Régiments d'Infanterie durant 14/18, N° 101 à 149

 

 

Mise à jour : août 2014

Un régiment en 1914, c’est quoi ?

Signaler une erreur ou omission sur cette page

Essayer de retrouver une photo d’un ancêtre soldat

 

 

 

 

Choisissez le N° du régiment recherché :

110 à 120    120 à 130    130 à 140    140 à 150

101ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Paris (Saint-Cloud), Dreux

Il fait partie de la 13e brigade d’infanterie, 7e division d’infanterie, 4e corps d’armée

À la 7e D.I. d’août 1914 à juin 1915 puis à la 124e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée et 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Opérations des 3e et 4e Armées : Mangiennes, Gremilly, Pillon, Malmaison, Gomery, combat d’Ethe (22/08)  très nombreuses pertes

retraite : Villers-le-Rond, Jametz, Brandeville, Dun-sur-Meuse, Bayonville, combat de Beauclair (31/08), Sainte-Menehould  déplacement jusque la place forte de Paris (Pantin)

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Nanteuil-le-Haudouin, Sennevières, bois de Montrolles, Silly-le-Long, Versigny, Chelles, Couloisy, ferme des Loges (mi-sept.)

Picardie (sept.-déc.) : Lassigny, Roiglise, combats de Champien et de Laucourt (29/09-03/10) nombreuses pertes

Armancourt, Dancourt puis Somme (fin 1914) : Saint-Aurin, Hangest-en-Santerre

1915 Aisne (janv.-fév.) : bois Foulon puis Champagne : Perthes-lès-Hurlus (fév.-mars) puis Jonchery (avril-août) puis bois Noir, bois en Triangle, Aubérive, Thuisy (sept.) et Ville-sur-Tourbe

1916 Champagne (janv.-avril) : Mont têtu puis bataille de Verdun (mai-juin) : Hardaumont, étang de Vaux, Tavannes puis Marne (juin-sept.), Massiges

1917 Somme (janv.-fév.) : Harbonnières, Le Pressoir, Ablaincourt   Woëvre (mars-avril) : Lacroix-sur-Meuse    Marne (mai-juin) :  Mont-sans-Nom, le Casque, le Téton  puis en juil.-août : Mont Cornillet puis les Marquises puis le Mont Haut (sept.-déc.)

1918 Champagne (mars-juil.) : la Cage à Poule, le Téton, Mont-sans-Nom, bois du Chien, Le Cornillet puis en oct. : Tahure, le Signal Détruit, combats d’Orfeuil (6-8/10), combat du ravin de Semide (10/10), Quilly, Chardeny, Chuffily-Roche

Aisne (oct.-nov.) : Terron-sur-Aisne, bois de Voncq (02/11)

Suivre le parcours d’un soldat du 101e RI grâce à sa correspondance publiée sur mon site >>> ici <<<

102ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Paris, Chartres

Il fait partie de la 13e brigade d’infanterie, 7e division d’infanterie, 4e corps d’armée

À la 7e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Opérations des 3e et 4e Armées : Billy-sous-Mangiennes (10/08), Saint-Laurent, combat de Virton-Ethe (22/08)  très nombreuses pertes

Retraite : Charency, Villers-le-Rond, combat de Marville et de croupe 277 (25/08), Beauclair (31/08), Tailly, Beaufort-en-Argonne (2/09)  déplacement jusque la place forte de Paris (Pantin)

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Nanteuil-le-Haudouin, bois de Montrolles, plateau de Sennevières et des Épinettes, Silly-le-Long

Retheuil : Martimont, Croutois (12/09), Maison Blanche, ferme du Touvent, Puisaleine (mi-sept.), Quennevières, combats du bois de la Montagne (19/09)

Picardie (sept.-déc.) : ferme de la Taulette, ferme Haussu, Champien, Margny-aux-Cerises, Saint-Aurin, Andechy (Somme)

1915 Aisne (janv.-fév.) : Paissy puis Champagne : Perthes-lès-Hurlus (fév.-mars) puis Jonchery (avril-août) puis Aubérive, fortin de Vaudesincourt (sept.) et Ville-sur-Tourbe

1916 Champagne (janv.-avril) : bois d’Hauzy puis Main de Massiges (avril-août)

Bataille de Verdun (sept.-déc.) : Thiaumont puis Côte du Poivre

1917 Lorraine (janv.-mai) : Badonviller puis Verdun (juin-août) : Vacherauville puis les Éparges, Haudiomont (août-nov.)

Champagne (nov.-mars 18) : Moronvilliers, Le Cornillet

1918 Belgique : Le Kemmel (mai-juin) puis Marne : Damery, Venteuil, Tincourt, ferme des Savarts, Romigny, ferme de la Baleuvre puis Mont Cornillet (août-sept.), Saint-Etienne-à-Arnes, Mont Saint-Rémy

103ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Paris, Alençon (3e bat.)

Il fait partie de la 14e brigade d’infanterie, 7e division d’infanterie, 4e corps d’armée

À la 7e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Bras-sur-Meuse (09/08), Grand-Failly, Petit-Xivry (21/08), Grancourt, combat d’Ethe (22/08)  très nombreuses pertes

Charency, Marville, Beauclair, Vienne-le-Château, Sainte-Menehould   déplacement jusque la place forte de Paris (Pantin)

Bataille de la Marne (5-13 sept.), épisode des « Taxis de la Marne » puis Nanteuil-le-Haudouin, bois de la Montagne, Tracy-le-Mont puis Picardie (sept-déc.) : Grivillers, Dancourt, Popincourt

1915 Champagne (fév.-mars) : Perthes-lès-Hurlus puis Saint-Hilaire-Le-Grand, épine de Védegrange (mars-sept.)

Bataille de Champagne (sept.) : Aubérive, saillant F puis Ville-sur-Tourbe (nov.) 

1916 Champagne (janv.-août) : Ville-sur-Tourbe, Le Calvaire, Main de Massiges, Maisons-de-Champagne puis bataille de Verdun (sept.-déc.) : Thiaumont, Douaumont

1917 Lorraine (janv.-mai) : Domèvre, bois Banal, Orgéviller puis Verdun (juin-août) : Côte du Poivre puis prise de la côte du Talou

Woëvre (août-oct) : Haudiomont, Watronville, Ronvaux, Moulainville puis Champagne (nov.-déc.) : Mont Cornillet

1918 Champagne (janv.-avril) : Mont-sans-Nom, Mont Cornillet puis Flandres (mai-juil.) : Scherpenberg

La Marne (juil.) : Damery, Venteuil, ferme de l’Échelle, Binson, Orquigny, bois de Rodemat, Romigny

Aisne : Romigny (juil.) puis offensive de Champagne (sept.) : Saint-Etienne-à-Arnes, Saulces, Ambly-Haut

Carnet de guerre de Julien BOURRE soldat du 103e  >>> ici <<<

Carnet de guerre d’Antoine LASPOUGEAS, des 103e et 265e RI  >>> ici <<<

104ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Paris, Argentan

Il fait partie de la 14e brigade d’infanterie, 7e division d’infanterie, 4e corps d’armée

À la 7e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Bras-sur-Meuse (09/08), Gremilly (11/08), Romagne-sous-les-Côtes (17/08), Rupt-sur-Othain (19/08), Petit-Xivry (21/08), La Malmaison, Grancourt, la Ruette, Gomery, combat d’Ethe, ravin de la Thonne (22/08)  très nombreuses pertes

Retraite : Villers-le-Rond (23/08), Marville, bois Chabot, Brehéville, Neuville-sur-Meuse (28/08), Stenay, Remonville, Tailly, bois des Halles, Sainte-Menehould (03/09) déplacement jusque la place forte de Paris (Pantin)

Bataille de la Marne (5-13 sept.), Silly-le-Long, Bouillancy puis épisode des « Taxis de la Marne »

Ognes, Rosières, Chelles, ferme de Moranval puis Tracy-le-Val, Carlepont

Picardie (sept.-oct.) : Roye-sur-Matz, Roiglise, Ognolles, Champien, Tilloloy, Laucourt puis en oct.-déc. : Secteur de Popincourt, Grivillers, Dancourt

1915 Champagne (fév.-mars) : Perthes-lès-Hurlus, bois Carré puis Aubérive (avril-août) puis bois de la Raquette, fortin d’Aubérive, bois Durnerin, Mont-sans-Nom (sept.-oct)

1916 Champagne (janv.-avril) : Melzicourt puis Le Pruneau, le Cratère, ravin des Pins, bois Valet, Maisons-de-Champagne

Bataille de Verdun (sept.-déc.) : Thiaumont, ravin des Vignes, ravin de la Couleuvre, ravin de la Dame

1917 Lorraine (janv.-mai) : Cirey, bois Banal, Mignéville, Orgéviller

Verdun (juin-août) : Louvemont, Vacherauville, Côte du Talou puis Moulainville, Watronville, Ronvaux (sept.-nov.) puis Champagne (nov.-mars 18) : Les Marquises

1918 Belgique (mai-juil.)  : Le Kemmel, La Clytte puis Marne (juil.) : nord d’Épernay : bois d’Écueil, ravin de Courmas, Courmas, ferme Onrézy, Bouilly

Champagne (août-oct.) : Les Marquises puis en oct. : Cauroy, Mont-Saint-Rémy, Mont-Laurent

Lire les lettres émouvantes d'Auguste Lecourt, soldat au 104e RI

105ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Riom

Il fait partie de la 51e brigade d’infanterie, 26e division d’infanterie, 13e corps d’armée

À la 26e D.I. d’août 1914 à déc.1916 puis à la 25e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Épinal (08/08), Badonviller, Petitmont (14/08), combat de Cirey-sur-Vezouze (14-15/08), Lafrinbolle, Abreschviller, Troisfontaines (20/08), Baccarat, Rambervillers (23/08), voir le JMO du 1e août au 14 sept.

Picardie (sept.) : Carlepont, Plessier-de-Roye, Lassigny, château de la Quenoterie (15-19 sept.) puis secteur de Plessis-de-Roye

Bataille des Flandres (nov.-déc.) : Zonnebecke

1915 Somme (janv.-juin) : Erches puis secteur de Marquivillers (juin-déc.)

1916 Bataille de Verdun (fév.-mars) : cote 310, Haucourt, ouvrages Vaucluse et Martin, bois d’Avocourt

Oise (avril-juin) : Tracy-le-Val, Quennevières puis Somme (juil.-nov.) : Méharicourt, Rouvroy-en-Santerre, Lihons puis bois de Chaulnes

1917 Picardie (janv.-mars) : Lassigny, Crisolles, Guiscard, Beaumont-en-Beine puis Aisne (avril-juin) : Saint-Quentin, Fontaine-les-Clercs

Verdun (août) : côte 304, bois d’Avocourt puis Argonne (août-déc.) : La Fille-Morte

1918 Verdun (janv.-fév.) : fort de Vaux, Bezonvaux puis Argonne (fév.-avril)

Secteur de Soissons (juil.-sept.) : Grand-Rozoy, Cuiry puis en sept.-oct. : Presles-et-Boves, Vailly-sur-Aisne, Ostel

106ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : camp de Mourmelon, Châlons sur Marne

Il fait partie de la 24e brigade d’infanterie, 12e division d’infanterie, 6e corps d’armée

À la 12e D.I. d’août 1914 à jan.1917 puis à la 56e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, une à la division, fourragère jaune ; voir les citations

1914 Étain (17/09), Barancourt, Domrémy, Spincourt (18/09) Pierrepont, Boismont (21/08) puis Charleroi : Cons-La-Granville (22/08), Longuyon, Arrancy (23/08), Pillon (25/08) bois Deffoy, Consenvoye

La Marne : secteur de Rembercourt et de la ferme de Vaux-Marie (09/09), Souilly, Charny-sur-Meuse (15/09), bois d’Haumont, bois des Caures

Woëvre : Mouilly, est des Éparges, bois de Saint-Rémy

Un « vieillard » de 65 ans, engagé volontaire, notaire à Los Angeles (USA) provoque l’admiration au combat (histo. du 106e RI)      

Les Éparges (jusque fin 1914)

1915 Meuse : Les Éparges (fév.-mars) pertes : 600h.

Tranchée de Calonne, Les Éparges (4-10 avril), bois Bouchot, bois Loclont, Trésauvaux 

Bataille de Champagne (sept.-oct.) : Souain, ferme des Wacques, tranchées des Vandales et de Lübeck) 800h. hors de combat

Champagne (nov. à mai 1916) : est d’Aubérive, 

1916 Verdun ((juin) : bois de la Lauffée, tunnel et fontaine de Tavannes, Damloup 900h. hors de combat

Bataille de la Somme (sept.-oct.) : Bouchavesnes, combats du bois Madame 700h. hors de combat

Bois l’Abbé puis en nov. même secteur

1917 Chemin des Dames (avril) : Soupir, bois de la Bovettes et des Gouttes d’Or, ravin d’Ostel, Ostel, tranchée de la Croix-sans-Tête, ferme Certaux

Aisne (mai) : ferme de Froidmont puis Vosges (juin-déc.) : Gérardmer, Bussang, Süldelkopf

1918 bataille de Montdidier (mars) : Etelfay, Gratibus, Grivillers puis Lorraine (avril-juil.) : secteur de Serres

Picardie (août-sept.) : Mauger, La Neuville-Sire-Bernard, L'Echelle-Saint-Aurin, Armancourt, Balâtre, Moyencourt, Goyencourt, Avesnes

Combat des Monts d’Origny, vers Guise

 

Souvenirs de guerre d’un autre soldat des 106e RI, 155e RI et 7e RAC

107ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Angoulême

Il fait partie de la 46e brigade d’infanterie, 23e division d’infanterie, 12e corps d’armée

À la 23e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 En Belgique : Izel, Grapfontaine (21-22 août), Beaumont-en-Argonne, Montgon, bois de Alleux (fin août), butte de Souain (02/09), Suippes

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Châtelraould, Courdemange, sud de Vitry Le François, Frignicourt, Huiron puis secteur de Reims (sept.-mars 15) : Bétheny, Jonchery-sur-Suippes, Aubérive

1915 Woëvre (mars-juil. : Regniéville, bois le Prêtre, bois de Mortmare    Offensive d'Artois : secteur de Roclincourt-Écurie ; Le Labyrinthe et en sept.  Artois (oct.-mars 1916) : nord d’Arras

1916 Bataille de Verdun (avril-juin) : ravin de Louvemont, Bras-sur-Meuse, Côte du Poivre, carrières d'Haudromont puis Aisne (juil.-sept.), Soupir

Bataille de la Somme (oct.-janv.) : Biaches, la Maisonnette

1917 Champagne (janv.-oct.) : Souain, ferme de Navarin, secteur Chalet

1918 Front italien : Monte Tomba (janv.-mars), plateau d'Asiago (avril-sept.), offensive du Piave (oct.) : Pederobba, Osteria  

108ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Bergerac

Il fait partie de la 47e brigade d’infanterie, 24e division d’infanterie, 12e corps d’armée

À la 24e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Ardennes : Herbeumont, Nevraumont, Rossart puis Belgique : Chassepierre, Carignan, Mouzon, bois du Chêne, La Maison-Rouge, Vouziers

La retraite, Pogny, Ablancourt, Châtelraould

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Courdemange, sud de Vitry Le François, mont Moret, Huiron, Blacy, Couvrot, Bussy-le-Repos, Auve, Valmy, Wargemoulin  

Champagne (oct.) : Aubérive puis ferme de Moscou

1915 Champagne (janv.-mars) : Prosnes

Artois (juil.-sept.) : Écurie, Neuville-Saint-Vaast, les Tilleuls puis Artois (oct.-fév. 1916) : Neuville-Saint-Vaast

1916 Bataille de Verdun (avril-mai) : Marre, Les Quatre Cheminées puis Aisne (juil.-sept.) : Craonnelle

Région Parisienne (oct.-nov.) puis Somme : Barleux (fin 16-début 1917)

1917 Champagne : secteur de Beauséjour, puis nord de Saint-Hilaire-Le-Grand, offensive du 17 avril : est d’Aubérive puis Champagne (mai-juin) : Le Hamon       

Front Italien : à partir de nov. : lac de Garde

1918 Italie : vallée de la Brenta, Malo (janv.) puis Altipiano (avril-mai), Maragnolle (mai-juin), Altipiano (juin-oct.), San-Sisto, ravin de Clama, mont Sisemol   Zocchi, Ferragh (oct.), Gallio, mont Longara (nov.)

109ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Chaumont

Il fait partie de la 26e brigade d’infanterie, 13e division d’infanterie, 21e corps d’armée

À la 13e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune ; voir les citations

1914 Vosges (août) : Bruyères, Bru, Saint-Dié, Saales, Plaine (14/08) pertes : 500 h.

Schirmeck (19/08), Wisches, Le Donon, Fagnoux, Raon-l’Etape, col de la Chipotte (27/08), Saint-Benoît, Jeanménil (31/08)

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Bréhan, ferme des Esserts, Sompuis, Mairy-sur-Marne, Bussy-le-Château, Somme-Suippes puis Perthes-lès-Hurlus, bois Sabot, nord de Souain (fin sept.)

Artois (oct.-déc.) : La Bassée (05/10), Lens (06/10), Loos, fosse 5 et 7 de Béthune, Loos, Le Rutoire, Vermelles (28/10), fosse 7 de Béthune (nov.), prise du château de Vermelles (14/11), secteur de Loos

1915 Artois (janv.-mars) : Noulette, bois de Berthonval puis Artois (mars-sept.) : Lorette, Grand Éperon (15/04), sucrerie de Souchez, vers Souchez, fond de Buval

Attaque du 25 sept : crête de Givenchy, bois en Hache puis en nov.-déc : bois en Hache, Givenchy

1916 Bataille de Verdun (mars) : est du fort du Douaumont, bois de la Caillette, étang de Vaux

Champagne (avril-juil.) : Tahure, mont Muret puis bataille de la Somme (août-déc.) : Foucaucourt, Soyécourt, Deniécourt, bois de Bovent, Ablaincourt

1917 Alsace (mars-avril)

Fin mai, à Soissons, des bandes de plusieurs centaines de soldats (17e et 109e RI) manifestent tumultueusement, tirent des coups de fusil et lancent des grenades. Le calme revient le matin du 2 juin. (Guy Pedroncini - Les mutineries de 1917- éditions PUF)

Aisne (juin-août) : Laffaux puis bataille de la Malmaison (oct.) : Vaurains, la Belle-Croix, bois Derly

1918 Vosges (janv.-mai) : Le Sudelkopf puis Aisne (mai-juin) : Fismes, Mont-Saint-Martin, ferme Ressons (fin mai), Saint-Gilles, Vandières, Dormans  

Champagne (juillet) : Souain, Mont Muret, bois du Hanneton, bois de l’Araignée, crête d’Orfeuil (02/10), Gomont, Saint-Fergeux

Ardennes (nov.) : Hauteville, Sery, Justine, Mesmont, Granchamp, Signy 

110ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Dunkerque, Gravelines, Bergues

Il fait partie de la 4e brigade d’infanterie, 2e division d’infanterie, 1e corps d’armée

À la 2e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

5 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune ; voir les citations

1914 Vers Charleroi : Batailles de Dinant, et de Charleroi (21-23 août) : Ferme St Laurent, Haut le Wastia, Anhée, Graux, Haution (29/08), Pontavert (1/09), Damery (3/09)

Bataille de la Marne : Sézanne, secteur d’Esternay, La Noue, Le Gril d’Arcan, Vauchamps (9/09), Les Moulineaux puis secteur de Reims : Vrigny (fin sept), Le Choléra, mont Doyen

1915 Champagne (début 1915) : Somme-Tourbe, bois Jumeaux, Tranchées Blanches puis Champagne : Perthes les Hurlus, Tranchées Blanches 16 –23 fév.) puis Woëvre (avril-mai) : les Éparges

Aisne (mai à août) : bois Carré, ferme du Choléra puis jusqu’en fév. 1916 : Fort de Brimont, Sapigneul, Pontavert, moulin de Pontoy

1916 Bataille de Verdun : secteur de Douaumont (fév.-mars) puis Aisne (avril-juil.) : Troyon, Vendresse

Bataille de la Somme : bataille de Combles, Rancourt, Maurepas (sept.-oct.)

1917 Champagne (janv.) : Les Hurlus puis offensive de l'Aisne : bois de Beau Marais (16-19 avril)

Offensive des Flandres (juil.-déc.) : canal de l’Yser, ferme de la Victoire (9/10) et ferme de Papegode

1918 secteur de Soissons (mai-juin) : ravin de Cutry, Autheuil-en-Valois, Le Sépulcre, offensive de l'Ourcq (juillet), ferme Loire (août), Pont-Saint-Mard (sept.) puis Alsace (oct.) : Soppe-le-Bas

Historique complet du 110e RI

111ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Antibes

Il fait partie de la 57e brigade d’infanterie, 29e division d’infanterie, 15e corps d’armée

À la 29e D.I. d’août 1914 à avril 1916

Constitution en 1914 : 3 bataillons

Aucune citation

1914 Lorraine : Moncourt, bois du Haut de la Croix (mi-août)  en Moselle : Gelucourt, Dieuze, Bidestroff (19-22/08), Zommange, forêt de Romersberg, Assenoncourt, Deuxville, Hidiviller, Haussonville, Domptail, Méhoncourt, Landécourt, Lamath (29/08), bois de Bareth, bois de St Mansuy

Convonges, ferme du Goulot, bois Jacquot, Vassincourt (8-10/09), Beauzée, Blercourt

Verdun (oct.-mars 1915) : Bois des Forges, le Mort-Homme, Béthincourt, Raffécourt, forêt de Hesse, Avocourt, bois de Malancourt

1915 Verdun (toute l’année) : bois de Malancourt, forêt de Hesse, Avocourt, les Rieux

1916 Bataille de Verdun : Rieux, bois de Malancourt (fév.) puis Alsace (avril-juin) : Carspach

 

Le régiment fût quasiment anéanti la journée du 20 mars (bois de Malancourt) ; On raconta que l’ennemi avait envahi le système de tranchées avec une rapidité incroyable et sans rencontrer de résistance sérieuse. De graves défaillances auraient été observées durant cette journée.

On attribua cet échec à la démoralisation manifestée par de nombreuses désertions ; des soupçons de connivences avec l’ennemi en naquirent, jetant un opprobre invincible sur les 2 régiments en cause (111e et 258e RI). Beaucoup de soldats furent prisonniers (2500 selon les Allemands).

Le 111e régiment était-il entré en pourparlers avec l’ennemi ? (Mémoires de Poincaré).

 

Le régiment fût dissout en juillet 1916 et les soldats des bataillons furent répartis dans les régiments de la 63e division (216e, 298e, 305e RI). Certains soldats rejoignent aussi le 321e RI.

C’est le seul régiment d’active qui fût dissout avant l’armistice.

112ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Toulon et Hyères

Il fait partie de la 57e brigade d’infanterie, 29e division d’infanterie, 15e corps d’armée

À la 29e D.I. d’août 1914 à juin 1915 puis à la 126e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, une au corps d’armée, fourragère jaune ; voir les citations

1914 Lorraine : Diarville (9-10/08), Moncourt (mi-août) en Moselle : Gelucourt, Dieuze, Bidestroff (19-22/08), Zommange, forêt de Romersberg, Assenoncourt, Deuxville, Hidiviller

Haussonville, Domptail, Méhoncourt, Landécourt, Lamath, Xermaménil (26/08), Vassincourt (7-9/09), Beauzée-sur-Aire

Verdun (oct.-mars 1915) : secteur d’Avocourt

1915 Argonne (mai-juil.) : bois de la Gruerie, Bagatelle, La Fille Morte  2000 h. hors de combat durant cette période

La Haute-Chevauchée puis Aisne (août-oct.) : Craonne puis secteur de Reims (oct.-nov.) : Sillery

1916 Champagne (janv.-mai) : la butte du Mesnil puis Verdun (mai-juil.) : cote 304, Mort-Homme, ravin de la Mort puis cote 304 jusque déc. et cote du Poivre (déc.) 

1917 Verdun (janv.-juin) : Les Caurières, les Chambrettes, Louvemont

Verdun (août-sept.) : secteur de Samogneux, le Talou, ravin du Tacul, tranchée Cassel, ouvrages d’Hector et de l’Enfontaine    

Lorraine (oct.-juin 1918) : Ajoncourt, Alincourt, Brin, Nomeny 

1918 Oise (juin-juil.) : le Hamel, ferme de l’Écouvillon, ferme de Carmoy, carrières de Montigny, bois de Chevincourt, bois de Caumont, Antheuil

Somme : Offensive de l'Avre vers Roye (août-sept.) : Jumel, bois de Domont, bois Sénécat, bois de Moreuil, Fresnoy-en-Chaussée, Hangest, Arvillers, Erches, la Chavatte, Parvillers, Crémery, Liancourt, Herly, Languevoisin, Nesle (fin août), Quiquery

Aisne (oct.) : Nord de Saint-Quentin : le Tronquoy, Beautroux, Bosquiaux, Seboncourt, ferme Forté (15/10), Mennevert, signal de la Justice, Mépas

Suivre le parcours d’un soldat du 112e jour par jour grâce à son carnet de guerre publié sur mon site  >>> ici <<<

113ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Blois et Romorantin

Il fait partie de la 18e brigade d’infanterie, 9e division d’infanterie, 5e corps d’armée

À la 9e D.I. d’août 1914 à déc. 1916 puis à la 131e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, une au corps d’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Saint-Mihiel (07/08) puis Belgique : Mangiennes, Longuyon, Signeulx (22/08) 1200 hommes hors de combats

Maison Rouge (25/08), Petit-Xivry, Petit-Failly, Dimbley, Ecurey-en-Verdunois, Haraumont, Brieulles (27/08), Epinonville, Cierges (2/09), Charpentry, Varennes-en-Argonne, Aubréville, Vraincourt, Rarécourt, Waly, Vaubécourt

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : bois des Argonelles, Louppy-le-Château, Brizeaux, Waly, Froidos, Clermont-en-Argonne, Boureuilles (15/09)

Argonne (sept.-déc.) : Véry, la Haute-Chevauchée puis secteur de Vauquois : Boureuilles, La Fille-Morte, cote 285

1915 Argonne (janv.-août 16) : cote 263, La Cheppe, La Courte-Chausse, Haute Chevauchée, cote 285

Verdun (août-sept.) : Avocourt, Hermont puis en oct.-déc. : fort de Douaumont, ravin de l’Étang de Vaux, ravin de la Fausse-Côte

1917 Aisne (fév.-mars) : Sapigneul puis en avril : Gernicourt

Chemin des Dames (avril-mai) : La Musette, bois des Boches, bois des Buttes, ouvrages d’Hanovre et de Cologne, Juvincourt

La Miette (juin) puis Aisne (juil.-déc.) : secteur du Temple, route 44, marais de Chevreux, bois de l’enclume

1918 Oise (mars) : Marset, Noureuil, Vouël (23/03), Abbécourt, Manicamp puis Roye-sur-Matz, Biermont, Marquéglise, Antheuil (9-14 juin)

La Marne (juin-juil.) : Courthiézy, plateau de Condé puis Lorraine (août-sept.) : Nomeny

Champagne (oct.) : Challenrange, Brécy, Olizy (14/10)

114ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : St Maixent, Parthenay

Il fait partie de la 34e brigade d’infanterie, 17e division d’infanterie, 9e corps d’armée

À la 9e D.I. d’août 1914 à déc. 1915 puis à la 131e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

Historique complet du 114e RI

115ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Mamers, Nogent-le-Rotrou

Il fait partie de la 16e brigade d’infanterie, 8e division d’infanterie, 4e corps d’armée

À la 8e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Verdun (10-16 août) : Jumelles d’Ornes, Gremilly, Azanes, Soumazannes, Delut (20/08)   Ardennes : Dampicourt, Virton (22/08), cote 208, Coubreux, Montquintin

Retraite : Juvigny-sur-Loison, Louppy (25/08), bois de Murvaux, Cléry-le-Petit (26/08), Aincreville (27/08), Doulcon (27/08), Romagne (29/08), ferme de la Jupille, Doulcon (31/08) déplacement jusque la place forte de Paris (Asnières)

Chessy, Saint-Germain-sur-Morin, Trilport (08/09), Montagny (09/09), Versigny, Rosière, Pierrefonds (11/09), Choisy, ferme du Mériquin (16/09), Tracy-le-Val, bois de Carlepont

Somme (oct.-déc.) : Tricot, Carrépuis, Cremery, Gruny, Roye, Damery, Le Quesnoy

1915 Champagne (fév.-mars) : secteur de Perthes-lès-Hurlus (bois du Piémont, bois 3 et 4) puis en mars-sept. : Les Marquises   

bataille de Champagne (sept.-oct.) : boyau Drouot, Épine de Védegrange, bois Raquette et de Silésie le régiment perd 30% de son effectif

1916 Champagne (janv.-juin) : Massiges, l’Index, ravin des Noyers et des Pins, le Mont Têtu, ravin des Faux

Verdun (juil.) : fort de Froideterre, PC119, dégagement du fort de Souville le régiment y perd plus de 1000 h.

Champagne (août) ferme de Beauséjour puis en oct. : butte du Mesnil et ravin de la Goutte

1917 Somme (janv.-fév.) : Chaulnes puis secteur de Saint-Mihiel (mars-avril) : La Tête à Vache, forêt d’Apremont

Marne (mai) : Moronvilliers, le Téton, Le Casque

Le 22 mai, le régiment, fatigué par 20 jours de lutte est à bout. Le colonel le signale en ces termes :

« J‘ai le devoir de signaler que le régiment qui attaqua le 7, fut attaqué le 8, attaqua à nouveau le 20 et le 21, et subit les réactions de ces nouvelles attaques, est particulièrement épuisé physiquement » (JMO)

En juin 1917, le régiment participe à des actes collectifs d’indiscipline

 

Champagne (juil.) : Mont Cornillet puis secteur des Marquises (août-déc.)

1918 Champagne (janv.-avril) : Mont Cornillet puis La Marne (juil.) : Rarrey, Chatillon-sur-Marne  le régiment perd plus de 1200 h.  Champagne (août-nov.) : Pontfaverger, Selles (08/10), Le Châtelet, Tagnon (12/10), Ecly (16/10), Barby, Provizy, Margy (06/11), ferme de la Houterie

 

Lire le carnet de guerre d’Émile SERRE, infirmier, au bataillon de marche du 60e RI, puis au 115e RI

116ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Vannes, Morlaix

Il fait partie de la 43e brigade d’infanterie, 22e division d’infanterie, 11e corps d’armée

À la 22e D.I. d’août 1914 à nov.1917 puis à la 170e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune ; voir les citations

1914 Ardennes françaises et belges : Grand-Pré (09/08), Authe, Yoncq (15/08), Mairy, Escombes (20/08), Géripont, Launoy, sud de Bertrix, Maissin (22 août) 600 h. hors de combat

Retraite : Bouillon, Cheveuges, Iges (25/08), Malmy (27/08), Bulson (28/08), Louvergny, Attigny, Dricourt, Moronvilliers, Prosnes, Mourmelon, Juvigny, Soudron, Sommesous (30/08)

Bataille de la Marne (5 au 13 sept.) : Lenharrée, Montpreux, Semoine, Ecury, Châlons-sur-Marne, Suippes, Saint-Hilaire-Le-Grand (13/09), moulin de Chantereine (14/09), Reims

Somme (sept.-nov.) : Grancourt, Le Hamel puis Thiepval (déc.)

1915 Somme (janv.-juil.) : secteur de Thiepval puis Champagne (août-oct.) : Perthes-lès-Hurlus, Tahure, butte de Tahure, tranchées de Wiesbaden, de Torn et de la Vistule puis secteur de Constantinople (nov.-déc.)

1916 Champagne (janv.-fév.) : secteur de Tahure puis Saint-Jean-sur-Tourbe (mars)

Verdun (mars-avril) : bois Nawé puis Aisne (mai-sept.) : La Neuville, Berry-au-Bac puis Verdun (nov.) : fort de Vaux

1917 Aisne (mars-avril) : Missy-sur-Aisne puis Hurtebise, monument d’Hurtebise

Somme (mai.-août) : Lassigny, bois d’Holnon, Le Fayet, nord-ouest de St-Quentin puis Aisne (sept.-nov.) : Le Panthéon, secteur de la Malmaison

1918 Vosges (janv.-mai) : Senones puis Marne (Bussiares, bois des Mares

Champagne (juin-oct.) : Aubérive, butte de Souain, bois de l’Agneau, bois des Épines, Somme-Py, Nizy-le-Comte (nov.)

 

Suivre le carnet de guerre de Gustave Rolland, du 116e régiment d’infanterie

117ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Le Mans

Il fait partie de la 16e brigade d’infanterie, 8e division d’infanterie, 4e corps d’armée

À la 8e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

Historique complet du 117e RI

Lire le JMO d’oct. 1914 à oct. 1915

118ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Quimper, Landerneau

Il fait partie de la 44e brigade d’infanterie, 22e division d’infanterie, 11e corps d’armée

À la 22e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, une à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Ardennes : Autry, Challerange ((10/08), Auby (21/08) puis Belgique : combat de Maissin (22/08), ferme de Bellevue, Paliseul, Bouillon (24/08), Frénois, Cheveuges, bois de la Marfée (26/08), Malmy, Vendresse, bois de la Queue, Bulson, Louvergny, Marquigny, Lametz, Pauvres, Prosnes (02/09), Baconnes, Mormelon, Louvercy, Sommesous (05/09), Montépreux

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Lenharrée, Normée, Semoine, Haussimont, Cuperly, ferme des Wacques (14/09), ferme des Marquises

Somme (sept.-déc.) : Taveluy, Beaucourt-sur-Ancre, Authuille, Fricourt

Reprise de l’offensive (fin déc.) : Bazentin-la-Boisselle

1915 Somme (janv.-juil.) : secteur de la Boisselle

Champagne (sept.-oct.) : Perthes-lès-Hurlus, la Brosse-à-Dents, bois des Échelons puis en oct.-déc. : Perthes, Mesnil, Constantinople, secteur du Grill

1916 Champagne (fév.) : La Brosse-à-Dents puis bataille de Verdun (mars - avril) : bois Nawé, ferme de Thiaumont, sud de Douaumont

Aisne (mai-sept.) : secteur de Berry-au-Bac puis Verdun (oct.-déc.) : Fort de Vaux, bois Fumin

1917 Chemin des Dames (avril-mai) : Laffaux, les Trous, Ailles, Hurtebise puis Aisne (sept.-nov.) : Hartennes, Chassemy, Chacrise fin mai, des mutineries se déclenchent au sein du régiment

1918 Somme (mars) : Cressy, Verpillières, Tilloloy, Conchy, Boulogne-la-Grasse puis Oise (mars) : Mortemer

Chemin des Dames (avril-juin) : Longueval, Ailles, plateau des Casemates

Champagne (sept.) : Navarin Souain, bois Tordu, tranchées de Düsseldorf et d’Elbe puis Voncq, Rilly-sur-Aisne

Suivre le parcours d’un soldat du 118e jour par jour grâce à son carnet de guerre publié sur mon site >>> ici <<<

119ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Lisieux et Courbevoie

Il fait partie de la 12e brigade d’infanterie, 6e division d’infanterie, 3e corps d’armée

À la 6e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, une à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Ardennes : Rethel, garde de la Meuse puis Belgique : Momignies, Montigny-sur-Sambre

Bataille de Charleroi (21-23 août) : Montigny-le-Tilleul, Nalinnes, Pairin, Thy, Walcourt

La retraite : Guise (28-29 août) : ferme de la Jonqueuse, Courjumelles, ferme de Viermont puis Laon, Fismes, Verneuil

Bataille de la Marne (5 au 13 sept.) : secteur de Montmirail, puis le Godat, ferme du Luxembourg (jusque fin 1914)

1915 Marne (janv.-avril) : ferme du Luxembourg, le Godat

Offensive d’Artois (mai) : Aix-Noulette, bois Carré puis Mont-Saint-Eloi (juil.) puis (sept.) : Vimy, bois de la Folie

Somme (oct.-nov.) : secteur de Frise

1916 Somme (janv.-fév.) : Erches

Bataille de Verdun (avril-mai) : secteur du fort de Vaux puis en mai-juin : Fleury, bois des Essarts, Thiaumont, ravin du Bazil

Secteur de Saint-Mihiel (juin-nov.) : bois des Chevaliers, Bislée, Han-sur-Meuse puis Verdun (déc.-janv.) : Bezonvaux

1917 Aisne (mars-mai) : Fismes, Fère-en-Tardenois début juin, de nombreux soldats refusent de monter au front, des mutineries se déclenchent au sein du régiment

Chemin des Dames (juil.-août) : Les Bovettes, secteur d’Ailles puis en sept.-janv. : Grugies, Épine de Dallon

1918 Champagne (mars-juin) : Somme-Suippes, Hamont, butte de Souain

Picardie (juin-août) : Gournay-sur-Aronde, Ressons-sur-Matz, Laberlière, ferme Laroque, Canny

Concevreux, Amifontaine, ferme de Fleuricourt, bois du Fanion (oct.)

120ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Stenay

Il fait partie de la 87e brigade d’infanterie, 4e division d’infanterie, 2e corps d’armée

À la 4e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Opérations des 3e et 4e Armées : Mangiennes (10/08), Ardennes (août) : Lahage, combat de Bellefontaine (22-23/08) près de 900h. hors de combat

Girouville, Servisy (26/08), Sainte-Menehould, Sermaize-les-Bains (05/09)

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Sermaize, Cheminon, Maurupt-le-Montois, Remennecourt, Alliancelles, Nettancourt, Moiremont (14/09)

Argonne (sept.-janv.) : bois de la Gruerie, les Quatres-Chemins, moulin de l’Homme-Mort, Bagatelle, Fontaine-Madame, La Placardelle le régiment perdra 1400h. durant ces 3 mois

Voir les combats d'Argonne

Offensives d'Argonne secteur de Bagatelle (nov.)

1915 Argonne (début année) : La Chalade puis Champagne (fév.-mars) : ferme de Beauséjour, bois de la Truie, Mesnil-lès-Hurlus, bois du Trapèze le régiment perdra 1700h. durant ces 2 mois

Woëvre (avril) : Maizeray, Pintheville puis en avril-sept. : Fresnes-en-Woëvre, Trésauvaux, les Éparges, ravin de la Mort durant son séjour aux Éparges le régiment aura 93 tués, 50 ensevelis et 152 blessés

Bataille de Champagne (oct.-nov.) : le Grill, nord de Perthes, la Courtine

1916 Meuse (janv.-mars) : Troyon, Rouvroy-sur-Meuse, bois de la Selouze

Bataille de Verdun (avril) : Souville, secteur du fort de Douaumont 700h. hors de combat

Oise (juin) : Conchy-les-Pots puis bataille de la Somme (août-oct.) : Belloy-en-Santerre, Berny-en-Santerre, Estrées, Deniécourt, Belloy-en-Santerre

1917 Offensive de l'Aisne au nord de Reims (avril) : Cormicy, La Maison Bleue, Sapigneul, Berry-au-Bac  début juin 1917, des mutineries sont observées au sein du régiment

Verdun (juil.-août) : cote 304   Saint Mihiel (août) : Han-sur-Meuse, Bislée puis Verdun (sept.-fév. 18) : Avocourt

1918 Aisne (mai-juin) : Grand-Rozoy, Oulchy-le-Château, Nanteuil, bois de Latilly, Sommelans, Courchamps, Hautevesnes, Dammard

Bataille de la Marne (juil.) : bois des Maréchaux, ferme de la Bourdonnerie, forêt de Ris, ferme de Villardelle, bois Meunière

Champagne (sept.-oct.) : Mesnil-lès-Hurlus, Tahure puis Lorraine (oct.-nov.) : forêt de Parry, bois Blâmont

121ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Montluçon

Il fait partie de la 51e brigade d’infanterie, 26e division d’infanterie, 13e corps d’armée

À la 26e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Vosges : Girancourt, fort de Girancourt, Thaon, Vomécourt, Raon-l’Etape, Badonviller, Petitmont, Val Châtillon, Lafrimbolle, Niderhoff, Hartzviller    bataille de la trouée de Charmes (août-sept.) : combats de St Maurice-sur-Mortagne, Doncières, bois de la Grande Coinche, bois de la grande Pucelle, Roville-aux-Chênes

Oise (sept.) : Carlepont, La Belle-Hourde, Thorotte, Vandélicourt, Plessis-de-Roye, Lassigny, Roye, Gruny, Parvillers, Fresnoy     bataille des Flandres  (nov.-déc.) : bois du Polygone, Drie-Grachten

1915 Somme (toute l’année) : Armancourt, Andechy, l’Échelle, Tilloloy, bois des Loges, Dancourt, Popincourt

1916 Oise (janv.-fév.) : Ribécourt, ferme de l’Écouvillon et d’Attiche puis bataille de Verdun (mars) : Esnes, Béthincourt, le Mort-Homme, ruisseau des Forges puis Oise (avril-juin) : Tracy-le-Val

Somme : Rouvroy-en-Santerre (juil.-août) puis en sept.-nov. : Lihons, bois Triangulaire, Chaulnes

1917 Oise (janv.-mars) : Thiescourt, Suzoy, Noyon, Béhéricourt, Villequier, Artemps, Seraucourt puis Asine (mai-juin) : Savy

Verdun (août) : le Bec de Canard, bois Camard, cote 304, tranchée Dorothée, tranchée Delhomme puis Argonne (sept.-déc.) : Vauquois, les Allieux

1918 Verdun (fév.-mai) : Bezonvaux, ravin d’Hassoule, les Rousses, Damloup puis Oise (mai-juin) : Troësnes, Mosloy

Secteur de Saint-Mihiel (juin-juil.) : Koeur-la-Petite puis en juin-sept. : Dompcevrin, Woimbey, les Mélèzes

Lire le carnet de note de Victor MATHIVET, sergent au 121e RI

122ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Rodez

Il fait partie de la 62e brigade d’infanterie, 31e division d’infanterie, 16e corps d’armée

À la 31e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, 1 à la division, fourragère verte ; voir les citations

1914 Lunéville, Bayon puis Lorraine : combat de Bisping (18 août), Angviller, Loudrefing, Fribourg, Emberménil, Jolivet, Clayeures

Durant le combat de Bisping, le régiment perd près de 600 hommes et encore 500 les jours suivants

Des scènes de paniques furent observées, un carnet de combattant indique :

« La panique au feu est telle que l’on se tirait parfois entre deux régiments Français », voir son carnet : >>> ici <<<

 

Le JMO n’indique pas ces scènes, mais curieusement plusieurs journées du JMO sont barrées par le colonel avec cette mention : « déroulement inexact ; à refaire »

 

Trouée de Charmes (mi- sept) : bois de la Reine, Gerbéviller, bois de la Rappe, Fraimbois, Marainviller, Croismare

Woëvre (sept.-oct.) Minorville, Manonville, bois de la Voisogne, bois de Mort-Mare, Flirey

Bataille des Flandres (oct.-fév. 15) : Poelcapelle, Zillebecke, Hollenbecke, Saint-Eloi

1915 Champagne (mars) : ravin des Cuisines, butte du Mesnil, fortin de Beauséjour puis en mars-août : Le Trapèze, Beauséjour

Bataille de Champagne (sept.-déc.) : Perthes-lès-Hurlus, tranchée de la Vistule, cote 193

1916 Aisne (fév.-juil.) : Soupir, ferme du Mont-Sapin puis Verdun (août) : Thiaumont, les Carrières, Argonne (sept.-déc.) La Chalade, Vauquois

1917 Verdun (fév.-juin) : Avocourt, les Rieux, bois d’Avocourt, cote 304, secteur du Bec

Verdun (août-sept.) : le Mort-Homme, tunnel du Kronprinz, ruisseau des Forges puis Alsace (oct.-fév.) : Guewenheim, Roderen

1918 Flandres (avril-mai) : Locre, Mont Rouge, le bois Long, les Quatres-Maisons puis Lorraine (mai-août) : Champenoux

Aisne (sept.-oct.) : Crécy-au-Mont, Jumencourt, Courval, Quincy, Brancourt-en-Laonnois, Mortiers, Dercy (oct.)

 

Suivre le parcours d’un soldat du 122e jour par jour grâce à son carnet de guerre publié sur mon site : >>> ici <<<

 

Suivre le parcours d’un autre soldat du 122e jour par jour grâce à son carnet de guerre publié sur mon site >>> ici <<<

 

Correspondance de guerre du commandant PETITJEAN Saint Prix, officier aux 342e, 96e et 122e RI

123ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : La Rochelle, Saint-Martin-de-Ré

Il fait partie de la 69e brigade d’infanterie, 35e division d’infanterie, 18e corps d’armée

À la 35e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée et 2 citations à l’ordre du corps d’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Lorraine : Manonville, Gironville puis Charleroi : Walcourt, Chastres, Silenrieux, Chimay (début août)

Bataille de Guise (28-29 août) : Monts d’Origny, ferme la Jonqueuse, Ribemont

Bataille de la Marne (5 -13 sept.) : Villiers-Saint-Georges, Montceaux-lès-Provins

Aisne : Pontavert, Berry-au-Bac, Ferme du Choléra (sept.), Chemin des Dames : Beaumarais, Moussy, Verneuil, Vendresse, Cerny

1915 Aisne : Chemin des Dames : Beau Marais, Moussy, Verneuil, Vendresse, Cerny (toute l’année)

1916 Aisne : Cerny puis Verdun (mai) : Carrières, bois de la Caillette

Argonne (juin-sept.) : Four-de-Paris puis Somme (déc.) : Berny-en-Santerre

1917 Somme (jan.-fév.) : Berny-en-Santerre, Chemin des Dames : Plateau des Casemates (5-6 mai)

Alsace (juil.-sept.) : Saint Ulrich, Friessen puis Champagne (oct.-mars 18) : Souain

1918 Oise : Bataille de Noyon (22-29 mars), Mont-Renaud (25-30 mars)   Aisne : Missy-aux-Bois (mai)

Oise : L'Ingon (août), Voyennes (sept.), cote 120, Monceau-le-Neuf

Historique complet du 123e RI

124ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Laval

Il fait partie de la 15e brigade d’infanterie, 8e division d’infanterie, 4e corps d’armée

À la 8e D.I. d’août 1914 à juin 1915 puis à la 124e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, une au corps d’armée, une à la division, fourragère verte ; voir les citations

JMO complet du 124e Régiment d'infanterie

125ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Poitiers, Thouars

Il fait partie de la 34e brigade d’infanterie, 17e division d’infanterie, 9e corps d’armée

À la 17e D.I. d’août 1914 à déc. 1915 puis à la 152e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune ; voir les citations

1914 Lorraine (août) : Toul, Pont-Saint-Vincent, Fléville (08/08), Nancy, Champigneulles (11/08), Bioncourt, Chambrey, Essey-lès-Nancy, Réméréville (25-26/08) nombreuse pertes

Bataille de la Marne : Herbisse, Semoine, Gourgançon, Lenharrée, Connantray (08/09), plateau de Salon (09/09), Châlons-sur-Marne (12/09), Saint-Soupplets, Saint-Hilaire-Le-Grand, Mont Haut et Moronvilliers (mi-sept.-oct.)

Bataille des Flandres (fin oct.-mars 1915) : Paschendaele (24/10), Poelcapelle (26/10), Langemarck, Ypres (15/11), Zonnebecke, Hooge

1915 Flandres Belges (janv.-avril) : Zonnebecke, Hooge

Offensive d’Artois (mai) : Roclincourt puis en juin-juil. : Neuville-Saint-Vaast, Chemin des Carrières, fosse Calonne, Loos-en-Gohelle, Neuville-Saint-Vaast

Somme (août-sept.) : Rosières, Lihons puis Artois (sept.-jan.16) : sud d’Arras, Wailly puis Loos-en-Gohelle

1916 Artois (fév.-mars) : Neuville-Saint-Vaast puis Verdun (mai) : cote 304, pentes d’Avocourt

Champagne (juin) : Épine de Védegrange, Aubérive puis en juil.-août : les Marquises, Prosnes puis Tahure

Bataille de la Somme (oct.-déc.) : Sailly-Saillisel, bois des Bouleaux, Morval

1917 Somme (début année) : Biaches puis Chemin des Dames (avril-mai) : Courcy, Loivre puis en juin-juil. : Sapigneul, cote 108

Lorraine (jusque mars 1918) : forêt de Parroy, Vého, Reillon, Emberménil

1918 Somme (avril-juin) : Grivesnes puis bois de Montgérain, Méry-la-Bataille

Picardie (août) : Malpart (08/08), Hargicourt, Pierrepont, Contoire, ferme de St Riquier, bois des Gueux et des Moines (10/08), Lignières, Marquivillers, ravin des Cuisines, Armencourt, Buverchy et Hombleux (04/09), Offoy, Ham, Dury, Tugny

Secteur de Saint-Quentin (oct.-nov.) : Hannapes, Tupigny, Iron, le Grand-Wez

126ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Brive

Il fait partie de la 48e brigade d’infanterie, 24e division d’infanterie, 12e corps d’armée

À la 24e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Meuse : Rarécourt (12/08), Epinonville, Eclisfontaine puis Ardennes : Blagny, Tremblois (20/08), Névraumont, bois de Rossard, Saint Médart, Florenville, Blagny (24/08), Mouzon, Carignan, Voncq, Monthois

Somme-Py, Saint-Hilaire-Le-Grand, Châlons-sur-Marne (04/09)

Bataille de la Marne (5 au 13 sept.) : Châtelraould-Saint-Louvent, Courdemange , combat du sud de Vitry Le François, Le Mont Moret, cote 130, Couvrot, Saint-Lumier puis Champagne (oct.-déc.) : ferme de Wacques, bois et moulin des Wacques (21/09) 400 h. pertes

Aubérive puis ferme des Marquises (nov.-mars 1915)

1915 Woëvre (avril) : Regniéville, Fey-en-Haye puis en avril-mai : tranchée de Calonne, les Éparges, Mouilly

Artois (août-déc.) : Neuville-Saint-Vaast, tranchée du Moulin, butte du Moulin Rouge, tranchée du Losange, tranchée des Tilleuls 800h. hors de combat

Secteur de la Folie jusque fin 1915

1916 Artois (janv.-mars) : Neuville-Saint-Vaast puis bataille de Verdun (avril-juin) : Marre, à l’est de Charny, Thiaumont, bois Nawé, ravin des Vignes

Chemin des Dames (juil.-sept.) : Paissy puis Somme (fin 1916-fév. 17) : Barleux

1917 Champagne (fév.-avril) : Maisons de Champagne, Aubérive puis front Italien : à partir de nov.

1918 Italie : vallée de la Brenta (mars), plateau d’Asiago, Monte Tondo (avril), ravin de Clama, Sangiacomo, (août), Monte Sisemol (sept.-oct.), offensive du Piave (oct.-nov.) : Sisemol, Monte Tondo, Monte Longara, Monte Fiara

 

Suivre le parcours d’un soldat du 126e jour par jour grâce à son carnet de guerre publié sur mon site  >>> ici <<<

 

Lire la correspondance de Jean DUPEYROUX, soldat dans ce régiment

127ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Valenciennes, Condé-sur-Escaut

Il fait partie de la 1e brigade d’infanterie, 1e division d’infanterie, 1e corps d’armée

À la 1e D.I. d’août 1914 à oct. 1916 puis à la 162e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Belgique : Gochenée, Anthée (secteur de Dinant), Charleroi (20-23/08) : Morville, Maurennes, Saint GérardBioul, Matagne-la-Grande (25/08), Mariembourg (25/08), Nisme, Cul-des-Sarts (26/08)

Bataille de Guise (28-29 août) : le Hérie-la-Viéville, ferme de Bretagne, Clanlieu, Audigny puis Dormans, les Essarts-le-Vicomte

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : ferme de la Paimbaudière, Esternay (07/09), cote 196, cote 200, Vauchamps, Margny (09/09), Dormans (11/09), Reims (13/09), ferme Modelin et bois Soulain

Aisne (sept.-oct.) : cote 108, Gernicourt, cote 91 puis Chasseny (oct.-nov.), Soupir (déc.)

1915 Champagne (janv.-mars) : ferme de Beauséjour, fortin de Beauséjour, bois Oblique, bois en Équerre

Woëvre (avril) : Hennemont, bois de Pareid puis Aisne (mai-déc.) : nord d’Hermonville, ferme du Luxembourg, Pontavert, Le Godat

1916 Verdun (fév.-avril) : Bras-sur-Meuse, Froideterre, Côte du Poivre

Chemin des Dames (avril-mai) : Oulches, bois Triangulaire puis bataille de la Somme (août-sept.) : Hardecourt, Maurepas, bois Louage, Frénicourt    Champagne (oct.-nov.) : Souain, La Cabane, nord de Souain (déc.)

1917 chemin des Dames (avril) : Moulin Rouge, Oulches, plateau de Vauclerc

Offensive des Flandres (juil.) : La Maison du Passeur puis Bixschoote, ouvrage de la ferme du Cimetière (août), ferme de Mondovi, forêt d’Houthulst (oct.-nov.)

1918 Aisne (janv.-mars) : la Ville-aux-Bois puis Somme (mars-avril) : Lataule, Plainville, Broyes

Secteur de Soissons (mai-août) : Tartiers, Fontenoy, ferme du Pressoir, Vingré, Port-Fontenoy puis secteur de l’Ailette (sept.) : Celles-sur-Aisne, ravin de Couvaille, bois du Sourd, Filain

Suivre le parcours d’un soldat du 127e jour par jour grâce à son carnet de guerre publié sur mon site  >>> ici <<<

128ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Amiens, Abbeville

Il fait partie de la 5e brigade d’infanterie, 3e division d’infanterie, 2e corps d’armée

À la 3e D.I. d’août 1914 à nov. 1917 puis à la 41e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, une à la division, fourragère jaune ; voir les citations

1914 Dun-sur-Meuse, Bréhéville puis Ardennes (août) : Montmédy, Meix-sur-Virton puis retraite : Buzancy, Fontenois, Charmont, Heiltz-le-Maurupt  

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : Pargny, Maurupt, Montois, Sainte-Menehould, Vienne-la-Ville , Servon-Melzicourt

Argonne (sept.-janv.15) : Servon, Binarville, Four-de-Paris

1915 Champagne (fév.-mars) : Mesnil-lès-Hurlus, ravin des Cuisines, ferme de Beauséjour   Woëvre (avril-mai) : Marchéville, les Eparges, tranchée de Calonne    Champagne (sept.-oct.) : butte de Tahure puis Woëvre (nov.-déc.) : tranchée de Calonne

1916 Woëvre (janv.-juin) : tranchée de Calonne puis bataille de la Somme (sept.-déc.) : Belloy-en-Santerre, tranchée de Sarville puis à l’est de Belloy-en-Santerre

1917 offensive du Chemin des Dames (avril-mai) : Loivre, le Godat, Mont Spin  une cinquantaine de soldats refusent de monter au front le 20 mai (Mutineries 1917, John Williams)

Verdun (juil.) : cote 304 puis Saint-Mihiel (août) puis Verdun (août-nov.) : cote 304, ruisseau des Forges, cote 344

1918 Lorraine (janv.-avril) : forêt de Parroy, Réchicourt puis Les Flandres (mai) : le Mont Noir puis Koutkot (juin-juil.)

Marne (juil.-août) : Bout-du-Mont, bois de Prigy, Montchevillon, bois de la Justice, Cugny, butte de Chalmont, Cramaille

Aisne (sept.) : Braye-en-Laonnois, Clamecy, moulin de Laffaux puis fort de Condé, ferme de Chimy et de la Colombe

Les Flandres (oct.-nov.) : Roulers, bois de Manneghem, Audenarde, fort du Kezel

Lire le carnet de guerre d'Émile POLY, infirmier, puis caporal aux 128e et 87e RI

129ème Régiment d'Infanterie dit les « Rastapoils »

En 1914 : casernement : Le Havre

Il fait partie de la 10e brigade d’infanterie, 5e division d’infanterie, 3e corps d’armée

À la 5e D.I. d’août 1914 à mai 1917 puis à la 69e D.I. d’avril 1917 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons, puis 2 (dissolution du 1e bat juillet 1917, cause mutineries), puis de nouveau à 3 bataillons en sept. 17 (adjonction d’un bataillon du 247e RI, dissous), enfin à 4 bataillons en mai 18 (adjonction du 52e bataillon de Tirailleurs Sénégalais)

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Ardennes : Poix-Terron (09/08), Villers-sur-le-Mont    Belgique : Walcourt (19/08), Le Châtelet, Roselies, bois de Presles, Rouffois, Hanzinelle (21-23 août), Fourmies, Vervins (27/08), Puisieux, Audigny, ferme de l’Étang, Bertaignemont, Landifay, Laon (31/08), Chamouille, Chatillon-sur-Marne, Saint-Genest (05/09)

bataille de la Marne (6–13/09) : Courgivaux, bois de Courgivaux, ferme de Bel-Air, Montmirail, Celles-lès-Condé, Passy, Aougny, Lhéry (12/09), Courcy      Aisne (sept.-déc.) : Courcy, verrerie de Courcy, bois Soulains, bois et fort de Brimont, prise du fort de Brimont (mi-sept.) l’équivalent d’un bataillon est anéanti (détruit ou prisonnier) au fort de Brimont

Saint-Thierry (oct.-déc.)

1915 Aisne (janv.-mars) : bois des Buttes, Ville-aux-Bois, bois de Beau-Marais puis Artois (mai-juin) : Neuville-Saint-Vaast, le Labyrinthe, cote 119

Sud de Neuville-Saint-Vaast (juil.) puis en sept.-oct : Neuville-Saint-Vaast, le Vert-Halo

1916 Somme (déc.15-fév.) : Frise, bois de la Vache, bois Signal

Bataille de Verdun (avril) : Fleury, ravin de Fleury puis en mai : fort de Douaumont puis Woëvre (juin-oct.) : tranchée de Calonne, Mouilly puis en oct.-janv.17 : Les Éparges, butte de Montgirmont

1917 Lorraine (mars-avril) : secteur d’Azerailles

Aisne (avril) : Fresnes-en-Tardenois, Saint-Ouen-sur-Morin puis Busseroles, Vorpilière, Mont-Ménart (15-27/05), préparation en montée d’attaque à Laffaux, Missy-au-Bois (27/05)

D’après John Williams (Les mutineries 1917) : Une partie du 36e RI et du 129e RI, cantonné à Coeuvres, se mutine et décide de marcher sur Paris le 30 mai, avec l’intention de se joindre à un mouvement populaire. Quelques jeunes officiers se joignent à eux.

Après avoir pendu plusieurs gendarmes (à vérifier), ils obligèrent le mécanicien d’un train, en gare de Soissons, à mettre en marche vers la capitale. Le train fut stoppé à Villers-Cotterêts, les mutins furent ramenés à Soissons et les meneurs supposés mis en prison, puis jugés.

A l’Élysée, le président POINCARE fut consterné.

Le JMO du 129e RI ne relate aucun événement de ce type.

 

Par contre, le JMO indique aux dates des :

-7 juin, le 2e et 3e bataillon sont employés à des travaux de réfection de routes, extraction de pierres (tâches généralement effectuées par les territoriaux)

-12 juin, 12 officiers sont mutés dans d’autres régiments

-18 juin, le lieutenant-colonel BONNAFONT, commandant le régiment, est relevé de son commandement est placé en réserve

-19 juin, l’état-major et officiers du 1e bataillon (seuls ? sans les soldats ?) sont passés en revue par la général Guillaumat, cdt la IIe armée, sur la place de l’église à Lochères

-28 juin, 4 soldats sont condamnés à la peine de mort pour abandon de poste et refus d’obéissance devant l’ennemi. L’exécution a lieu à la sortie nord de Rarécourt (Meuse), à 4h30, par des hommes du régiment (les noms des soldats sont indiqués dans le JMO).

-3 juillet, 4 officiers sont mutés « dans l’intérêt du service »

-5 juillet, 279 hommes sont « dirigés » à destination des colonies lointaines

-16 juillet, le 1e bataillon est dissous, tous ses officiers sont mutés dans d’autres régiments

Les faits sont relatés dans divers journaux de marches d’unités de la 5e division : voir >>> ici <<< les documents officiels d’époque

 

Somme : Carrepuis (30/05), Roiglise, Margny-aux-Cerises puis Meuse : Revigny (01/06), puis Clermont-en-Argonne (07/06)

Ces déplacements rapides seraient-ils la conséquence des « mutineries » de fin mai ?

Verdun (juil.) : Hassoule, Bezonvaux puis camp de Goncourt (sept.-janv.18) la 69 DI participe à l’instruction de la deuxième division américaine

1918 Woëvre (janv.-juin) : Noviant, Flirey, Limey, bois Pouillot, Regniéville, bois le Prêtre

Oise (juin-juil.) : ferme Porte, combats de la ferme des Loges, Antheuil-Porte 700 h. hors de combat

Secteur de Soissons (juil.-août) : ferme Marival, Coeuvres, Missy-aux-Bois, ravin de Missy, Ploisy, plateau de Belleu, tranchée de la Carrière-l’Évêque (début août), Vénizel, poste des Bidons une compagnie de petits chars d’assaut Renault est affecté au 129e RI, fin août, la plupart seront détruits durant l’attaque de l’éperon 132

Secteur de Soissons : faubourg Saint-Vaast, prise de Crouy (31/08), attaque du plateau de Crouy, cote 151, ravin de Bucy, bois de la Faucille

Lorraine (oct.-nov.) : Morville, Port-sur-Seille, plateau d’Amance

130ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Mayenne

Il fait partie de la 15e brigade d’infanterie, 8e division d’infanterie, 4e corps d’armée

À la 8e D.I. d’août 1914 à nov.1916 puis à la 124e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, une au corps d’armée, une à la division, fourragère verte ; voir les citations

1914 Samogneux, Vacherauville (07/08), Mangiennes (10/08), Romagne-sous-les-Côtes, Damvillers, Lamorteau (21/08), Dampicourt, combat de Virton (22/08) 1450 hommes sont tombés le 22/08, dont le colonel, commandant le régiment.

Marvaux (24/08), Doulcon Andevanne, ferme du Grand-Carré (30/08)

Pantin (04/09), Gennevilliers, château de la Noue, Montceau, Meaux (10/09), Montagny, Nanteuil, Cuise-La-Motte, Berneuil (13/09), château de Morienval, Ecafaut, Tracy-le-Val, Moulin-sous-Touvent

Somme (sept.-déc.) : Royes, Rethonvillers, Carrépuis, Quesnoy-en-Santerre, Erches, Andechy (04-05/11) 700 hommes sont tombés le 04/11

1915 Champagne (fév.-mars) : secteur de Perthes-lès-Hurlus, La Maison Forestière, bois 212 et 211, puis cote 204 puis en avril-mai : ferme de Moscou et ferme de Constantine

Bataille de Champagne (sept.-oct.) : Épine Lambert, Épine de Védegrange 1300 hommes sont tombés

1916 Champagne (déc.-juin) : Maisons-de-Champagne puis Verdun (juil.-août) : Froideterre, ouvrage de Thiaumont puis Champagne (août-oct.) : butte du Mesnil

1917 Somme (janv.-fév.) : Ablaincourt, Le Pressoir puis Woëvre (mars-avril) : bois des Chevaliers

Marne (mai-juin) : Le Casque, le Téton puis mont Cornillet (juil.-janv. 18)

1918 Champagne (mars-juin) Le Casque, Le Golfe, bois Sacré puis en juillet : Le Casque, Mont Perthois

Le Golfe (août-sept.) puis bois du Bouc, bois la Croix (oct.), bois du Dindon, crête d’Orfeuil, Semide, Marqueny, Cheffilly, Terron-sur-Aisne

 

Je possède l’historique complet (140 pages), si vous êtes intéressé contactez moi

 

Lire la correspondance de Louis HAUVESPRE, du 130e régiment d'infanterie.

131ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Orléans, Pithiviers

Il fait partie de la 18e brigade d’infanterie, 9e division d’infanterie, 5e corps d’armée

À la 9e D.I. d’août 1914 à juil. 1915 puis à la 125e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Saint-Mihiel (début août)    Belgique : Signeulx (22-23/08), Cierges-sous-Monfaucon, ferme du Jarcq, Lisle-en-Barrois

Bataille de la Marne (début sept.) : Louppy, Sommaisne, Pretz-en-Argonne, Baulny

Argonne (sept.-déc.) : Haute Chevauchée, Vauquois, Boureulles, forêt de Hesse

1915 Argonne (janv.-sept.) : Vauquois, cote 263, plateau de la Bolante, Courte-Chausse, la Fille-Morte

Argonne (sept.-oct.) : Saint-Thomas-en-Argonne    Champagne (oct.) : ferme de Beauséjour

Argonne (oct.-août 1916) plateau de la Bolante

1916 Bataille de la Somme (sept.-oct.) : bois de Saint-Pierre-Waast, Rancourt, Bouchavesnes

1917 Aisne (janv.-mars) : bois de Beau-Marais, Berry-au-Bac, le Choléra puis en avril-mai : La Miette, bois des Boches puis secteur de la Miette en mai-juin    Asine (juil.-déc.) : Ployon, Juvincourt puis Craonne (déc.-janv.)

1918 Oise (mars) : Chauny, Tergnier, Abbécourt, Canny-sur-Matz, Ricquebourg

bataille de la Marne (juin-juil.) : Courtemont, bois des Étangs puis Lorraine (août-sept.) : ?  puis Champagne (oct.) : Monthois, Olizy 

132ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Reims

Il fait partie de la 24e brigade d’infanterie, 12e division d’infanterie, 6e corps d’armée

À la 12e D.I. d’août 1914 à jan. 1917 puis à la 56e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Heudicourt-sous-les-Côtes, Viéville, Doncourt-aux-Templiers, Marchéville (20/08)

Charleroi : Beuville, Arrancy-sur-Crusne, Damvillers, Consenvoye, bois Dannevoux, Montfaucon, Malancourt, Avocourt, Récicourt, Sommaisne

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : La Vau Marie, Erize-la-Petite, Ippécourt, Charny-sur-Meuse

Secteur de Saint-Mihiel (sept.-oct) : Mouilly, Vaux-les-Palameix puis les Éparges, Mesnil-sous-les-Côtes

1915 Meuse : Les Éparges, Trésauvaux, crête des Hures (janv.-mars) puis tranchée de Calonne (avril-mai), Les Éparges (témoignages de soldats)

Champagne (sept.-oct.) : Souain, bois des Cuisines, bois Sabot

1916 Champagne (janv.-juin) : est d’Aubérive puis Verdun (juin) : bois de Vaux-Chapître, le Chênois

Bataille de la Somme (sept.-oct.) : bois Madame, bois Marlière, Épine de Malassise, ferme du bois Labé, Bouchavesnes puis en nov.-déc. : Bouchavesnes

Le 11 août, un soldat est fusillé devant 3 compagnies (une par bataillon) du 132e RI, pour « abandon de poste devant l’ennemi » (son nom figure dans le JMO)

1917 Aisne (mars) : Braine puis Chemin des Dames : ferme de Froidmont, Épine de Chevregny (mai)

Vosges (juin-déc.) : Petite-Fecht, col de la Schlucht, Sondernach 

1918 bataille de Montdidier (mars-avril) : Mesnil-Saint-Georges, Fontaine-sous-Montdidier puis Lorraine (avril-juil.) : Einville, Arracourt

Picardie (août-sept.) : le Plessier-Rozainvillers, L'Échelle Saint-Aurin, Saint-Mard, Roye, Carrépuis, Esmery

Bataille de Saint-Quentin : Mont d’Origny, ferme de la Motte, Guise puis Vosges (nov.) : Gironcourt

 

Suivre le 132e RI au travers du carnet de guerre du sergent Jean EMMANUELLI, publié sur mon site  >>> ici <<<

133ème Régiment d'Infanterie dit « le régiment des Lions »

En 1914 : casernement : Belley, Pierre-Châtel, fort des Rousses, fort l’Écluse

Il fait partie de la 82e brigade d’infanterie, 41e division d’infanterie, 7e corps d’armée

À la 41e D.I. d’août 1914 à juin 1917, puis à la 23e D.I. jusqu’en sept. 1917, puis à la 164e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune ; voir les citations

1914 Alsace : Cernay (08/08), Pont d’Aspach, Rougemont, Mortzwiller (14/08), Guewenheim, Aspach-le-Bas (16/08), Dornach, Brunstatt, Mulhouse   Vosges : Soultz (25/08), Osenbach, Fraize (30/08), Couinche, Tête de Béhouille, Saint-Dié, col des Journeaux, Plainfaing, Le Fraiteux, bois du Palon, Saulcy près de 1200 h. hors de combat en 10 jours

Saint-Dié (14/09), La Fontenelle, Spitzberg, Metzeral, Gemainfaing (même secteur jusque fin 14)

1915 Vosges (toute l’année) : secteur du Ban-de-Sapt du col d’Hermanpère jusqu’à la ferme de Fayemont puis Metzeral (juin), La Fontenelle (juil.), Ban-de-Sapt

1916 Vosges (janv.juin) : La Fontenelle, La Chapelotte

Bataille de la Somme (juil.-sept.) : Fargny, Curlu, Hem, ferme de Monacu, ouvrage de Tatoï, bois de Riez, tranchée des Canthatises puis Bouchavesnes puis Argonne (oct.-nov.) : bois de la Gruerie, Vienne-la-Ville

1917 Aisne (janv.-avril) : Loivre, Brimont, Villers-Franqueux puis moulin de Loivre, bois Marrières, Le Chauffour, bastion du Luxembourg

 

Le 1e juin à Ville-en-Tardenois, une manifestation commence dans les baraquements du 23e RI. Elle gagne le cantonnement du 133e RI à Chambrecy ; les hommes réclament du repos, refusent de remonter aux tranchées, n’ont plus confiance aux généraux. Les manifestants gagnent Ville-en-Tardenois. Ils chantent l’internationale et arbore un drapeau rouge en tête de cortège.

Les mutins se groupent devant la mairie. Le général BOLOT est entouré par les manifestants, reçoit des pierres tandis que ses étoiles et sa fourragère sont arrachées. C’est la première fois qu’un officier supérieur est molesté.

Il semble que ce soit le général MIGNOT (aux côtés à du général BOLOT) qui ait sauvé la situation par des concessions opportunes, sans doute peu en accord avec la discipline, mais évidemment nécessaires.

Le lendemain, vers 18 h, à Ville-en-Tardenois, recommence une nouvelle manifestation, de plus de 2000 hommes (un groupe du 120e RI a semble-t-il été débauché par les manifestants) qui se termine vers 22h. Devant une telle agitation, les 2 régiments sont emmenés en camions.

Des incidents sporadiques se produiront encore les jours suivants.

Des soldats ont été traduits en conseil de guerre : 5 condamnations à mort, suivies d’exécutions et 13 condamnations aux travaux forcés… (Guy Pedroncini -Les mutineries de 1917 éditions PUF)

 

« Je te dirais qu’ici tous mes camarades, c’est à dire ceux qui sont dans mon régiment, le 363e, ainsi que, le 23ème, le 133ème, le 229ème, le 170ème, ainsi que plusieurs autres, ont refusé de monter à l’attaque ; C’est la grève »… (Source : lettre d’un poilu du datée du 2 juin 1917)

 

Dans le JMO, les faits ne sont pas relatés, mais quelques indices prouvent leurs existences :

1e et 2 juin : « Stationnement sur les mêmes emplacements. Voir copie du rapport adressé par la voie hiérarchique au sujet des événements qui se sont produits ».

24 juin : « Le lieutenant-colonel BAUDRANT (qui commande le régiment) est remis à la disposition du ministre, et rejoint le dépôt de corps. Il est remplacé par le lieutenant-colonel KIFFER »

26 juin : 22 officiers (sur 37 !) quittent le 133e RI, et sont remplacés par des officiers venant de différents régiments

 

Les faits sont relatés dans divers journaux de marches d’unités de la 41e division : voir  >>> ici <<<  les documents officiels d’époque

 

Champagne (juil.) : Souain, ferme de Navarin puis en août-sept. : ferme de Navarin, route de Souain puis secteur de Reims (sept.-oct.) : Bétheny, Reims

Verdun (nov.) : ravin du Helly, la Poudrière de Fleury, l’Herbebois, bois le Chaume puis en déc. : bois de la Caillette, les Caurières, Bezonvaux, Hardaumont

1918 Lorraine (janv.-avril) : forêt de Parroy, le Trapèze, bois Legrand

Aisne (mai-juin) : Neuilly-Saint-Frond, Wadon, ferme Triangle, ferme du Chêne (30/05), bois de la Bonne, Montgru, Breny, bois de Latilly, Hautevesnes, Priez, signal d’Orme (01/06), Grenouillère, Bussiares, Belleau

Bataille de la Marne (juil.) : Hautevesnes, ravin de la Folie, ferme de Pétret, bois du Roi, bois du Châtelet, Autrecourt

Paars (04/09), Vauxin

Bataille des Flandres (sept.-nov.) : Langemarck, Poelcapelle, Hooglede, vallée de la Lys, château de Waregem

134ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Mâcon, Dijon

Il fait partie de la 29e brigade d’infanterie, 15e division d’infanterie, 8e corps d’armée

À la 15e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, une au corps d’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Lorraine : Nomeny, bataille de Sarrebourg : Sarrebourg, Hesse, combats de Langatte et de Saint-Jean-de-Bassel (20/08) 400 h. de pertes

Ibigny, Vennezey, combat de Rozelieures (25/08) pertes : 1300h.

Lorraine (fin août-sept.) : Mattexey, combat de Magnières (30-31/08) 400 h. de perte

Secteur de Saint-Mihiel (sept.-déc.) : forêt d’Apremont, La Louvière, bois Brûlé, redoute du bois Brûlé 1000h. hors de combat

Han-sur-Meuse, Bislée (nov.-mars 1915)

1915 sud de Saint-Mihiel (avril) : bois d’Ailly, La Brassiette, bois Mulot, combats de la Vaux-Ferry (juil.) 200h. hors de combat Champagne : Mont Muret, Tahure (30/09), attaque de la tranchée de Pologne (06/10), tranchée de la Vistule pertes : 1000h.

1916 secteur de Saint-Mihiel (janv.-juin) : forêt d’Apremont, La Croix-Saint-Jean, La Vaux-Ferry

Verdun (août) : Fleury-sous-Douaumont, La Chapelle-Sainte-Fine

Mignéville, Domèvre-sur-Vezouze, bois Banal, bois Leconte (août-sept.) puis Somme (déc.-janv.) : Belloy-en-Santerre

1917 Champagne (janv.-déc.) : Aubérive, butte du Mesnil, ouvrage Guerlais (mars-avril), Beauséjour (sept.-déc.)

1918 Champagne (fév.-mars) : butte du Mesnil, secteur de la Galoche puis Oise (mars-mai) : Lataule, Belloy, Rollot, Orvillers-Sorel, Biermont, bois de Séchelle

Oise (mai-juil.) : Puisaleine, ferme Puisieux (09/06), ferme des Loges, plateau de Quennevières, Nampcel (18/08), Caisne, Brétigny, Manicamp, Marizelle

Secteur de Saint-Quentin (oct.) : Fontaine-Notre-Dame, Bernoville, bois Triangulaire

Suivre le parcours d’un soldat du 134e jour par jour grâce à son carnet de guerre publié sur mon site  >>> ici <<<

Suivre le parcours d’un autre soldat du 134e grâce à son carnet de guerre publié sur mon site  >>> ici <<<

135ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Angers

Il fait partie de la 36e brigade d’infanterie, 18e division d’infanterie, 9e corps d’armée

À la 18e D.I. d’août 1914 à jan. 1917 puis à la 152e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Lorraine : col de Millery (Nomeny) (5-21 août), Bièvres (22/08), Rethel (29/08), Faux (30/08) perte de 1100 hommes

Bataille de la Marne : Vert, La Gravelle, Marais de Saint-Gond (6-7 et 8 sept), cote 166, Fère-Champenoise (12/09), Prosnes, Moronvilliers (26/09), Thuisy (20/10)

Bataille des Flandres : Zonnebecke, Hérentage, Zillebecke (jusqu'à déc.)

1915 Flandres (fév.-mai) : Steenstraate Artois (juin-juil.) : Neuville-Saint-Vaast, Berthonval puis offensive d'Artois (mai juin) : Berthonval, Neuville-Saint-Vaast

Offensive d’Artois (sept.) : Agny (25 sept.) puis Loos (jusque déc.)

1916 Artois : Aix Noulette (fév.) puis cote 109, Souchez (mars) puis Bataille de Verdun (avril-mai) : cote 304, bois Camard, ravin d’Avocourt

Bataille de la Somme : Sailly-Saillisel (oct.)

1917 Somme (janv.-fév.) La Maisonnette, Biache puis Chemin des Dames (avril) : Loivre puis Berméricourt (mai)

Lorraine (août à déc.) : forêt de Parroy

1918 Somme (avril-juin) : Grivesnes, bois de Coulemelle, Brunvilliers (juin), Mery (11/06), bois de Montgival, bois de Fouchon (juil.), Aubvillers (23 juil.), Davenescourt, Armancourt, Croissy (août)

Picardie (sept. oct.) : Offoy, Happencourt, Contescourt, Bernoville puis Aisne (oct.-nov.) : ferme de Jérusalem, Iron, Hannapes

Historique complet du 135e RI

136ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Saint-Lô

Il fait partie de la 39e brigade d’infanterie, 20e division d’infanterie, 10e corps d’armée

À la 20e D.I. d’août 1914 à avril 1917 puis à la 87e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Ardennes : Donchery, Mézières, Rimogne (20/08), bataille de Charleroi (21-23 août) : Aiseau, Falisolle, Tamisne, Biesmes 800h. hors de combat

Wagnée, Virelles, La Vallée-aux-Bleds, Saint-Richemont (29/08), Curieux, Méry, Épernay, Lachy

bataille de la Marne : Charleville, bois de Charleville (6-7/09), Clos-du-Roi, Épernay, Sillery (18/09) puis Artois (oct.-déc.) : secteur d’Arras, Mercatel, Neuville-Vitasse, Tilloy-les-Mofflaines, faubourgs d’Arras, Blangy

1915 Artois (janv.-juil.) : Saint-Laurent-Blangy, faubourg d’Arras puis en mai : Roclincourt, secteur du Labyrinthe 500h. hors de combat

Argonne (août-déc.) : bois de la Gruerie, tranchée du Pavillon

1916 Argonne janv.-juin) : bois de la Gruerie, tranchée du Pavillon, Saint-Thomas, Servon puis bataille de la Somme (juil.-nov.) : combat de Chilly, bois de Chaulnes

1917 Somme : bois de Chaulnes (janv.) puis Tilloloy, Popincourt (fév.-mars), Margny-aux-Cerises (18/03), Ognolles, Ercheu (19/03)   nord de Saint-Quentin (mai-juin) : Fresnoy, le Fayet

Cerny-en-Laonnois (juin), Braye-en-Laonnois (août-sept.), La Malmaison (oct.) : plateau des Vaumaires, Chavignon puis Filain (nov.)

1918 Marne (début 1917) : Moronvilliers, Monts de Champagne puis Aisne (juin-juil.) : est de Villers-Cotterêts, Haramont, ferme de la Grille, ferme de Chavigny, forêt de Retz, Vertefeuille

Secteur de Soissons (juil.-août) : Charantigny puis Vosges (août) : Denipaire, secteur de Saint-Dié

Lorraine (sept.-oct.) : Marainviller, est de Lunéville

137ème Régiment d'Infanterie

En 1914 casernement : Fontenay-le-Comte

Il fait partie de la 42e brigade d’infanterie, 21e division d’infanterie, 11e corps d’armée

À la 21e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, légion d’Honneur au drapeau, fourragère verte ; voir les citations

1914 Ardennes : Sedan, Bouillon, Maissin, Porcheresse (22/08), Bazeilles, bois de la Marfée (27/08), Noyers (28/08), Tourteron (31/08)  bataille de la Marne (sept.) :  Gourgançon, Euvy, Fère-Champenoise, Châlons-sur-Marne, Saint-Hilaire

Picardie (oct.-nov.) : Thiepval (6-7 oct.), Bazentin-la-Boisselle, secteur de la Boisselle

1915 Artois (janv.-juil.) : secteur d’Hébuterne, ferme du Toutvent, attaque d’ Hébuterne (6-8 juin)

Bataille de Champagne (sept.-oct.) : Tahure, Les Mamelles, bois du Trapèze, La Courtine puis Tahure (fin 1915)

1916 Champagne (janv.-juin) : La Savate, Tahure puis bataille de Verdun (juin) : Thiaumont (juin), extrait du JMO

À l’est de Verdun (août-nov.) : bois de la Lauffée, Châtillon-sous-les-Côtes puis Verdun (nov.-déc.) : Thiaumont, ravin de la Dame, Bezonvaux

1917 Verdun (janv.-fév.) : Côte du Poivre puis Aisne (mars-mai) : ferme Moisy, Vauxaillon, plateau d’Antioche, Cerny-en-Laonnois, prise du plateau de la Bovelle (mai) 600h. hors de combat

Aisne (juin-oct.) : forêt de Coucy, Vasseny puis bataille de la Malmaison (oct.) : ferme de la Malmaison

1918 Aisne (janv.-mai) : Chavignon, Froidmont, bois Dherly, Villers-Cotterêts puis Vosges (juil.-août), Tête-des-Faux

Marne (sept.-nov.) : Notre-Dame-des-Champ 700h. hors de combat

Perthes-lès-Hurlus, nord de la Py puis Rethel, Faissault, Neuvizy (02/11), Charleville-Mézières

138ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Magnac-Laval, Bellac

Il fait partie de la 46e brigade d’infanterie, 23e division d’infanterie, 12e corps d’armée

À la 23e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Argonne (août) : Sainte-Menehould, Neuvilly-en-Argonne, Doulcon

Ardennes françaises et belges : Nepvant, Villers-devant-Orval, Pin-Izel, Strailmont, Menugoutte  (22/08) puis Inor, Malandry, bois de la Vache, Beaumont-en-Argonne, bois de l’hospice, Ballay, Voncq, Challerange, Cernay, Tahure, Somme-Py, Souain

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Sompuis, Coole, Togny-aux-Bœufs, Cense des Près, Auve, Laval-sur-Tourbe, Perthes-lès-Hurlus

Secteur de Reims fin sept. : Sillery, fort de la Pompelle, Saint-Léonard puis jusque déc. : vallée de la Suippe, Aubérive

1915 Aubérive, ferme des Wacques (janv.-mars) puis Woëvre (avril-mai) : Mamey, Fey-en-Haye, Limey

Offensive d'Artois (juil.-déc.) : secteur de Roclincourt

1916 Artois (janv.-mars) Roclincourt, tranchée des Entonnoirs   Verdun : Bras-sur-Meuse, Côte du Poivre (avril) puis ravin des 3 Cornes, Côte du Poivre, Verdun (mai-juin)

Aisne ((juil.-sept.) : Soupir, Verneuil puis Somme (nov.-janv.) : Biaches, La Maisonnette

1917 Champagne (janv.-juil.) : Souain puis déplacement vers l’Italie (nov.) : Decenzano, lac de Garde, Vérone, Isola

1918 Front italien : Asolo, Monte Tomba, Onigo (janv.-mars), plateau d'Asiago (avril-juin), offensive du Piave (oct.-nov.) : Pederobba, San-Vito, Casa  

139ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Aurillac

Il fait partie de la 52e brigade d’infanterie, 26e division d’infanterie, 13e corps d’armée

À la 26e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée ; fourragère verte ; voir les citations

1914 Opérations des 1e et 2e armées : Ste Pôle, St Maurice aux Forges, Badonviller, Cirey-sur-Vezouze (14 août)

Hartzwiller (20-21 août), Rambervillers, secteur d’Anglemont (fin août-début sept.)

Course à la mer (sept.-nov) : bois de Thiescourt, ferme St Claude , Lassigny puis bataille des Flandres : Zonnebecke (13-14 novembre) puis Somme (déc.-fév.15) : Tilloloy, l’Échelle Saint-Aurin, secteur Lihons-Maucourt

1916 Bataille de Verdun : Bois des Corbeaux et de Cumières, Côte de l’Oie (8-12 mars), Oise : Quennevières (avril-juil.)

Bataille de la Somme : secteur de Chaulnes (juillet-nov.), attaque de la tranchée de Ferdinand (4-6 sept.)   

1917 Oise (janv.-mars) : hauteur de Thiescourt puis Aisne (avril) : Seraucourt, cote 108, Pire Aller (15/04)

Verdun : côte 304, Le Peigne (20 et 24 août) puis Argonne (sept.-déc.) : vallée de l’Aire

1918 Verdun (fév.-mai) : secteur de Bezonvaux puis Aisne (juin) : Marizy, plateau de Mosloy, bois des Cresnes

Meuse : Saint-Mihiel (juillet puis 12-13 sept.) puis Verdun (oct.-nov.) : bois de La Wavrille, bois des Caures

Historique complet du 139e RI

140ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Grenoble, Côte Saint André

Il fait partie de la 53e brigade d’infanterie, 27e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 27e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Vosges (août) : Bruyères(08/08), col des Bagenelles, Sainte-Marie-Aux-Mines(13/08), Sainte-Croix-aux-Mines, Saales, Hautes-Loges (22/08), col de Hantz, La Tronche(25/08), Moyenmoutier 2 compagnies, cernées, capitulent devant l’ennemi (30/08)

Bréhimont, combats de Saint-Michel-sur-Meurthe (27/08), combat de la Croix-Idoux (début sept.)

Lorraine (mi-sept.) : Blâmont puis Somme (sept.-déc.) : Vermandovillers, Chaulnes (21-24 sept.), Lihons sept.-oct.), Le Quesnoy-en-Santerre (oct.-nov.)  

1915 Somme (déc. 14-mai 15) : cote 101, Lihons puis Artois (juin-juil.) : Hébuterne, Serre, ferme Toutvent, Colincamps

Bataille de Champagne (sept.) : Perthes, butte de Souain, tranchée de la Vistule, Trou Bricot, bois du Paon et des Perdreaux

1916 Alsace (janv.-fév.) : Thann puis Verdun (mars) : ravin de la Caillette, étang de Vaux puis La Lauffée, fontaine de Tavannes, redoute d’Eix (avril) puis en mai : Eix, Haudainville, fort de Vaux, ravin de la Mort, fort de Souville, Fleury

Woëvre (juin-août) : Les Hures, Bonzée-en-Woëvre, Les Éparges puis Verdun (août) : batterie de l’Hôpital, secteur du fort de Souville, ouest du bois de Vaux-Chapître, attaque de l’Ouvrage Blanc (18/08) 630h. tués

Aisne (sept.) : le Choléra puis en oct.-nov. : Sapigneul, Le Champignon, cote 108  

1917 Oise (mars) : Davenescourt, Guerbigny (17/03), Andechy, bois d’Albéric, Royes (18/03), Gruny, ferme de l’Abbaye, Breuil, Arnois, Benay, Flavy (24/03)

Aisne (avril-mai) : Urvillers, Seraucourt puis Aisne (juin) : Pargan, Hurtebise, secteur de la caverne du Dragon

En juillet : Möy puis Aisne (oct.) : La Malmaison, plateau de Mennejean, tranchées du Lézard et de la Girafe, le Balcon, le Grand Vivier, forêt de Pinon

1918 Alsace (mars-avril) : Michelbach, Roderen   Flandres (avril-juin) : Ecke, mont Noir, ravin de la Douve

Monts de Flandres puis Champagne (juil.-août) : ferme de Moscou, Monchy, Mont-sans-Nom, Prosnes

Lorraine (sept.-oct.) : Reillon, Ogéviller.

Suivre le parcours d’un soldat du 140e RI grâce à son carnet de campagne publié sur mon site >>> ici <<<

141ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Marseille, Salon-de-Provence, Saint-Chamas

Il fait partie de la 58e brigade d’infanterie, 29e division d’infanterie, 15e corps d’armée

À la 29e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Lorraine : Vézelise (08/08), Drouville, Coincourt, Lagarde (12/08), Dieuze, Bidestroff (19-22/08), forêt de Parroy, Lunéville, Haussonville, Lamath, Xermaménil (fin août)

Bataille de la Marne (sept) : Chardogne, Lisle-en-Barrois, Rembercourt-aux-Pots, Saint-André, Ippécourt, Rampont, Chattancourt, Cumières

Argonne (oct.-fév.) : bois de Forges, Avocourt, cote 304, Malancourt

1915 Offensives d'Argonne : Vauquois (fév.) puis même secteur jusque fév. 16 : la Cigalerie, le Mamelon Blanc, sud de Vauquois

1916 Bataille de Verdun (fév.-mars) : Haucourt, ouest du Mort-Homme, bois de Malancourt

Flandres (avril-oct.) : l’Yser, Nieuport, embouchure de l’Yser puis Somme (déc.) : Berny-en-Santerre

1917 Belgique (janv.-juin) : secteur de l’Yser, Nieuport puis secteur de Merkem (sept.-oct.) puis Nieuport (déc.-janv.)

1918 Somme (mars-avril) : bois Sénécat, Aubercourt, Hangard puis Verdun (mai-août) : Bezonvaux

Aisne (sept.-oct.) : Tartiers, Tergny, Clamecy, Margival, Laffaux, tranchée du Grappin (09/09), moulin de Laffaux, Vaudesson (28/08), ferme Rosay

142ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Lodève, Mende

Il fait partie de la 62e brigade d’infanterie, 31e division d’infanterie, 16e corps d’armée

À la 31e D.I. d’août 1914 à juin 1915, puis à la 124e D.I. jusqu’en nov. 1916, puis à la 163e D.I.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Lorraine : Xousee, Maizières-les-Vis, Bisping, Angviller, Loudrefing, Mettersheim pertes 1200h. pour le combat du 18 août

Jolivet, Sionviller (22/08), Lunéville, Bayon, bois de la Reine

Lorraine (fin août-sept.) : Gerbéviller, vallée de la Mortagne l’historique décrit quelques atrocités perpétrées, semble-t-il, par l’armée allemande à Gerbéviller

Noviant-aux-Prés, Flirey puis bataille des Flandres en Belgique (oct.-fév.) : Zonnebecke, Veldonck, Langemarck, ferme de Frikoff, Saint-Eloi

1915 Champagne (mars-sept.) : Ferme de Beauséjour, Wargemoulin, le Trapèze, entre l’Épine de Védegrange et Aubérive

Bataille de Champagne (sept.-oct.) : Mont-sans-Nom, Souain, Aubérive puis en nov.-avril 1916 : Main de Massiges, l’Arbre-aux-Vaches, Ville-sur-Tourbe 

1916 Bataille de Verdun (mai-juin) : Damloup, Tavannes, fort de Vaux, bois de la Lauffée puis Champagne : bois d’Hauzy (juin-juil), Mesnil-lès-Hurlus, Minaucourt, le Cratère (août-oct.)

1917 Les Éparges (fév.-juin), Champagne (juil.-août) : mont Cornillet, mont Blond puis Verdun (sept.-oct.) : Bezonvaux, fond des Rousses puis Champagne (nov.-mars 1918) : le Casque

1918 Somme (mars-avril) : Morisel, Moreuil, bois Sénécat, ferme de l’Espérance

Champagne (avril-juil.) : ferme des Marquises, le Fabert puis mont Sans-Nom, Pont-Faverger (05/10), Aussonce, Perthes

Ardennes (nov.) : Voncq (02/11), Semuy, Jonval, Boutancourt, Flize

143ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Carcassonne et Castelnaudary

Il fait partie de la 64e brigade d’infanterie, 32e division d’infanterie, 16e corps d’armée

À la 32e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Lorraine (août) : Lamath, Vého puis bataille de Morhange : Armenoncourt, Rhodes, bois de Muehlwald, Angviller, Moussey, Avricourt, Marainviller, Fraimbois, Borville

Lorraine :  Rozelieures, bois de Filières, Franconville, Xermaménil (05/09), bois de Bareth, forêt de Champenoux

Woëvre (sept.-oct.) : Ansauville, Beaumont, Seicheprey puis bataille des Flandres (nov.-janv.) : Wytschaete (début nov.)

Voir le JMO du 342e RI, ferme Hollande

1915 Champagne (mars-août) : secteur de Mesnil-lès-Hurlus, bois Sabot le Trapèze, ravin du Talon puis en sept.-oct. : Mont Têtu, main de Massiges, bois Chausson, Tahure puis bois du Paon (oct.) et Tahure (nov.)

1916 Aisne (janv.-juil.) : secteur de Soissons, Saint-Waast, la Distillerie

Verdun (août) :  La Haie Renard, bois de Vaux-Chapître, ravin des Fontaines puis Argonne (sept.-déc.) : Les Islettes, La Fille-Morte, La Courte-Chausse

1917 Verdun (janv.-juin) : cote 304, Avocourt puis Verdun (août-oct.) : Le Mort-Homme

En avril 1917, des prémices de fraternisation furent observées entre quelques soldats de toutes premières lignes qui étaient séparées de quelques mètres. (Frères de tranchées. Max Ferro)

1918 Alsace (fév.-mars) puis Flandres (avril-mai) : Abeele, Hallebast, ferme Godezonne, le Viverbecke puis Lorraine (avril-août) : Jeandelaincourt

Aisne (août-oct.) : Nampcel, La Vallée, plateau de Malhotel (4-5/09), bois de Monthizel, Bassoles, Saint-Gobain, pentes du Mont Tortu, Errancourt, Missancourt, moulin Roblot, Fressancourt

Pargny-les-Bois, Couvron, Châtillon-lès-Sons, Vervins, Landouzy, Watigny, Brognon, Four Gérard

144ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Bordeaux, Blaye, Royan

Il fait partie de la 70e brigade d’infanterie, 35e division d’infanterie, 18e corps d’armée

À la 35e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Lorraine : Vaucouleurs, Saulxures, Royaumeix puis Charleroi : Leers, Biercée (fin août), Boussignies, Solre-le-Château, Avesnelles, Marly, Chavonne,

Bataille de la Marne (5 au 13 sept.) : Villiers-Saint-Georges, Montceaux-lès-Provins, Celle-sous-Montmirail, Château-Thierry puis  Courladon, Craonne, la Ville-aux-Bois, Craonnelle, Plateau de Vauclair

Aisne (jusque déc.) : Troyon, ravin de Chivy, Vendresse

1915 Aisne (janv.15.-juin 1916) : Chemin des Dames, Troyon, ravin de Chivy, Vendresse

1916 Bataille de Verdun (mai) : Vaux, fort de Tavannes puis Argonne (juin-sept.) : La Harazée, Saint-Hubert

1917 Somme (déc.-fév.) : Berny-en-Santerre puis Aisne (avril-mai) : plateau d’Ailles, Craonnelle, plateau des Casemates 800 h. hors de combat

Hurtebise (juin) puis Alsace (juil.-oct.) : Carspach, Hagenbach puis Champagne (oct.-mars 18) : ferme de Navarin

1918 Oise : Bataille de Noyon (mars-avril) : Noyon, Beaurains, Sermaize, Catigny, Lagny, Dives, Elincourt, Suzoy

Aisne (mai-juin) : Missy-aux-Bois (31/05), la Croix-de-Fer, carrières de Dreslincourt, crête du Tilleul, Coeuvres puis Argonne (juin-août) : le Four-de-Paris

Picardie (août-sept.) : Hattencourt, Fonches, Curchy, Rouy-le-Grand, Béthencourt-sur-Somme, Aubigny, Happencourt

Suivre le parcours d’un soldat du 144e jour par jour grâce à ses lettres publiées sur mon site >>> ici <<<

145ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Maubeuge

Le régiment n’est pas endivisionné, il est affecté à la garnison de Maubeuge

Constitution en 1914 : 3 bataillons

1914 Maubeuge  (avec historique SHD du régiment)

Ce régiment fût fait prisonnier entièrement parmi les 45000 combattants de la poche de Maubeuge , les soldats furent internés dans les camps allemands de Chemnitz, Seltau, Hamborn, Minden, Grüneberg , Seeste, Uretz, Eichstalt, Dülmen, Gelsenkirchen, Bernig , Zebst, Friedrichsfeld et Altenessen jusqu’en déc. 1918-janv. 19

146ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Toul

Il fait partie de la 77e brigade d’infanterie, 39e division d’infanterie, 20e corps d’armée

À la 39e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

4 citations à l’ordre de l’armée, une au corps d’armée, une à la division, fourragère jaune ; voir les citations

1914 Haraucourt, Serres puis bataille de Morhange : Château-Bréhain, Chicourt (20/08) pertes : 1250 hommes

Fléville, Einville (01/09), bois de Maixe, Drouville, Haraucourt (06-07/09), Gellenoncourt depuis le 31 juil. le régiment a reçu 4200 hommes et 75 officiers, il lui reste à la date du 12 sept. 17 officiers et 1145 hommes

Oise (sept.) : Fouquescourt puis Artois (oct.-nov.) : Hébuterne, Gommécourt, Hannescamps

Bataille des Flandres en Belgique (nov.-fév.) : Le Kemmel, Lindenhoek, cabaret du Pompier, Langemarck, Bixschoote (fin oct.)

1915 Flandres (mars-avril) : Zonnebecke, bois du Polygone puis offensive d’Artois (mai) : Neuville-Saint-Vaast puis en juin même secteur pertes : 1500 hommes

En juillet : le Labyrinthe puis bataille de Champagne (juil.-déc.) : Massiges, ravin de Marson (juil.-août), Maisons-de-Champagne, ouvrage de la Défaite, bois de la demi-Lune (sept.) puis Maisons-de-Champagne

1916 Verdun (fév.-mars) : carrières d'Houdremont, ouest de Douaumont puis en avril : cote 304, bois Camard

Somme : Suzanne, Bray-sur-Somme (mai-juil.) puis Maurepas, bois Quesne, bois des Anges (juil.-août)

1917 Chemin des Dames (avril) : Chivry, le Tordoir puis en mai-juin : Épine de Chevregny

Lorraine (juin-nov.) : Atton, Jeandelaincourt

1918 Verdun (janv.-mars) : Vacherauville puis Flandres (avril-mai) : Mont Rouge, bois des Couronnes, ferme Butterfly

Aisne (mai-juin) : Chasseny, bois Morin, Taux, bois de Concroix, Longpont, la Grille puis Marne (juil.) : bois de Courteau, Vincelles, Verdilly

Secteur de Saint-Mihiel (sept.-oct.) : Xivray, Richecourt, Montsec, Buxières, forêt de Nonsard, Hattonville

147ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Sedan

Il fait partie de la 7e brigade d’infanterie, 4e division d’infanterie, 2e corps d’armée

À la 4e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

3 citations à l’ordre de l’armée, une à la division, fourragère verte ; voir les citations

1914 Ardennes : Meix, bois de Lahage, Mangiennes, Bellefontaine, Yoncq (28/08), Sainte-Menehould, Blesme, Favresse

Bataille de la Marne (5-13 sept.) : Sermaize, Favresse, Vienne-le-Château (15/09) puis Argonne (sept.-janv.) : Bagatelle, Fontaine-aux-Charmes ravin du Mortier, Fontaine-Madame

1915 Champagne (fév.-mars) : bois du Trapèze, Mesnil-lès-Hurlus puis Woëvre (avril-juin) : Maizeray, les Éparges, ravin de la Mort, tranchée de Calonne puis Mouilly (août-sept.)

Bataille de Champagne (oct.-nov.) : Butte de Tahure, la Brosse-à-Dents

1916 Woëvre (janv.-mars) : la Selouze, Relaincourt puis Verdun (avril) : bois de la Caillette

Somme : Berny en Santerre, Dompierre (août-sept.) puis Berny (oct.) puis Fresne, bois du Dragon (nov.)

1917 Lorraine (janv.-mars) : forêt de Parroy puis offensive de l'Aisne (avril-mai) : cote 108, Berry-au-Bac, Misme puis Verdun (juil.-déc.) : Avocourt

1918 Verdun (mars-mai) : Beaumont-en-Verdunois puis Chemin des Dames (mai-juin) : Cuincy, bois d’Arcy, Servenay, Cramaille     Bataille de la Marne (juil.-août) : Monthodon, Chézy, ferme de la Fontaine Creuse, Chavenay, bois Meunière, Saint-Gilles

Champagne (sept.-oct.) : Mesnil-lès-Hurlus, Croix de Marvaux puis Lorraine (oct.-nov.) : Croismare

148ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Givet, Rocroi

Il fait partie de la 8e brigade d’infanterie, 4e division d’infanterie, 2e corps d’armée

À la 4e D.I. d’août 1914 à juin 1915, puis à la 122e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1914 Belgique (août) : garde des ponts de la Meuse, Hastière, Lavaux, Dinan puis Charleroi (fin août) : Anserenne, Crupet, Dinant, Yvoir, château de Beauloy, Onhaye (23/08), Anhée (23/08)

Retraite à partir du 25/08 : Agimont, Doische, Rocroi, Montcornet, Marle, la Fère, Coucy-le-Château, forêt de Coucy, Montmirail le régiment va perdre 1/3 de son effectif dans cette retraite

Bataille de la Marne (sept.) : Morsains, Beauchery, Villiers-Saint-Georges, Montceaux-lès-Provins, Réveillon, Marchais-en-Brie

Aisne : Juvincourt, Berry-au-Bac (fin sept.), cote 108, la cimenterie, Sapigneul, le Choléra puis marne (oct.-nov.) : Courlandon, Fismes

1915 Marne (janv.-fév.) : ferme de la Pêcherie, le Choléra, le Luxembourg   Aisne (avril-mai) : ferme du Luxembourg, mont Doyen    Oise (juin) : Quennevières, Ecafaut

Aisne (juil.-oct.) Villers-Franqueux, le Luxembourg, Berry-au-Bac, Le Choléra  Embarquements à bord du « duc d’Aoste » et du « Savoie » le 01/11/1915 pour Salonique

Salonique (déc.-mars 16)

1916 et 1917 : frontière grecque : le Vadar, Gumendzé, la Slop, crête du Raviné, Barakli

1918 frontière grecque (janv.-avril) : le Vadar, Kara-Sinanci, Majadag puis le Sokol (août-sept.) : Dragomanci, Vertekop, Sokol

En oct. : fleuve de la Sturma, Topoljani, Turkohori, Gumuldjina

149ème Régiment d'Infanterie

En 1914 : casernement : Épinal

Il fait partie de la 85e brigade d’infanterie, 43e division d’infanterie, 21e corps d’armée

À la 43e D.I. d’août 1914 à nov. 1918.

Constitution en 1914 : 3 bataillons

5 citations à l’ordre de l’armée, une au corps d’armée, fourragère jaune ; voir les citations

1914   Vosges (août) : occupation des cols de Sainte-Marie-aux-Mines du Donon, Abreschviller, Biberskirch, Badonviller, Neufmaisons, Thiaville, Ménil-sur-Belvitte

La Trouée de Charmes (août-sept.) : col de la Chipotte puis Artois (oct.-nov.) : Notre-Dame-de-Lorette

Bataille des Flandres (nov.-déc.) : bois d’Enfer, ferme Lagache, ferme de la Capelle, Hollenbecke, Saint-Eloi, bois du Polygone D’oct. à déc., 1800 hommes du 115e territorial, volontaires et hommes des plus jeunes classes, intègrent les 149e et 152e RI.

1915 Artois (toute l’année) : Les Éperons, bois en H, fond de Buval, Notre-Dame-de-Lorette puis seconde offensive : Souchez, Ablain-Saint-Nazaire

1916 Verdun (mars-avril) : Vaux-devant-Damloup, batterie de Damloup puis Champagne (mai-juil) : butte de Tahure

Bataille de la Somme (sept.-nov.) : Vermandovillers, Soyécourt, Ablaincourt, bois Bauer puis en déc. : Ablaincourt

1917 Aisne (mai-août) : secteur de la Malmaison puis ferme de Toly (sept.) puis bataille de La Malmaison (oct.) : le Hérisson, bois de Belle Croix, bois Derlhy

Fin mai et début juin 1917, le régiment connaît des actes d’indiscipline collective.

1918 Vosges (janv.-avril) : le Violu puis bataille de l’Aisne (mai-juin) : Cuiry, Lesges, Arcy-Sainte-Restitue, Cramaille, Grisolles, bois de Bonne, Bussiares, ferme des Mares

Champagne (juin-sept.) : trou Bricot, cote 193, bois des Perdreaux puis Orfeuil, Banogne

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : image002

 

Vers les régiments d’infanterie N° :

 

 1 à 50 -- 51 à 100 -- 101 à 149 -- 150 à 200 -- 201 à 250 -- 251 à 300 -- 301 à 400 -- 401 à 418

 

Essayer de retrouver une photo d’un ancêtre soldat

 

Retour accueil général du site