917 Embarquement en janvier vers Salonique de Toulon sur « Le Lutétia » et sur le « Plata » pour le 2ème et 3ème bataillon. Le premier arrive à Salonique en passant par l’Italie

Armée d'Orient ; secteur d’Osin (mars-mai) : Topsin, Osin, plateau des 4 Arbres, plateau de Borislaw,  attaque de Srka-di-Legen (10/05), Larissa, secteur de Monastir (juil.-déc.) : Nisopole

1918 Armée d'Orient : ouest de Monastir (janv.-sept.) : Nisolole et secteur de la Montagne, lac Prespa puis Brulep, Bucum (sept.)

62ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Lorient, Groix, Port-Louis.

Il fait partie de la 43e brigade d’infanterie, 22e division d’infanterie, 11e corps d’armée.

À la 22e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte; voir les citations

1914 Sedan (15/08) puis Belgique : Muno, Escombres, Auby, Bertrix, Maissin (22/08)

Illy, Givonne, Sedan, bois de la Marfée, Chevenges (27/08), Malmy, bois des Noyers, Vendresse (29/08), Tourteron, Attigny, Moronvilliers (02/09), Prosnes, ferme Notre-Dame (04/09) Matouges

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Sommesous, Lenharrée, ferme de Maltournée, Saint-Hilaire-le-Grand, combat de Sommesous (10/09), Nuisement-sur-Coole (11/09), Cuperly, Saint-Soupplets, Jonchery

Somme (sept.-oct.) : bois d’Authuille, Thiepval, Beaumont, Hamel puis d’oct. à août 1915 : Aveluy, Anthuille, Martinsart, bois d’Aveluy

1915 Champagne (août-oct.) : Butte de Tahure, Tahure, la Brosse à Dents, bois des Canons    Champagne (nov.-fév.15) : Tahure

1916 Bataille de Verdun (mars-avril) : bois de Nawé, Côte du Poivre, ravin de la Couleuvre

Aisne (mai-sept.) : Hermonville puis Verdun (déc.-janv.17) : Tavannes, fort de Vaux, batterie de Damloup

1917 Aisne (mars-avril) : Chivres, Vregny, Quincy puis Chemin des Dames (avril-mai) : Ailles puis en oct. : La Malmaison, forêt de Pinon (nov.) puis forêt de Coucy (déc.-janv.18)

1918 Landricourt, Jumencourt, Crécy-au-Mont (janv.-mars)

Somme (mars-avril) : Herly, Crémery, Roye, Dancourt, Cuvilly, Ognolles (3e bat. 24/03)

Aisne (avril-juin) : Ailles, La Bovelle puis Vosges (juin-août) : Grand Ballon

Champagne (sept.-oct.) : butte de Souain, Somme-Py, Saint-Pierre, Saint-Clément puis Attigny, Le Pré-Boulet, Guincourt   Ardennes (nov.) : La Horgne, Singly

63ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Limoges, Saint Yrieix.

Il fait partie de la 45e brigade d’infanterie, 23e division d’infanterie, 12e corps d’armée.

À la 23e D.I. d’août 1914 à fév. 1917 puis à la 134e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte; voir les citations

1914 Varennes en Argonne, Orval puis retraite : Carignan, Blagny, bois de Yoncq (28/07), La Besace, Marson, Vitry-le-François

Bataille de la Marne (6-13 sept.) : Sompuis, Somme-Tourbe, Perthes-lès-Hurlus puis secteur de Reims (oct.-nov.) : Saint-Léonard

1915 Champagne (janv.-mars) : Aubérive, ferme des Wacques, Saint-Hilaire-le-Grand

Woëvre (avril) : Regniéville, Fey-en-Haye puis offensives d'Artois (juil.-déc.) : Roclincourt, Le Labyrinthe

1916 Artois (janv.-mars) : Le Labyrinthe puis bataille de Verdun (avril-juin) : Bras-sur-Meuse, Côte du Poivre, bois de Nawé, Thiaumont

Soissons (juil.) : Saint Christophe puis Aisne (juin-juil.) : Vendresse, ravin de Troyon

Somme (nov.–janv.17) : Biaches, La Maisonnette

1917 Champagne (fév.) : Vesle, Prosnes puis Alsace (mars-avril) : Eglingen

Champagne (juin-sept.) : Mont-sans-Nom, Le Golfe puis secteur de Reims (oct.-janv.18) : La Neuvillette, Courcy, Bétheny, Brimont

1918 Reims (fév.-août) : Cernay, sud de Reims, butte Pommery, défense de Reims

Champagne (oct.) : Berry-au-Bac, Tahure puis Vouziers, ferme de la Pardonne, Falaise

 

Suivre un soldat du 63e RI et 2e Zouaves, grâce à son carnet de guerre

64ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Ancenis, Saint-Nazaire.

Il fait partie de la 41e brigade d’infanterie, 21e division d’infanterie, 11e corps d’armée.

À la 21e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte; voir les citations

1914 Ardennes (fin août) : Sedan, Bouillon, combat de Maissin (22/08) 450 h. hors de combat

Retraite : Chaumont –Saint-Quentin (27/08) et bois de la Marfée, ferme de Beau-Mesnil, Bulson (28/08) 500 h. hors de combat

Bignicourt, Vaudemanges, Pontfaverger (01/09)   bataille de la Marne (6 -13 sept.) : Fère-Champenoise, Ecury-Le-Repos, Lenharrée 1500 h. hors de combat

Somme (oct.-déc.) : Bazentin la Boisselle, Ovillers, Bécourt    reprise de l’offensive : La Boisselle (17-24 déc.)

1915 La Boisselle puis Artois (janv.-juil.) : Hébuterne, Serre, ferme du Touvent 1100 h. hors de combat

Bataille de Champagne (sept.-oct.) : Butte du Mesnil, La Courtine 1600 h. hors de combat puis Tahure (déc.)

1916 Champagne (janv.-mai) : Tahure puis Verdun (juil.-août) : ouvrage et ferme de Thiaumont

Woëvre (sept.-nov.) : Haudiomont

1917 Verdun (déc.16-fév.17) : Douaumont, Côte du Poivre

Aisne (avril-mai) : Neuville-sur-Margival, bastion de Laffaux puis secteur de Paissy, Bovelle puis Aisne (juil.-sept.) : région de St Quentin puis La Malmaison (nov.), Le Panthéon

1918 Aisne (janv.-mai) : Épine de Chevregny, Pargny, Filain puis en mai-juin : Froidemont, Vaumaires, Ostel, ferme de Folemprise

après ces combats de fin mai le régiment ne comprend plus qu’une centaine d’hommes

Champagne (sept.-oct.) : Sainte-Marie-à-Py puis Rethel, canal de l’Aisne (oct.) puis Ardennes (nov.) : Saulces, Faissault, Raillicourt

65ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Nantes.

Il fait partie de la 41e brigade d’infanterie, 21e division d’infanterie, 11e corps d’armée.

À la 21e D.I. d’août 1914 à nov.1917 puis à la 134e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

4 citations à l’ordre de l’armée, 3 citations à l’ordre du corps d’armée, fourragère jaune; voir les citations

1914 Ardennes (fin août) : Sedan, Bouillon, combat de Maissin (22/08)

Retraite : Martincourt, Chaumont et bois de la Marfée (27/08), Noyers (28/08), Pont-Maugis, Bulson, Attigny, Pocancy

Bataille de la Marne  (6-13 sept.) : Fère-Champenoise, Morains-le-Petit, Châlons-sur-Marne, Taissy, Sillery

Somme (oct.-déc.) : Contalmaison, Bazentin-la-Boisselle, Orvilliers

1915 La Boisselle puis Artois (janv.-juil.) : Hébuterne, Serre, ferme du Touvent

Bataille de Champagne (sept.-oct.) : attaque de la Butte du Mesnil, ouvrage du Trapèze, La Courtine puis Tahure (déc.)

1916 Champagne (janv.-mai) : Tahure, Mont-sans-Nom puis Verdun (juil.-août) : Froideterre, Fleury, ferme de Thiaumont ;  bois de Vaux-Chapître et fort de Souville

Woëvre (sept.-nov.) : Haudiomont, Mesnil-sous-les-Côtes

1917 Verdun (déc.16-fév.17) : Bezonvaux, Louvemont, Côte du Poivre puis Aisne (avril-mai) : Ferme Moisy, Vauxaillon, cote 150, ferme d’Antioche, ravin de la Bovelle

Aisne (juil.-sept.) : région de St Quentin, moulin de Toutvent puis La Malmaison (nov.)

1918 secteurs de Reims (janv-sept.) : Cavaliers de Courcy, Le Linguet, Germigny, ferme de Constantine puis Aisne (sept.-oct.) : Gernicourt, Roucy, Rouvroy puis Vouziers, Chestres (fin oct.)

66ème régiment d’infanterie  dit : régiment « Le Six-Six »

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Tours.

Il fait partie de la 35e brigade d’infanterie, 18e division d’infanterie, 9e corps d’armée.

À la 18e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

5 citations à l’ordre de l’armée, 2 citations à l’ordre du corps d’armée, 1 citation à l’ordre de l’Armée de Belgique, fourragère jaune; voir les citations

1914 Nancy (11/08), Éply, Nomeny, Clémery, Manoncourt, Champenoux (fin août.), bois Morel, Forêt de Champenoux (10-12 sept.)

Bataille de la Marne (6 – 13 sept.) : Euvy, Fère-Champenoise, Connantray, Gourgançon puis Haussimont, Vassimont, Les Ancluzes, Saidron, Châlons (13/09), Cuperly, Baconnes (14/09), Moronvilliers, ferme de Moscou (15/09)

Aubérive (fin sept.), ferme de Moscou, Auberge de l’Espérance, ferme des Marquises (oct.)

Bataille des Flandres (fin oct.-déc.) : Poelcapelle (26/10), Ypres (15/11), Panchendaële, château d’ Hérentage, Butte aux Anglais, bois du Polygone

1915 Belgique (jan.-mai) : Langemarck, l'Yser, Pilkem (avril)

Offensive d'Artois (mai-juin) : Cote 123 (22,23 mai), route des Pylônes, boyau de Berthonval, cote 140, bois de la Folie (juin)     Artois (sept-oct.) : Agny, position du Chat Maigre puis Loos (oct.), le Double Crassier

1916 Artois (janv.) : Aix Noulette puis bataille de Verdun (avril-mai) : cote 304, bois Camard, bois Carré

Champagne (juin-sept.) : Souain

Bataille de la Somme (oct.): Secteur de Sailly-Saillisel, bois des Bouleaux, bois de Leude, Combles, Morval puis le Transloy (nov.) puis Bouchavesnes, boyau des Glands (déc.)

1917 Champagne (janv.-avril) : Thuisy, sud de Reims

Attaque du Chemin des Dames (avril) : Cuiry, Les Chaudarbes

 

 « Le 19 mai 1917 le 3ème bataillon (bataillon RABUSSEAU) du 66ème RI refuse de monter en ligne ».

Le général DUCHÊNE pris une décision terrible de décimation : il fallait réagir sur le champ et avec la sévérité la plus impitoyable : Les hommes du 66e RI furent rassemblés, On leur lut l’ordre du général, des hommes furent choisi au hasard (semble-t-il), ils furent fusillés quelques instants plus tard. (Mutineries 1917, John Williams)

 

Une seconde étude de cette mutinerie faite par Guy PEDRONCINI (Les mutineries de 1917 éditions PUF, p108), montre qu’aucun des documents d’archives ne peut venir à l’appui de cette affirmation. Ce bataillon devait relever l’autre bataillon du 66e RI. 86 hommes au total ne répondent pas à l’appel du 19 mai, ils se dispersent.

Ils finissent par être repris en main.

Les 22 et 24 mai ce bataillon repart à l’attaque, « avec entrain ». 3 des 86 hommes sont tués.

Sur les 83 hommes restants, 42 sont mis hors de cause, 21 sont punis de prison avec sursis, 19 feront 60 jours de prison avec retard de 60 jours de permission. Un seul, est traduit en conseil de guerre et sera, le 2 juin, condamné à 10 de travaux publics.

Il s’agit d’un incident qu’explique surtout le manque de permissions (les 2/3 des hommes n’ont pas eu de permissions depuis 6 mois).

Il semble que cette « décimation » ait fait partie des nombreux bruits qui coururent sur la répression des « mutineries »

 

 Aisne de mai en juil. : Tranchée de la Plaine, de Liévin, bois de Beaumarais, tranchée des Courtines, tranché Turques, plateaux des Casemates et de Californie, tranchées des Sapinières, de Troyes, ouvrage en Fer de Lance, boyau de Vauclerc, Chevreux

Lorraine (août-fév.18) : Arracourt, Parroy

1918 Lorraine : Saint Clément, fort de Manonviller

Somme (avril-mai) : secteur de Rouvrel, ferme de l’Espérance, ferme Auchin, bois du Gros Hêtre  puis  bois Sénécat, bois des Rayons

Picardie (juin) : Saint Maur, Marquéglise, ravin des Rouges Terres, remise Dautrevaux, bois de Périmont

Bataille de la Marne (juil.-août) : Montmirail, Comblizy, cote 243, Chassins, forêt de Bouquigny, Vassy, Vassieux, Sainte Gemme, Vézilly

Nord de Verdun (août-oct.) : Côte des Roches, Haumont, ferme d’Ormont, ravin de Coussinvaux, bois d’Ormont

67ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Soissons, Condé-sur-Aisne.

Il fait partie de la 23e brigade d’infanterie, 12e division d’infanterie, 6e corps d’armée.

À la 12e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons.

4 citations à l’ordre de l’armée, 2 citations à l’ordre du corps d’armée, fourragère jaune; voir les citations

1914 Marchéville-en-Woëvre puis Charleroi : Cons-la-Grandville, Bouveille, Longuyon, bois de Brieulles, Septsarges, Beauzée, Erize-la-Petite

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Nixéville, Fleury-devant-Douaumont, Louvemont puis Woëvre (sept.-déc.) : Mouilly, tranchée de Calonne, bois Loclont, Saint-Rémy

1915 Woëvre (janv.-août) : Saint-Rémy, Les Éparges (fév.-mars), Mouilly, Les Éparges (avril), tranchée de Calonne

Bataille de Champagne (sept.) : Souain, tranchée de Lübeck

1916 Champagne (janv.-juin) : Saint Hilaire Le Grand puis Verdun (juin) : bois Fumin

En août : garde du Grand Quartier Général à Chantilly

Bataille de la Somme (sept.-déc.) : bois de Saint-Pierre-Waast, mont Saint-Quentin, Épine de Malassise, Bouchavesnes

1917 Le Chemin des Dames (avril-mai) : Soupir, ferme de Froidemont

En juin 1917, des actes d’indisciplines éclatent : des soldats refusent d’embarquer en camions, secteur de Brouvelieures. (Guy Pedroncini -Les mutineries de 1917 éditions PUF, p.83)

Vosges (juin-déc.) : région de Saint-Dié

1918 Alsace (janv.) : Delle puis frontière Suisse (mars) puis Picardie : le Plessier, chapelle de Saint-Aignan, Grivesnes (mars-avril)

Offensive de l'Aisne, secteur de Soissons : combat de Villemontoire, bois du Plessier, Hartennes, Tigny, Celles-sur-Aisne

Flandres (oct.) : Syngem, Becke

68ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Le Blanc, Issoudun

Il fait partie de la 33e brigade d’infanterie, 17e division d’infanterie, 9e corps d’armée

À la 17e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte; voir les citations

1914 Lorraine : col de Bratte (début août) puis Ardennes : Houdremont (23/08), Puissemange, combat de Bertoncourt pertes : 1200 h.

Châlons-sur-Marne , Mont Août, Fère-Champenoise (04/09) puis bataille de la Marne (6–13 sept.) : Connantre (9 sept.), Mont Août, Morains, Condé-sur-Marne, Thuisy (12/09)

Champagne (sept.-oct.) : Prosnes, voie Romaine

Flandres Belges (oct.-fév.) : Saint-Julien, Zillebecke, château d’Hooge, cote 60, Zonnebecke

1915 Flandres (avril) : bois de l’Hérentage

Artois (mai) : Loos, la Fosse Calonne, les Ouvrages Blancs puis en juin : bois de la Folie, Chemin Creux, La Targette, les Ouvrages Blancs, attaque de la barricade du Chemin Creux

Somme (août) : Lihons puis Artois (sept.-déc.) : Wailly, Loos, cote 70

1916 Artois (janv.-mars) : bois en Hache, Notre-Dame-de-Lorette, cote 140

Bataille de Verdun (avril-mai) : cote 304, bois en Éponge puis Champagne (mai-sept.) : Saint-Hilaire-Le-Grand

Somme (oct.-déc.) : Sailly-Saillisel, tranchée de Bukovine

1917 Chemin des Dames (avril-mai) : bois de Beau-Marais, Concevreux, bois de l’Enclume puis Hurtebise, caverne du Dragon (juil.)

Lorraine (août-mars 18) : Badonviller, Pexonne, Ogéviller

1918 Somme (avril) : Rumigny, Rouvrel, bois de Sénécat

Saint-Mihiel (mai-juil.) : Maizey, Chauvoncourt, Les Paroches, secteur de Soissons (août-sept.) : Vertefeuille, Buzancy, Ambrief, Serches, Sermoise, Villemontoire, combat de Montécouvé, ferme de Bonnemaison

Juvigny, Courson, bois de Mortier, ferme d’Attencourt, Cilly, Hary

69ème régiment d’infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Nancy et Toul

Il fait partie de la 21e brigade d’infanterie, 11e division d’infanterie, 20e corps d’armée

À la 11e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 4 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, 2 citations à l’ordre du corps d’armée, fourragère jaune; voir les citations

1914 Bataille des frontières (fin août) : Serres, Barthelémont, Arracourt, Ley, Moyanvic, Sotzeling

Lorraine août-sept.) : Hudiviller, Vitrimont, ferme de Léomont, Anthelupt, Varangéville

Somme (sept.-nov.) : Moreuil, Marcelcave, Bray-sur-Somme, Carnoy

Bataille des Flandres (nov.-janv.15) : Saint-Eloi, Langemarck, cabaret de Korteker

1915 Flandres belges : Saint-Julien (fév.-avril) puis offensive d’Artois (avril-juil.) : Écurie, Neuville-Saint-Vaast

Bataille de Champagne (sept.-déc.) : ferme de Beauséjour, les Entonnoirs, butte du Mesnil puis Lorraine (déc.) : Xirocourt

1916 Lorraine (fév.-mars) : forêt de Ranzey, ferme Sainte-Marie puis Verdun (mars-avril) : Haucourt

Somme (juin-juil.) : Maricourt, Curlu puis Maurepas (août), puis Sailly-Saillisel (nov.-déc.)

1917 Lorraine (janv.-fév.) : région de Bénaménil et d’Haussonville puis l'Aisne (avril-mai) : mont de Beaulne, ravin des Grelines, éperon de Braye

Woëvre : Flirey, bois Jury puis Lorraine : forêt de Champenoux

1918 Verdun (janv.-avril) : Beaumont puis région de Soissons (juin-août) : Attichy, Ambleny, Montagne de Paris, ferme Valpriez (Offensive de l'Aisne)

Trosly-Loire (sept.), Barisis puis les Flandres (oct.-nov.) : Quaedypre, Aerselle, Ecke, Roulers, ferme de Saint-Hubert

 

Suivre un soldat du 69e jour par jour

70ème régiment d’infanterie

En 1914 ; Casernement : Vitré, Lande d’Ouée

Il fait partie de la 38e brigade d’infanterie; 19e division d’infanterie,  10e corps d’armée

À la 70e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Vouziers 5-6 août) puis Charleroi (20-23 août) : défense des ponts d’Auvelais et de Tamine, nord de Fosse, château de Taravisée (21/08), bataille de Guise : Sains, Richaumont (29/08)

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : nord de Sézanne, forêt de Gault, Reims (12/09), Craonne (20/09)

Artois (oct.-déc.) : Neuville-Vitasse, Mercatel, Agny (1e bat.) et pour le 3e bat. : Monchy-le-Preux, Feuchy, Baurains, Le Tilloy       Vermelles, Givenchy, Notre-Dame-de-Lorette (2e bat.)

1915 Artois (janv.-mai) : Berles-au-Bois, Rivière, Bellacourt, ferme de la Burlotte

Offensive d’Artois (mai-juin) : Roclincourt, Le Labyrinthe, cimetière de Neuville-Saint-Vaast

Argonne (août-déc.) : Fontaine-aux-Charmes, La Houyette

1916 Verdun (fév.-sept.) : bois de Récicourt, cote 264, Chattancourt, Charny, Thiaumont puis Champagne (sept.-janv.) : Saint-Hilaire-Le-Grand

1917 Somme (fév.-mars) : Dompierre puis Aisne (mars) : Moyencourt, Grécourt, Hombleux puis Marne (avril-mai) : Mont Blond, Le Cornillet

Woëvre (juin-août) : Moulainville puis Mouilly, tranchée de Calonne (jusque mars 18)

1918 Attaque de l'Aisne (juin) : Crécy, bois des Loups puis Aisne (juil.-août) : La Plessier-Huleu, Saint-Rémy-Blanzy

71ème Régiment d'Infanterie

En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est St-Brieuc

Il fait partie de la 37e brigade d’infanterie, 19e division d’infanterie, 10e corps d’armée

À la 19e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte; voir les citations

1914 bataille de Charleroi : Florennes, Arsimont, Auvelais (août), combat de Le Sourd (bataille de Guise)

bataille de la Marne : le Châtelot, Boissy, Etoges, Damery Prunay puis Artois (oct. déc.) Mercatel, Neuville-Vitasse, Wailly, gare d’Arras, Ransart

1915 Artois (jan. à juil.) : sud d’Arras, Bellacourt, Maison Blanches, Saint Laurent puis Chanteclerc (juin), Le Labyrinthe

Argonne (août-nov.) : La Fille Morte, La Houyette, La Gruerie

1916 Argonne (jan.) puis bataille de Verdun : Bois d’Avocourt, Cumières (fév.-avril) puis le Mort Homme (mai-juil.), Froideterre, Thiaumont (juil.- oct.)    Champagne (sept. à déc.) : Saint Hilaire

1917 Somme (avril-mai) : Popincourt puis Marne : Mont Blond, Cornillet (avril-mai)

Woëvre (juin-sept) : Les Blusses, Ronvaux, Verdun (oct.) : côte du Poivre puis Woëvre (nov. à mars 18) : tranchée de Calonne

En mai-juin 1917, des soldats du 270e RI, dissout, ont rejoint le 71e RI

1918 Attaque de l'Aisne (juin), Longpont, Villers-Hélon (18 juil.) puis La Marne (août) : Coutremain, Droizy, Muret, Violaines

Vosges (août-oct.) : Le Violu, La Croix-aux-Mines

En août 1918, des soldats du 341e RI, dissout, ont rejoint le 71e RI

72ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Amiens, Péronne

Il fait partie de la 5e brigade d’infanterie, 3e division d’infanterie, 2e corps d’armée

À la 3e DI d’août 1914 à juin 1915, puis à la 125e DI jusqu’en déc. 1916, puis à la 87e DI d’avril 1917 jusqu’en nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

1 citation à l’ordre de l’armée, voir les citations

1914 bataille de Virton (août) puis retraite : Cesse (27/08), Thénorques, Poncelet (fin août)

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : Étrepy, Maurupt, Sainte-Menehould, Sevron puis Binarville

Argonne : bois de la Gruerie (nov.), Bagatelle, Four-de-Paris (déc.)

1915 Champagne (fév.-mars) : Mesnil-lès-Hurlus puis Meuse et Argonne : Les Éparges  (mars-juin)

Les Éparges : avril (témoignages de soldats) puis Argonne (mai-nov.) : La Haute Chevauchée

1916 Argonne (janv.-juil.), forêt de la Haute Chevauchée puis bataille de la Somme (sept.-nov.) : Rancourt, Bouchavesnes

1917

Le régiment est embarqué pour l’Algérie, région de Constantine pour une mission de maintien de l’ordre, il y reste de déc. 1916 à mars 1917

Aisne (mai-juin), Gricourt, Fayet puis Cerny, épine de Chevregny (jusque déc.)

1918 Monts de Champagne (janv.-avril), ferme du Transloy (juin) puis Aisne (juil.) : Villemontoire, Vénizel

Vosges (août) : Raon-l’Etape puis Lorraine (sept.-oct.) : forêt de Paroy puis Ardennes (oct.), bois de Boult

73ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Béthune, Hesdin, Aire-sur-la-Lys

Il fait partie de la 3e brigade d’infanterie, 2e division d’infanterie, 1e corps d’armée

À la 2e DI d’août 1914 à nov. 1916 puis à la 51e DI jusqu’en nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Ardennes (début août) : Rocroi puis bataille de Charleroi : Dinant, Charleroi, Saint-Gérard

La retraite : bataille de Guise (fin août) : Sains-Richaumont, Puisieux

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : sud d’Esternay, La Forestière, forêt de la Traconne, château d’Esternay, Reims (14/09), Bétheny

Aisne (sept.-déc.), bois des Buttes, bois de Beaumarais, ferme du Temple puis Argonne : Bois de la Gruerie, Bagatelle

1915 Champagne (fév.-mars) : Mesnil-lès-Hurlus, bois du Trapèze puis Woëvre (avril) : bois de la Dame, Le Braquis

Région de Saint-Mihiel (mai) : la Tête-à-Vache puis Aisne (mai-fév.16) : bois de Beaumarais, Guyencourt, Berry-au-Bac, bois des Buttes, ferme du Choléra

1916 Verdun (fév.-mars) : sud de Douaumont, Froideterre, Thiaumont puis Aisne (avril-juil.) Moussy, Beaulne

Bataille de la Somme (août-oct.) : Maurepas, bois Louange, Combles, bois Billion

Marne (oct.-déc.) : ferme et fortin de Beauséjour

1917 chemin des Dames (avril) : Craonne, Craonnelle

Offensive des Flandres (juil.-oct.) : route Dixmude- Steenstraate puis le Saint-Jansbeck et la presqu’île de Poesele (oct.)

1918 Aisne (mars-mai) : Chevreux, Corbeny puis Oise (mai-juin) : Missy-aux-Bois, Dommiers, Laversine

Marne (juil.) : région de Dormans puis Alsace (août-oct.), Chaudun (31 mai)

Région de Saint-Quentin (nov.) : Oisy, Bergues-sur-Sambre, Rainsars

74ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Rouen, Elbeuf

Il fait partie de la 9e brigade d’infanterie, 5e division d’infanterie, 3e corps d’armée

À la 5e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte, voir les citations

1914  Ardennes (août) : Rethel, Amagne-Lucquy, Poix-Ternois, Touligny

Charleroi (21-23 août) : Chimay, Walcourt, attaque de Rozelie (22/08), Binche, retraite : Fourmies, La Capelle (26/08), Vervins (27/08)

Guise (fin août) : Landifay, ferme de Bertaignemont, Crécy-sur-Serre (30/08), Chambry, Laon (31/08), Louvrigny, Orbay (03/09), Corrobert, Escardes (05/09)

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : attaque de Courgivaux (6/09), Neuvy, Montmirail (9-10/09)    secteur de Reims (12/09) : Gueux, Thillois, Loivre (14/09), Courcy, La Neuvillette  bois du Chauffour (fin sept.) de très nombreuse pertes

Bois Tardy, secteur de Courcy, Berry-au-Bac jusqu’avril 15

 

Une «trêve » de Noël, avec fraternisation, aurait été observée, initiée par les Allemands, durant la journée du 25 décembre :

« Dans la matinée, un certain nombre d’Allemands sont sortis de leurs tranchées sans armes et en levant les bras, Quelques-uns d’entre eux portaient des petits sapins comme arbre de Noël, quelques-uns de nos hommes voyant cela, sont également sortis de leurs tranchées. Dès que ces faits regrettables ont été rapportés au colonel, il a donné ordre de faire rentrer ces hommes et d’ouvrir immédiatement le feu sur les Allemands ». (JMO)

Les faits sont aussi relatés dans le journal de la brigade et de la division : voir >>> ici <<<

 

1915 ouest de Berry-au-Bac (avril-mai) : bois de la Mine, bois des Buttes

Artois : Neuville-Saint-Vaast (mai), La Targette, le Labyrinthe (juin), ouvrage de la Salle des Fêtes de très nombreuses pertes

Offensive d'Artois (sept.-oct.) : bois de la Folie, Vimy, le Vert-Halo  

1916 Somme (janv.-fév.) Lihons puis bataille de Verdun (avril) ravin de la Caillette, fort de Douaumont puis en mai : ravin du Bazil

Woëvre (jusque fin 16) : les Éparges, Mouilly, tranchée de Calonne

1917 Aisne (avril-juin) : Chemin des Dames

 

Le 30 mai, une compagnie a rompu les rangs.

Le 5 juin, le 74e RI doit relever le 418e RI, à bout de force, qui est en ligne. Une réunion a lieu à Dhuisel (300 manifestants) au cours de laquelle il a été décidé que le RI ne monterait pas en ligne.

Les officiers les exhortent à rentrer dans le devoir. Ils se heurtent à un refus net et précis : « ..Nous ne monterons pas aux tranchées.. »

Le 6 juin, des refus de se rassembler agitent de nouveau le 74e RI, certains hommes s’enfuient.

Le commandement fait procéder à des arrestations : 5 caporaux et 34 soldats sont traduits en conseil de guerre. Les jugements rendus les 24 et 25 juin prononcent 6 peines de mort (6 fois commuées) et 33 condamnations à des peines de 10 à 5 ans de travaux publics.

Le 7 juin, 150 hommes du 2e bataillon refusent de monter aux tranchées pour une relève.

La répression semble s’être durcie (en même temps, le 274e RI, de la même division d’infanterie, se mutine) : 3 caporaux et 32 soldats du 74e RI sont envoyés en conseil de guerre qui prononcent 10 condamnations à mort (10 grâces), 23 peines de travaux public et 2 acquittements.

(Guy Pedroncini -Les mutineries de 1917 éditions PUF)

Les faits sont relatés dans divers journaux de marches d’unités de la 5e division : voir >>> ici <<<

 

Les Grélines (juin-juil.) puis Ailles (août), Dallon, Gricourt, la Fayet (sept.-déc.)

1918 Champagne (mars-juin) : Souain, Navarin puis  en juillet : Boursonne, Corcy, Villers-le-Petit, Billy-sur-Ourcq, Oulchy-le-Château, ferme Fronteny

Bois Baltan, Moncel, bois du Moulin, ferme Chimy (07/09) puis les Flandres (sept.-nov.) : Langemarck, Roulers, Hooglede, Ardoye, Asper

75ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Romans

Il fait partie de la 53e brigade d’infanterie, 27e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 27e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Vosges (août) : Corcieux, col du Bonhomme, col de Bagenelles la Tête des Faux, Moyenmoutier, Étival

Lorraine (août-sept.) : Nompatelize, Saint-Rémy, Hurbache puis Somme (sept.-déc.) : Vermandovillers, Rosières-en-Santerre

1915 Somme (janv.-mars) : bois Madame, Lihu puis Lihons (avril-mai) puis Artois (juin) : Hébuterne, ferme Toutvent

Somme (juin-août) : Lihons puis Champagne : Perthes-lès-Hurlus (août), tranchée du Bosphore, bois des Perdreaux (sept.)   Vosges (oct.) : Grand Ballon

1916 Alsace (janv.-fév.) : Wattviller puis Verdun (mars-août) : Douaumont, Damloup, bois de la Lauffée, ravin de la Caillette et du Bazil, batterie de l’Hôpital

Aisne (sept.-oct.) : cote 108, Sapigneul, Berry-au-Bac puis sud de Reims (oct.) : La Pompelle, bois des Zouaves

Berry-au-Bac (nov.), ferme de Moscou (déc.-janv.)

1917 somme (fév.) : Rouvroy-en-Santerre puis Oise (avril) : Tergnier

Aisne (mai-juin) : Hurtebise puis grotte du Dragon puis Urvillers (juil.)

Aisne oct.-nov.) : La Malmaison, carrières de Fruty, Laffaux, Pinon

1918 Alsace (janv.-mars) : Traubach-le-Haut puis Flandres (avril-juin) : Loker, ferme Hille, le Mont Noir

Champagne (juil.-août) : ouest d’Aubérive, bois des Marmites puis Lorraine (août-oct.) : Lorraine Ogéviller, Réclonville

76ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Paris, Coulommiers, Sevran

Il fait partie de la 20e brigade d’infanterie, 10e division d’infanterie, 5e corps d’armée

À la 10e DI d’août 1914 à juin 1915 puis à la 125e DI jusqu’en nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

Pas de citations du régiment,  voir les citations

1914 Mogeville (21/08) puis retraite des armées : Longwy (22/08), Longuyon (23/08), Noers (24/08), Sivry-sur-Meuse (26/08), Romagne (28/08), Nouart (30/08), Fossé (31/08), Exermont (2/09), Islettes (4 et 5/09)

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : Louppy-le-Château (7/09), Laheycourt (12/09)

Woëvre : Vauquois, Véry (fin sept.) puis Argonne (nov.-déc.) : le Four-de-Paris

1915 Argonne : Vauquois, La Bolante (fév. et mars), prise de Vauquois (1er mai) puis ravin des Meurissons (juil.)

Argonne (sept.-juil.) : Meurissons, Saint-Thomas, Goudainville

1916 Somme (sept.-déc.) : Rancourt, Bouchavesnes, bois de Saint-Pierre-Waast

1917 Aisne (janv.-avril) : Pontavert puis chemin des Dames (avril) : Juvincourt puis de mai à janv. 18 : Pontavert, Juvincourt, Craonne

1918 Oise (mars) : Viry-Noureuil, Manicamp puis Roye-sur-Matz, Antheuil puis Marne (juin-août) : Jaulgonne, Sauvigny, cote 216

Ardennes (août-sept.) : Sivry, bois René puis Champagne (oct.) : Monthois, Olizy

 

Lire le carnet de route du soldat Charles DUMOULINNEUF du 76e RI, publié sur mon site.

 

Lire les notes de guerre sur mon site de Camille LEBALOUE, soldat dans ce régiment.

77ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Cholet, Fontevraud

Il fait partie de la 36e brigade d’infanterie, 18e division d’infanterie, 9e corps d’armée

À la 18e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, 1 au corps d’armée, 1 à la division, fourragère jaune, voir les citations

1914 Nomeny, Clémery, Landremont (début août) puis Ardennes : Brièvre (22/08), Bellefontaine (23/08)

Retraite des 3e et 4e Armées : Launois-sur-Vences (28/08), Auboncourt (29/08), Rethel, Faux (30/08)

bataille de la Marne (6–13 sept.) : Marais de Saint-Gond, Coizard, bois de Toulon, Saint-Loup, Signal du Poirier, château de Mondement (9/09), Fère-Champenoise, Écury-le-Repos, Prosnes, ferme de Moscou, Thuisy

Bataille des Flandres (oct.-mars 15) : L'Yser, Zonnebecke, Paschendaele, bois d'Hooge,  Zillebecke (déc.)

1915 Flandres (avril-mai) : l’Yperlée puis Artois (mai-juin) : cote 123 (22,23/05), Neuville-Saint-Vaast puis en sept. : sud d’Arras, Agny puis jusqu’en déc. : Loos-en-Gohelle

1916 Artois (fév.) : bois en Hache puis Meuse : Vaubecourt (avril), bataille de Verdun (avril-mai) : cote 304

Champagne (mai-sept.) : butte de Souain puis bataille de la Somme (oct.-déc.) : Sailly-Saillisel, Combles, bois Tripot

1917 Aisne (avril) : Gernicourt, bois des Couleuvres puis en mai : éperon de Chevreux, La Courtine

Plusieurs abandons de poste devant l’ennemi ont eu lieu le 20 mai, au bois de la Couleuvre, s’en suivent 10 condamnations par le conseil de guerre, aucune condamnation à mort (Guy Pedroncini -Les mutineries de 1917 éditions PUF, p112)

 

Puis en juil. : plateau de Californie, Craonne puis Lorraine (oct.-déc.) : forêt de Parroy

1918 Somme (avril-juin) : Cottenchy, bois Sénécat, Rouvrel, Ressons-sur-Matz

La Marne (juil.-août) : Verdon, Comblizy, Passy-sur-Marne, Champvoisy, château de Neuville

août-oct. : Bagatelle, bois d’Haumont

 

Suivre un soldat du 77e RI, grâce à son carnet de guerre

78ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Limoges, Guéret

Il fait partie de la 45e brigade d’infanterie, 23e division d’infanterie, 12e corps d’armée

À la 23e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 au corps d’armée, 1 à la brigade, fourragère verte, voir les citations

1914 Ardennes (août) : Charbeaux, Raucourt, bois de Cogneux, bois d’Autrecourt puis bataille de la Marne (6–13 sept.) : Braux-le-Petit, Togny, Sainte-Menehould

Champagne (sept.-mars 15) : Reims, Saint-Léonard, Aubérive, Souain, Baconnes, Jonchery

1915 Woëvre (avril-juin) : Regniéville, Flirey, bois de Mort-Mare puis offensive d'Artois (juil-déc.) : Le Labyrinthe, Écurie

1916 Artois (janv.-mars) : Le Labyrinthe, Souchez puis Verdun (avril-juin) : Ravin de la Dame, ravin du Monument, Côte du Poivre

Soissons (juil.) puis Aisne (juil.-sept.) : Vendresse puis Somme (nov.-janv.) : Biaches

1917 Champagne (janv.-juil.) : butte de Souain puis en août-oct. : Ferme de Navarin

Le régiment part pour l’Italie en novembre

1918 Front italien (tout 1918) : Pederobba (fév.), plateau d’Asiago, mont Sisemol (avril-mai) puis offensive du Piave (oct.-nov.) : Segusino, Rivagrassa, Cavrera

79ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Nancy, Neufchâteau

Il fait partie de la 22e brigade d’infanterie, 11e division d’infanterie, 20e corps d’armée

À la 11e DI d’août 1914 à déc. 1916 puis à la 168e DI jusqu’en nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 3 au corps d’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Bataille de Morhange : Réchicourt-la-Petite, Bezange, Morhange (août) puis Lorraine (fin août-sept.) : Deuxville, Anthelupt, Flainval

Somme (sept.-nov.) : Cappy, Dompierre, Becquincourt, Monchy-au-Bois, Gommecourt

Le 8 octobre 1914, le régiment reçoit 300 h. venant du 60e territorial (source : histo. du 60e RIT)

Bataille des Flandres (nov.-avril 15) : l’Yperlée, La Maison du Passeur, Saint-Julien, Langemarck, Steenstraate, le bois Triangulaire

1915 Offensive d’Artois (avril-mai) : Neuville-Saint-Vaast, Thélus, Maison Blanche puis en juin-juil. : Neuville-Saint-Vaast    Bataille de Champagne (sept.-déc.) : Attaque du bois et de la Butte du Mesnil

1916 Lorraine (fév.-mars) : l’Écuelle puis Verdun (mars-avril) : ruisseau de Forges, cote 304,

Somme (juin-juil.) : Maricourt, Hem, Curlu puis en août : Maurepas

1917 Lorraine (janv.-fév.) : Pont-à-Mousson, Lesménils puis l'Aisne (avril-mai) : ferme Malval, ravin des Grelines

Lorraine (juil.-oct.) : Bouxières-aux-Chênes, Jeandelaincourt

1918 Verdun (janv.-avril) : Samogneux puis les Flandres (mai-juin) : Mont des Cats, Boeschepe

Offensive de l'Aisne (juil.) : Vandières, Vrigny, cote 240, Gueux, bois de Chenay, Aumenancourt (oct.), Ribemont, Villers-le-Sec

80ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Narbonne

Il fait partie de la 63e brigade d’infanterie, 32e division d’infanterie, 16e corps d’armée

À la 32e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Lorraine (18-22 août) : Igney, Avricourt, Angevillers, bois de Vulcain, Muehlwald puis Trouée de Charmes (fin août) : Moriviller, bois de Jontois (est d’Einvaux)

Bataille des Flandres (nov.-déc.) : Wytschaete, Saint Eloi, Bixschoote

1915 Champagne (mars) : cote 196, nord de Mesnil les Hurlus, entre Perthes et Souain (avril-mai), Main de Massiges (sept.),   Butte de Tahure (oct.-nov.)  

1916 Verdun (août) : Fleury-sous-Douaumont puis Argonne (sept.-jan.) : La Chalade, Four de Paris, Bec de Cheppe

1917 Verdun (janv.-mars) : quartier du Bec, cote 304

Suivre l’attaque du 26 janv. 1917 de la cote 304 au travers du carnet d’un soldat du 80e

Verdun (avril-juin) : cote 304 puis le Mort-Homme (août-oct.) puis Vosges (nov.-déc.) : Turenne

1918 Alsace (fév.-avril) : attaque de Pont d’Aspach puis Flandres (mai) : Le Kemmel

Lorraine (mai-août) : Nomeny, Raucourt puis Aisne (août-oct.) : Pont St Mard, Nampcel, Coucy-le-Château, Folembray, Fresne

La Serre (2 oct. - 5 nov.) : Bois-les-Pargny, Neuville Housset, Marfontaine, Berlancourt, Voharies, le Vilpion, La Haute Bonde, La Bouteille

81ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Montpellier

Il fait partie de la 61e brigade d’infanterie, 31e division d’infanterie, 16e corps d’armée

À la 31e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune, voir les citations

1914 2ème Armée en Lorraine : Avricourt, Moussey, Bisping, Mittersheim (18/08), bataille de Morhange, Réchicourt-le- Château (22/08)

Lorraine : Trouée de Charmes, Lorey, ferme Romain, Méhoncourt, bois de Clairlieu, Moriviller, bois de la Reine (01/09), Fraimbois, Lunéville

Woëvre (oct.) : Bernécourt, bois de la Hazelle, bois de Mort-Mare puis bataille des Flandres en Belgique (oct.-fév.15) : Poelcapelle, Zillebeke, Saint Eloi, ferme Sans Nom (déc.), ferme Picadilly (15/12), bois 40

1915 Champagne (mars-sept.) : Bois Oblique, Beauséjour, Le Trapèze, butte du Mesnil, cote 196, Tahure, tranchée de la Vistule, cote 193 (sept.)

1916 secteur de Soissons (fév.-mars) : Chassemy puis Aisne (mai-juil.) : Ailles, creutes de Paissy

Verdun (août) : ravin des Vignes, Thiaumont puis Argonne (août-janv.17) : La Fille-Morte, Vauquois

1917 Verdun (janv.-août.) : Chattancourt, pentes du Mort-Homme, prise du Mort-Homme  (20 août), tunnel Bismarck    Alsace (nov.-fév.18) : Cernay, Roderen, moulin de Schüller

1918 Monts de Flandres (Belgique) (avril-mai) : Locre, Mont-Rouge, l’Hospice

Lorraine (juil.-août) : Erbéviller, Sornéville puis Aisne (sept.-oct.) : Jumencourt, Landricourt, Quincy, Crépy-en-Laonnois, Dercy, Mortiers (nov.)

 

Suivre un soldat du 81e jour par jour 

82ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Montargis, Troyes

Il fait partie de la 17e brigade d’infanterie, 9e division d’infanterie, 5e corps d’armée

À la 9e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 au corps d’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 JMO du 1 au 27 août puis bataille de la Marne (5-13 sept.) : Sommaisne, Pretz-en-Argonne, ferme des Merchines

Reprise de l’offensive : Charpentry-Baulny (16-19 nov.), cote 263, Cheppy, Vauquois et Varennes (20 déc.)

1915 Meuse et Argonne : Haute-Chevauchée (8 janv.), offensives d'Argonne :  cote 263, ravin des Maurissons, La Bolante  (fév. et 3-5 avril)

Argonne (mai-nov.) : Cote 285 (début juil.), La Fille-Morte

1916 Argonne (jusqu’en sept.) : La Fille-Morte, Courte Chausse, Les Merliers, Crête de la Fille-Morte puis Verdun (oct. nov.) : côte du Poivre, ravin de la Fausse côte, étang de Vaux

1917 Aisne (janv.) : La Neuville, Le Godat puis Le Chemin des Dames (avril-mai) : Vallée de la Miette puis jusqu’en oct. : Juvincourt, Vallée de la Miette 

Fin mai 1917, le régiment connaît des actes graves d’indiscipline collective.

1918 Bataille de Noyon (22-29 mars) : bois de Genlis, Neuville en Beine, Les Hézettes, Quesmy, Les Usages, Noyon, Chiry

Alsace (avril-juil.) : Aspach-le-Haut

Marne : nord d’Épernay : Fleury la Rivière, bois du roi, bois St Marc, Romery, le Paradis, Nanteuil la Forêt, bois de Bonval (juil.)  

L’Ailette (oct.) : ferme des Huits-voisins, ferme de l’Orme, Bouvancourt, Mont Spin puis Aisne : Montigny, Berry-au-Bac, Recouvrance (3 nov.)

83ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Toulouse, St Gaudens

Il fait partie de la 67e brigade d’infanterie, 34e division d’infanterie, 17e corps d’armée

À la 34e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Ardennes (août) : Heubeumont, Jehonville puis bataille de la Marne (5-13 sept.) : Sompuis, Omey puis Somme-Suippes

Offensive en Champagne : Les Hurlus (déc.), Tranchée Blanches (28 déc.)

1915 Champagne (janv. mars) : Les Hurlus puis offensive d’Artois (mai), cote 200, La Targette, Bois de Carency, sucrerie de Souchez

Artois (juin à mars 1916) : Wailly (nord-ouest d’Arras)

1916 Bataille de Verdun : Bois d’Avocourt, Bois de Malancourt (avril à juin)

Champagne (juil. à avril 1917) : Butte du Mesnil, ferme de Moscou

1917 Marne : Mont Blond, Cornillet (avril-mai), St Mihiel (mai à oct.) : Lacroix-sur-Meuse puis Verdun : Les Chambrettes (oct. -nov.) 

1918 Verdun (janv.-avril) : cote 304, Mort Homme puis Monts de Flandres (Belgique) (avril-mai) : Poperinghe, Dranoutre, La Douve, prise du château de Locre

Offensive de Picardie (août-sept.) : Lihons, Chaulnes, Pertain, Licourt, Epénancourt, Croix, Quivières, Germaine, bois de Savy  

Bataille de St Quentin (oct.) : Hauteville, cote 139, Noyales, Guise

 

Lire sur mon site le parcours de Charles SKINER, sergent dans ce régiment

84ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Avesnes-sur-Helpe, Le Quesnoy, Landrecies

Il fait partie de la 2e brigade d’infanterie, 1e division d’infanterie, 1e corps d’armée

À la 1e DI d’août 1914 à juin 1915 puis à la 122e DI jusqu’en nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Ardennes (début août) : Hirson, Charleville, Monthermé

Vers Charleroi (22-25 août) : secteur de Dinant, St Gérard puis retraite : Guise (28-29 août), Savigny-sur-Ardre, les Essarts-le-Vicomte

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Seu, Châtillon-sur-Morin, Esternay, Dormans (13/09), Reims puis Bétheny, Brimont, bois Soulain (fin sept.), nord de Reims (oct.-nov.) : La Neuville, Le Godat, Soupir (nov.-déc.)

1915 Champagne (janv.-mars) : Fortin de Beauséjour, bois de la Truie bois en Équerre puis Woëvre (avril) : Bois de Pareid  

Aisne (avril-juin) : Berry-au-Bac, Sapigneul puis Cormicy, Guyencourt (juil.)

Embarquement fin oct. de Toulon pour Salonique sur  l’ « Indiana » et le « Provence »

Armée d’Orient : le Vardar (3-16 déc.), vallée de la Tcherna, piton du Huzorar, Cicevo

Salonique : Gradec, Négorci, Karasuli

1916 Salonique (janv.-mars)   vallée du Vardar (mars-août)     région de Koupa (sept.-déc.)

1917 région de Koupa (janv.-mars), attaques du Skra di Legen (mai)  puis en mai-nov.

1918 vallée du Vadar (janv.-juil.) puis Serbie (sept.) : Dobropolje, Kotka, Serres, Drama

85ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Cosne

Il fait partie de la 31e brigade d’infanterie, 16e division d’infanterie, 8e corps d’armée

À la 16e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Lorraine (début août) : Domèvre, Blâmont puis bataille de Sarrebourg (20 août) : Lorquin, Xouaxange, La Maladrerie 1137 h. hors de combat

Lorraine (sept.-oct.) : La Mortagne, Mattexey (25/08), Clézentaine, Saint-Pierremont, bois du Feing (28/08), Xaffévillers (09/09), Domptail

Bataille de la Woëvre (sept.) : Doncourt, Saint-Hilaire-en-Woëvre puis secteur de Saint Mihiel (sept.-déc.) : bois d’Ailly, camp des Romains     

1915 secteur de Saint Mihiel (toute l’année) : bois d’Ailly, Croix-Saint-Jean, La Tête à Vache, bois Brûlé, La Louvière

1916 Bataille de Verdun (fév.) : ferme de Thiaumont, Haudraumont puis Woëvre (mars-juil.) : Combres, ravin de la Mort, Le Trottoir

Verdun (juil.) : La Lauffée, secteur de Tavannes  (juil.), sortie est du tunnel de Tavannes puis les Éparges (août)

Somme (déc.) Proyart, Berny-en-Santerre

1917 Marne : Offensive du 16 avril, Mont Cornillet, Bois de la Grille, cote 142, tranchée de Wahn puis Woëvre (mai-juin) : Mouilly   

Durant le mois d’avril, le régiment a perdu la moitié de ses effectifs

En juin 1917, le régiment connaît des actes d’indiscipline collective

Champagne (juil.-juil.18) : Ville-sur-Tourbe, Maisons de Champagne, ravin des Noyers, Main de Massiges  

1918 Marne (juil.-sept.) : Rosnay (début août), plateau des Limons, Courcelles, Sapicourt

Saint Thierry (30/09), Loivre, route 44, Orainville, Pont-Givard (début oct.), Vieux-lès-Asfeld (13/10), Banogne-Recouvrance (fin oct.)

86ème régiment d’infanterie   

En 1914, Casernement : Le Puy

Il fait partie de la 49e brigade d’infanterie, 25e division d’infanterie, 13e corps d’armée

À la 25e DI d’août 1914 à juin 1915 puis à la 120e DI jusqu’en nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Baccarat, Merviller (début août) puis bataille de Morhange (août) : Montigny, bois des Haies, Ancerviller, Cirey-sur-Vezouze

Niderhoff, Bertrambois, Lorquin, Laneuville-lès-Lorquin (18-20 août), combat de Schneckenbush, Baccarat (24/08), Rambervillers puis Lorraine : Roville-aux-Chênes (sept.)

Oise, Picardie (sept.) : Estrées, Elincourt, Mélicocq, l’Écouvillon puis Oise (oct.-déc.) : Thiescourt, Attiche, l’Écouvillon

1915 Oise (janv.-fév.) : Carmoye, secteur de l'Écouvillon puis Attiche (mars-avril), Oise (mai-sept.) secteur de Thiescourt puis secteur de Canny-sur-Matz (sept.-nov.)

Somme (nov.-déc.) : Marquivillers, Armancourt, Échelle-Saint-Aurin

1916 Somme (janv.-fév.) : Marquivillers puis Verdun (mars) : Damloup, ouest fort de Vaux, bois Fumin

Oise (avril) : Moulin-sous-Touvent, Tracy-le-Val, Quennevières puis bataille de la Somme (sept.-oct.) : Bois Étoilé, Vermandovillers, bois Kalner

1917 Oise (janv.-mars) : Machemont, Attiche, bois du Hamel puis Chevilly, Muirancourt, Rimbercourt, Esmery

Aisne (avril-mai) : Grugies, Giffecourt puis en juin : Gricourt puis Verdun (juil.-août) : cote 304, plateau Favry

Secteur de Saint-Mihiel (sept.-oct.) : bois d’Ailly, forêt d’Apremont puis Verdun (oct.-nov.) : Haudraumont, Beaumont

1918 Argonne (janv.-avril) : Vauquois puis Aisne (mai-juil.) : Anthenay, bois de Rarrey et de la Trotte, Vandières

Marne (juil.) : Pourcy, bois d’Écueil puis Verdun (août-sept.) : Mort-Homme

Champagne (sept.-oct.) : butte du mesnil, Beauséjour, Grateuil, Marvaux, Saint-Morel, ferme de la Chambre-aux-Loups puis en nov. : Vrizy, Vandy

87ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : St Quentin

Il fait partie de la 6e brigade d’infanterie, 3e division d’infanterie, 2e corps d’armée

À la 3e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’Armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Ardennes Belges (début août) : Neufchâteau, Hamipré, Houdrigny   Montmédy, Cesse (27/08), Ville-sur-Tourbe

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : Haussignémont, Blesmes, Possesse, Saint-Thomas   Argonne (sept.-déc.) : Servon, La Chalade, Four de Paris

1915 Champagne (fév.-mars) : nord de Mesnil les Hurlus, cote 196 1000 h. hors de combat

Woëvre (avril-sept.) : tranchée de Calonne, Saint Rémy, Les Éparges, ravin de Sonvaux

Champagne (sept.-oct.) : Tahure, butte de Tahure puis Woëvre (hiver 15-16) : Hauts de Meuse, bois Bouchot, Vaux-les-Palameix

1916 Bonzée-en-Woëvre, Trésauvaux (fév.-mars), Les Éparges (juin)

Bataille de la Somme (juil. août) : Belloy-en-Santerre puis en oct.-nov. : Berny-en-Santerre

1917 Lorraine (janv.-fév.)  Aisne : Concevreux, tranchée du Vampire (mai-juin) puis Mont Spin (4 mai)

Verdun : tranchées Nouvelle et Gérok (juil.) 300 h. hors de combat, cote 304 (août) puis Béthincourt (déc.)

1918 Verdun (fév.-avril) : Malancourt puis Somme (avril-août) : Thory, Mongival, bois des Arrachis, Sauvillers, Brache

Champagne (sept.-oct.) : cote 196, Mesnil-lès-Hurlus

Lire le carnet de guerre d'Émile POLY, infirmier, puis caporal aux 128e et 87e RI

88ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Auch, Mirande

Il fait partie de la 68e brigade d’infanterie, 34e division d’infanterie, 17e corps d’armée

À la 34e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre de la division, fourragère verte, voir les citations

1914 Ardennes (août) : Vienne-la-Ville, Sivry-les-Buzancy, Beaumont, Bertrix, Angecourt, Bulson, Raucourt, Neuville, Semuy, Vadenay, Dommartin, Lhuitre

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Humbauville, ferme du Buisson, La Certine, Pogny, Perthes-lès-Hurlus puis Champagne (fin sept.-déc.) : Les Hurlus, Le Mesnil

1915 Champagne (janv.-avril) : Perthes-lès-Hurlus 

Artois (mai) : Roclincourt puis en août-sept. : Roclincourt, Chanteclerc puis de juin à mars 1916 : Wailly (nord-ouest d’Arras)

1916 Bataille de Verdun (mars-juin) : Bois d’Avocourt puis Champagne (juil. à avril 1917) : Butte du Mesnil puis les Marquises

1917 Marne : Cornillet (avril mai) puis Woëvre (mai-nov.) : bois des Chevaliers, Lamorville

Verdun (nov.) : Les Chaumes puis bois des Corbeaux (déc.)

1918 Verdun (janv.-avril) : cote 304 puis Monts de Flandres (Belgique) (avril-mai) : Le Mont Noir, Hille puis Locre

St Mihiel (mai-août) : Les Paroches puis offensive de Picardie (août-sept.) : Lihons, Chaulnes, Potte, Morchain, Pargny, Villecourt, Martigny, Foreste, Roupy, bataille de St Quentin (oct.) : Marcy, Longchamp, Guise (nov.)

 

Lire sur mon site le parcours de Charles SKINER, sergent dans ce régiment

89ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Paris, Vincennes, Sens

Il fait partie de la 19e brigade d’infanterie, 10e division d’infanterie, 5e corps d’armée

À la 10e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Cosne, Tellancourt

 

Au cours du combat du 22/08, le colonel CHARTON, près de Tellancourt, séparé avec son groupe de liaison, du reste de ses unités et craignant d’être enveloppé, décide d’enterrer le drapeau du régiment dans un trou d’obus.

Il est retrouvé, quatre ans après, par le lieutenant LUX (source histo. du 89e RI)

 

Sorbey (24/08), Fossé (30/08), Cierges (02/09) bataille de la Marne (sept.) : Laimont, Bussy-la-Côte (6-11/09), Montfaucon (22/08)

Argonne (sept.-déc.) : Cheppy, Vauquois

Le 16 octobre 1914, le régiment reçoit 500 h. venant du 60e territorial (source : histo. du 60e RIT)

1915 Argonne (toute l’année) : La Haute-Chevauchée (janv.), Vauquois, Boureuilles puis combats de juillet, La Haute-Chevauchée, Vauquois

1916 Argonne (janv.-juil.) : Vauquois, Buzemont, Forimont

Somme (sept.-oct.) : Bouchavesnes, bois Marières (sept.) puis le bois de Saint-Pierre-Waast (oct.) 1000 h. hors de combat

1917 Aisne : offensive du 16 avril : Route 44, Bois des Buttes, ferme du Temple, secteur Marceau, boyau de la Plaine   Aisne (avril-mai) La Ville-aux-Bois puis secteur de l’Enclume (sept.-nov.) 

1918 Aisne (janv.) : Pontavert puis bataille de Noyon (mars-avril) : Maucourt, Beaugies, Quesmy, bois de la Cave, cote 141, ferme St Claude, l’Écouvillon

Alsace (mai-juin) : Seppois puis Champagne (juil.) : Les Marquises

Bataille de la Marne (août) : Romigny, Serzy puis Champagne (oct.-nov.) : Condé, Guignicourt, Variscourt

Suivre le parcours d’un soldat du 89e jour par jour grâce à sa correspondance de guerre publiée sur mon site : >>> ici <<<

90ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Châteauroux

Il fait partie de la 33e brigade d’infanterie, 17e division d’infanterie, 9e corps d’armée

À la 17e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons (puis 4 en août 1918)

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 au corps d’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Lorraine (août) : Lanfroicourt, Armaucourt, Ajoncourt   Ardenne belges : Houdemont, Gedinne puis Fumay (25/08), Murtin, Servion, Faissault, Vauzelles, Ambly (30/08), La Neuville, Rethel, Amagne

Secteur de Reims (début sept.) : Berru, ferme d’Alger, Sillery, Condé, Rouffly puis Fère-Champenoise, Bannes, Pierre-Morains (05/09)

Bataille de la Marne : Le Mont Août, combat d’Aulnizeux (07/09), Bannes, ferme Saint-Sophie, cote 134 (09/09), ferme Nozet, Ecury, Bury,Thuisy (13/09), fermes des Marquises (14/09)

Bataille des Flandres (oct.-avril 1915) : Ypres, Paschendaele, Zonnebecke, Langemarck, Hollenbecke, bois du polygone, nord de Zillebecke  

1915 Artois (avril) : Roclincourt puis offensive d’Artois (mai) : secteur de Loos-en-Gohelle, corons du Maroc, Fosse N°5 et 17, cote 700 (9 mai) perte : 600h

Liévin, maison des Cornailles (fin mai), secteur de Neuville-Saint-Vaast, carrefour des Cinq Chemins, les Ouvrages Blancs, cité de Calonne (juin)

Somme (août) : Lihons puis Artois : Wailly (sept.) puis Loos-en-Gohelle (oct.-déc)

1916 Artois (janv.-fév.) : bois en Hache, cote 140 puis bataille de Verdun (avril-mai) : cote 304, ravin de la Hayette  Champagne (mai-sept.) : Aubérive puis Somme (oct.-nov.) : Maricourt, Sailly-Saillisel, attaque de la tranchée de Bukovine (05/11) puis Bouchavesnes (déc.)

1917 Chemin des Dames (avril puis mai) : bois de Beau-Marais, route nationale 44, Chevreux (27/05) puis en juillet : Hurtebise, plateau des Casemates et de Californie puis Lorraine (août-déc.) : Badonviller

 

« Le 20 mai 1917 à Ventelay les hommes du 3ème bataillon du 90ème RI exhortent ceux du 2ème bataillon à ne pas monter en ligne.

Il en résulte une agitation qui se prolonge encore le 21 mai »

Trois traductions en conseil de guerre dont une condamnation à mort (Guy Pedroncini - Les mutineries de 1917 éditions PUF)

 

1918 Somme (avril) : Moreuil, ferme d’Anchin, bois Sénécat perte : 500h

Woëvre (mai-juil.) : bois des Chevaliers

Le 12 août, le 27e bataillon de Tirailleurs Sénégalais intègre le 90e RI, et forme son 4e bataillon

 

Aisne (août) : secteur de Soissons : Villemontoire, Chacrise puis ferme Mareuil (21/08), chaussée de Brunehaut, combats de Montécouvé, ferme Mareuil et de la tranchée Bastringue (25/08 puis fin août) perte : 700h

Aisne (sept.) : Vauxaillon, Mont des Singes, Barenton, Bugny, sucrerie de Froidmont (oct.)

91ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Mézières

Il fait partie de la 7e brigade d’infanterie, 4e division d’infanterie, 2e corps d’armée

À la 3e DI d’août 1914 à juin 1915, puis à la 125e DI jusqu’en déc. 1916, puis à la 87e DI d’avril 1917 jusqu’en nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Opérations des 3e et 4e Armées : Spincourt, Mangiennes, Bellefontaine (15 km nord de Virton, Belg.)

Combat d’Houdrigny, Rolbelmont (22/08) puis retraite : Stenay, Verpel (01/09)

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Heiltz-Le-Hutier, Favresse, Thiéblemont, Farémont, Sermaize

Ouest de l'Argonne (sept.-oct.) : bois de la Gruerie, Four de Paris, La Chalade, La Harazée, Pavillon de St Hubert et de Ste Eugénie, Fontaine-Madame

1915 Argonne (jan.-fév.) : ravin de la Fontaine aux Charmes puis Champagne (fév.-mars) : Côte 196, Beauséjour, Mesnil-lès-Hurlus

Woëvre : Bois de Pareid (avril), Les Éparges

Opérations en Hauts de Meuse : attaque de Maizeray (5/04) puis Les Éparges (avril) : Tranchée de Calonne, Le Bois Haut (mai)

Champagne : Tahure (30-31 oct.), cote 193 (nov.) puis Argonne (juin-déc.) : La Bolante, ravin des Courtes Chausses (12 juil.), Ravin des Meurissons, la Fille Morte puis les Courtes-Chausses (juil.-oct.)

1916 forêt de Hesse (jan.-avril) puis Le Four de Paris (avril-mai), forêt de Hesse (mai-août)

Bataille de la Somme (sept.-nov) : bois de Saint-Pierre-Waast (oct.)

Puis transport vers l’Algérie (troubles de l’ordre au sud Constantinois) (déc.-fin mars 1917) : plateaux de Constantine et de l’Aurès, massifs du Belezma

1917 Saint Quentin (avril-mai) puis Chemin des Dames (juin) : Cerny puis Croix-sans-Tête (Soupir) (août-sept.)

Bataille de La Malmaison (oct.) : ferme Froidmont, ravin des Vaumaires

1918 Champagne (jan.-mars) : Mont Sans Nom

Forêt de Villers-Cotterêts (juin), ferme de la Grille, St Pierre L’Aigle (juil.)

Aisne (juil.) : Buzancy, ouvrage du Polygone des Grenadiers puis forêt de Parroy, Croismare (sept.)

 

Lire le carnet de guerre, publié sur mon site, de Paul GALLERON, soldat dans ce régiment

92ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Clermont Ferrand

Il fait partie de la 52e brigade d’infanterie, 26e division d’infanterie, 13e corps d’armée

À la 26e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Rambervillers, Raon-l’Etape, Badonviller, Emberménil, Brouderdorff, bois du Voyer, Plaine-de-Walsch, Domptail

Trouée de Charmes (août-sept.) : Rambervillers, bois de la Coinche, Hartzviller (20-21 août)

Picardie (sept.-nov.) : Liancourt, Thiescourt, l’Écouvillon (20/09), Tilloloy, La Chavatte puis bataille des Flandres nov.-déc.) : Zonnebecke

1915 Somme (toute l’année) : Beuvraignes, Le Cessier, bois des Loges

1916 Bataille de Verdun (mars) : Bois des Corbeaux, Cumières, bois des Caurettes puis Oise (avril-juil.) : Bailly

Somme (juil.-nov.) : Chaulnes

1917 Oise (janv.-mars) bois de Thiescourt puis Noyon, Grugies, Le Pire-Aller (avril) puis Aisne (mai-juil.) : épine de Dallon

Verdun (août) : côte 304, ouvrage de Vassicourt, boyau Elsa puis Argonne (sept.-déc.) : Vauquois

1918 Verdun (fév.-mai) : Bezonvaux, bois d’Hassoule

L'assaut de Compiègne (mai-juin) : La Ferté-Milon, Silly, Faverolles

Meuse : Saint-Mihiel (sept.) puis Verdun (sept.-nov.) : Bois des Caures

93ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : La Roche sur Yon

Il fait partie de la 42e brigade d’infanterie, 21e division d’infanterie, 11e corps d’armée

À la 21e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Sedan (15/08)   Belgique : Bouillon (16/08), La Chapelle, Villers Cerbay, combat de Maissin, Our (22/08) perte : 500h

La retraite  Martincourt, Stenay (25 août), bois de la Marfée, Noyers, Chaumont Saint Quentin (27août)     Aisne :Vendresse, Tourteron (29-30 août), Pauvres, Mont Saint Rémy, bataille de la Marne (6 – 13 sept.) : Lenharrée (5/09), Fère Champenoise (6/09), Écury-le-Repos, bois de la Normée, Gourgançon, bois de Corroy (10/09), Lenharrée (11/09)   Mourmelon (12/09)

Course à la mer : Orvillers, combat de la Boisselle (28/09) puis sud de la Boisselle (oct.-nov.), Le Hamel, Beaumont, bois de Thiepval (déc.)

1915 Thiepval, Mesnil, Auchonvillers (jan.-mars)

Artois (mars-juil.) : Hébuterne, Serre, ferme sans nom, haie des Chasseurs, attaque de la ferme du Touvent (7-10 juin) perte : 1100h

Champagne (août-mai1916) :  La Courtine, Butte du Mesnil,  attaque de la Butte du Mesnil, fortins Benoît et de La Croix, ouvrage de la Galoche, moulin du Ripont (sept.), ouvrage du Trapèze, ravin de la Goutte (oct.), bois de Mollandin, secteur de Tahure, La Savate (fin 1915)

1916 bataille de Verdun (juin) : ravin de la Dame, boyau de Nan, ravin des Vignes, cote 320 puis bois du Chena, Watronville (juil.-août), La Lauffée, Damloup (nov.)

1917 Verdun (janv.-fév.) : Côte de Poivre puis Aisne (mars) : Jumencourt, bois de Leuilly, Courson, bois de Quincy

Cuissy, Geny, tranchée de Dresde et du Héros (est de Cerny) : avril-mai

Aisne (mai-sept.) : sud de Saint-Quentin, Flavy-le-Martel   chemin des Dames (oct.) : La Royère, creute de Rochefort, Ostel, Rouge-Maison puis épine de Chevregny, Filain, Pargny (jusqu’en mai 1918)

1918 Chemin de Dames (mai-juin) : Royère, Folemprise, carrière de Bohéry, ferme du Many, ravin et carrières de Rouge-Maison

Dans la soirée du 27 mai, le rassemblement du reste du 93e RI (16 officiers, 15 sous-officiers, 142 hommes), s'effectue dans le plus grand calme, à Ciry-Salsogne (source : hist. du 93e RI)

 

Vosges (juin-août) : Le Violu puis Champagne : Suippes, St Marie à Py (fin sept.), Thugny (oct.), Raillicourt

94ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Bar le Duc

Il fait partie de la 83e brigade d’infanterie, 42e division d’infanterie, 6e corps d’armée

À la 42e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

5 citations à l’ordre de l’armée, 1 à l’ordre du corps d’armée, fourragère jaune, voir les citations

1914 Hauts de Meuse (début août) : Thillot, Herbeuville, Doncourt, Wadonville

Vers Charleroi : Joudreville, Xivry, Mercy-le-Bas, ferme Chanois (21/08), Pierrepont, combats de Bazailles, Boismont et Ville-au-Montois (22/08) perte : 1000h

Nouillon-les-Ponts, Billy-les-Mangiennes, Azannes

Marne : La Neuvillette (1/09), Rilly-La-Montagne (03/09), Villers-aux-Bois (04/09), Broyes et Mondement (05/09), bois de Chapton (06/09)    Bataille de la Marne (6–13 sept.) : Soizy-aux-Bois, Villeneuve-lès-Charleville, Chapton (6-7 sept.), Connantre, Normée, Thibie (12/09), La Veuve, Baconnes (14/09)

Marne : Sillery, fort de La Pompelle (fin sept.) puis bataille des Flandres (oct.-nov.) : ferme de Vicogne, château de Dixmude, Bixchoote, cabaret Korteker puis en déc. : Le Hetsas, fermes du Carrefour, du Paratonnerre et du Moulin, fortin de Zillebecke (14-16 déc.)

1915 Argonne (janv.-juin) :  Fontaine-Madame, Marie-Thérèse, ravin des Meurissons, Le Four de Paris, tranchée de Bagatelle  Opérations en Argonne (juin-juil.) : La Gruerie, Four de Paris , Ravin du Mortier    Champagne (sept.-janv.16) : Aubérive, « saillant F » perte : 700h

ferme des Wacques, ferme Piemont

1916 Verdun (mars-avril) : Douaumont puis Cumières (avril) puis Mort-Homme, ravin des Caurettes (mai)     Lorraine (juin-juil.) : Blémery, Reillon, bois Nathali et Zeppelin    Bataille de la Somme (sept.- nov.) : Rancourt, bois de Saint Pierre-Waast perte : 1000h

Sailly-Saillisel

1917 Champagne (janv.) : Aubérive, saillant F puis Aisne (avril-mai) : attaque sur Berry-au-Bac, tranchées d’Auguste et du Pylône

Verdun (juin-juil.) Bezonvaux, Les Chambrettes puis bois des Fosses, Bezonvaux (20-26 août)

Woëvre (sept.-oct.) : Les Éparges

1918 Woëvre (sept. 1917-avril18) : Remenauville, Limey, Pont-à-Mousson

Somme (mai-juil.) : bois du Hangard, Boves, ravin de Domart puis Picardie (août) : Moreuil, Villers-aux-Érables

Lorraine (août-oct.) : forêt de Champenoux puis Champagne (oct.-nov.) : Vouziers, ferme de Chamiot, La Noue-Adam

 

Suivre un soldat du 94e jour par jour

95ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Bourges, camp d’Avord

Il fait partie de la 31e brigade d’infanterie, 16e division d’infanterie, 8e corps d’armée

À la 16e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Lorraine (août) : Châtel-sur-Moselle, Xaffévillers, Glonville, Hablainville, combat de Domèvre-sur-Vezouze, Blâmont (14 et 15/08) perte : 500h

Bataille de Sarrebourg (fin août) : Lorquin, Hattigny puis combats dans Sarrebourg (20/08)

Trouée de Charmes (août-sept.) : Clézentaine, bois des Corres, bois du petit Cercle, Mattexey (25/08), Deinvillers, bois de Laleau, Saint-Pierremont

Bataille de la Woëvre (fin sept.) : Apremont, Xivray, Marvoisin, Marbotte puis le bois Brûlé, la redoute du bois Brûlé, la Tête à Vache (oct.-déc.)

1915 Woëvre (janv.) : ouvrage 134, la Tête à Vache puis Woëvre (mars-déc.) : Le Bois Brûlé, forêt d’Apremont

1916 Verdun (fév.) : Douaumont  perte : 900h

Verdun (juil.-août) : Secteur de Tavannes, ferme de Dicourt, La Lauffée puis tunnel de Tavannes

Woëvre (août-sept.) : Les Éparges puis Somme (déc.) : Berny-en-Santerre

1917 Argonne (janv.-mars) : Le Four de Paris puis Champagne : Les Marquises (début avril) puis offensive du 16 avril : bois de la Grille

Woëvre (mai-juin) : Blanzée, Moulainville puis Champagne (juin-déc.) : La Main de Massiges

1918 Champagne (janv.-juil.) : Main de Massiges puis La Marne (août) : bois des Dix-Hommes, Aubilly, Bouleuse puis Sapicourt, Rosnay

Champagne : La Vesle, Trigny, Brimont, Pongivart, Auménancourt, Béthancourt

96ème régiment d’infanterie

En 1914, Casernement : Béziers, Agde

Il fait partie de la 61e brigade d’infanterie, 31e division d’infanterie, 16e corps d’armée

À la 31e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Lorraine (août) : Bayon, Lunéville, Bonviller, forêt de Parroy, combat de Rohrbach (17 août), combats de Bonviller et Jolivet (22 août)     Trouée de Charmes (août-sept.) : éperon de Belchamp, Méhoncourt, Moriviller, bois de la Reine, Moncellès (mi- sept)

Lorraine (sept.-oct.) : bois de Hazelle et de Jury, bois de Remières

Bataille des Flandres (oct.-fév. 15) : Steenbeek, Wyddendreft, Hooge, château d’Hérentage, étang de Dickebusch,  Zillebeke 

1915 Champagne (mars-août) : Beauséjour, bois Oblique (mars), ravin des Cuisine, bois du Mesnil, cote 1916

Bataille de Champagne (sept.-déc.) : Secteur de Souain, tranchée de la Vistule, butte de Tahure, bois des Mures et du Paon, trou Bricot, bois de la Savate et des Perdreaux

1916 entre Reims et Soissons (fév.-juil.) puis Berry-au-Bac, bois des Buttes (avril), Chassemy (mai)

Verdun (juil.-août) : ravin des Vignes, Thiaumont puis Argonne (sept.-janv.16) : La Fille-Morte, La Pierre Croisée, Le Tour des Moines, Vauquois

1917 Verdun (fév.-juil.) : cote 304, Le Mort-Homme puis en août : le Mort-Homme puis Alsace (oct.-mars 18) : Aspach, Michelbach, Burnhaupt

1918 Flandres (avril-mai) : Mont Rouge, Mont Vidaigne, Locre puis Lorraine (juil.-août) : Hoéville

Aisne (sept.-oct.) : Crécy-au-Mont, Moyenbrie, Crécy-en-Laonnois, Vivaise, Chalandry, Crécy-sur-Serre

 

Correspondance de guerre du commandant PETITJEAN Saint Prix, officier aux 342e, 96e et 122e RI

97ème régiment d’infanterie Alpine

En 1914, Casernement : Chambéry, Modane, Moutiers, Bourg St Maurice

Il fait partie de la 44e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 44e DI d’août 1914 à fin sept. 1914 puis à la 77e DI jusqu’en nov. 1918

Constitution en 1914 : 4 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 garde de la frontière italienne (août) puis opérations d'Alsace (août) : Zillisheim, Flaxlanden puis Trouée de Charme : Mesnil-sur-Belvitte, La Chipotte, La Fontenelle, Ban-de-Sapt

Artois (oct.-déc.) : Guémappe, Wancourt, secteur d’Arras, Roclincourt

1915 Artois (janv.-avril) : Carency, bois de Berthonval, Souchez, Le Cabaret Rouge

Offensive d'Artois : Ouvrage Oméga, cimetière de Souchez, Cabaret Rouge (9 mai) puis cimetière de Souchez (juin) même secteur (juin-août) puis Artois : Souchez, ravin des Écouloirs, cote 129 (sept)

1916 Bataille de Verdun : Vaux (mars-avril) puis Woëvre (mai-juil.) : Flirey, bois de Mort-Mare

Bataille de la Somme (août-oct.) : Barleux, ferme de la Maisonnette puis Aisne (déc.) : ouest de Soissons

Le 4ème bataillon fût définitivement dissous en déc. 1916

1917 Aisne (janv.-mars) : Nouvron, Vingré, Morsain, Vézaponin, moulin de Nogent, sucrerie des Michettes, château de Coucy

 

En juin 1917, le régiment connaît des actes d’indiscipline collective. 100 mutins se mirent en route vers l’arrière, rejoint par une compagnie du 159e RI. (Mutineries 1917, John Williams)

 

Le Chemin des Dames (juil.-août) : Braye, Le Panthéon, La Royère puis Alsace (août-janv.18) : est de Dannemarie

1918 Camy-sur-Matz, Plémont, Plessier-de-Roye (mars-avril) puis Vosges (mai-juin) : Hartmannswillerkopf

Champagne (juil.-août) : Épernay, Montagne-de-Reims, bois des Dix-Hommes et de Commétreuil (Bouilly), bois des Houleux

Flandres (oct.) : Hooglede, ferme Delodder, cabaret du Coq, passage de la Lys

98ème régiment d’infanterie régiment dit « Régiment du Bois des Loges »

En 1914, Casernement : Roanne

Il fait partie de la 50e brigade d’infanterie, 25e division d’infanterie, 13e corps d’armée

À la 25e DI d’août 1914 à sept. 1918 puis à la 48e DI jusqu’en nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune, voir les citations

1914 Bataille de Sarrebourg , Hesse, Schneckenbush, Buhl-Lorraine (19-20 août) 400 h. hors de combat

puis Nitting, Hardancourt, Saint-Maurice-sur-Mortagne puis La Trouée de Charme : Xaffévillers (août-sept.)

Picardie : Ribécourt, Béthancourt, Montmarcq, bois des Loges, nord de Compiègne (sept.-oct.) : Thourotte, forêt de Laigue

 

Le lieutenant Jean Chapelant est condamné à la peine de mort et fusillé le 11 octobre 1914, ficelé debout sur son brancard : « Convaincu d'avoir capitulé en rase campagne en faisant poser les armes à sa troupe »  Voir la page consacrée à ce drame

 

1915 Oise et Somme (oct.14-mars 15) : Crapeaumesnil, bois des Loges puis Plessis-de-Roye, bois des Loges (avril-sept.)

1916 Bataille de Verdun (mars) : Mort-Homme (6-12 mars), Bois des Corbeaux (mars) puis Aisne (avril-sept.) : Nouvron, Vingré

Bataille de la Somme (oct.-nov.) : bois de Chaulnes, Le Pressoir, Ablaincourt

1917 Oise (janv.-mars) : Plessis-de-Roye puis Lassigny, Liez, Guiscard, Ham

Aisne (avril-juin) : Gauchy, la Biette, Le Pire-Aller, Seraucourt puis Verdun (août) : cote 304, Avocourt, Vassincourt

Argonne (sept.-déc.) : La Fille Morte, Le Four de Paris

1918 Verdun (déc. 17-fév.18) : ravin d’Hassoule, Bezonvaux, bois des Caurières et de la Plume puis Argonne (mars-avril) : Le Four de Paris

Verdun (avril-juil.) : La Côte de l’Oie

La Marne (juil.-sept.) : Plessier-Huleu, bois de Saint-Jean, Grand-Rozoy, plateau de Violaine, Cuiry, Cerseuil

Vailly-sur-Aisne puis Ardennes (nov.) : Terron, Le Chesne

99ème régiment d’infanterie

En 1914, casernement : Lyon et Vienne

Il fait partie de la 55e brigade d’infanterie, 28e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 28e DI d’août 1914 à nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

Des scènes de fraternisations entre soldats français et allemands furent observées et notées (fait assez rare) dans le JMO :

25/12/1914 : « Les tirailleries ont cessé brusquement chez les Allemands dès le point du jour. Un grand nombre de Bavarois sont sortis de leurs tranchées en faisant signe de ne point tirer sur eux, puis ils se sont avancés à mi-distance de nos tranchées et ont engagé la conversation avec nos hommes devant le secteur du bois commun. Trêve complète. »

Voir l’intégralité du texte (sur plusieurs jours) : >>> ici <<<

 

En juin 1917, le régiment connaît des actes d’indiscipline collective.

 

Lire le carnet de guerre d’un soldat du 99e régiment d’infanterie

100ème régiment d’infanterie

En 1914, casernement : Tulle

Il fait partie de la 48e brigade d’infanterie, 24e division d’infanterie, 12e corps d’armée

À la 24e DI d’août 1914 à juin 1915, puis à la 128e DI (256e brigade) jusqu’en fév. 1917, puis à la 134e DI jusqu’en nov. 1918

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 En Belgique : Izel, clairière de Florenville (22-23 août) puis retraite des 3e et 4e Armées : Tremblois-les-Carignan (24 août) puis Vaur, Pouilly, Létanne, attaque de Yoncq (26/08), Stonne, Vanfy, Orfeuil, Somme-Py, Pogny (3/09)

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : ferme des Petites Perthes, Châtelraould, sud de Vitry-le-François, ferme de Jonchery, attaque de la cote 147 (20,21 sept.), les Deux Arbres puis sud-est de Reims (oct.-mars 1915) : Thuisy, Wez

1915 Opérations d'avril en Woëvre : Avrainville, Griscourt (avril), bois d’Ailly (avril), bois le Prêtre (juin), attaque de Blanleuil (juil.) puis bois le Prêtre (août)

Argonne : (mai à nov.), secteur de St Thomas, bois de la Gruerie

1916 Lorraine (janv.-juin) : Leintrey puis bataille de Verdun : Souville (juil.), Apremont (août-déc.), Verdun (déc.) : les Chambrettes, ravins du Helly et des 3 cornes, cote 378

1917 Haute Alsace (mars-avril) : Montbéliard, attaque de Carspach puis Champagne : bois des Écoutes, Le Téton (juin - juil.), Mont-sans-Nom (août)   secteur de Reims (oct.-déc)

Des prémices d’une mutinerie ont eu lieu le 14 juin au soir. LEBRET Léon, soldat du 100e RI le signale dans son carnet de guerre qui est publié sur mon site  >>> ici <<<

 

1918 Reims : Bétheny (jan.-mars), bataille de Reims (mai-août) : La Neuvillette, Bétheny, Tinqueux, Courcelles, Tilloy, cote 114, La Neuvillette (août)

Aisne : Bouffignereux, Gernicourt (oct.)

Jonchery, moulin du Toupet, ferme du petit-ban, cote 193, Le Chamiot (oct.), Vouziers (17-20 oct.)

 

Lire le carnet de guerre de Jean-Marie MARCHEGUAY, soldat au 100e RI

 

Lire le carnet de route de Léon LEBRET, sergent au 100e régiment d’infanterie

 

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : image002

 

Vers les régiments d’infanterie N° :

 

 1 à 50 -- 51 à 100 -- 101 à 149 -- 150 à 200 -- 201 à 250 -- 251 à 300 -- 301 à 400 -- 401 à 418

 

Essayer de retrouver une photo d’un ancêtre soldat

 

Retour accueil général du site