Régiments d'Infanterie 14/18 N°401 à 421

 

Mise à jour : novembre 2015

Un régiment en 1914, c’est quoi ?

Signaler une erreur ou omission sur cette page

Essayer de retrouver une photo d’un ancêtre soldat

 

C’étaient les régiments de réserve. Ils étaient à 2 bataillons (bataillons n° 5 et 6) au début de la guerre au lieu de 3, voire 4 pour ceux de l'active (bataillons n° 1, 2 et 3). Chacun des bataillons étaient composé de 4 compagnies (n° 17 à 20 et 21 à 24). Progressivement, un 3e bataillon (il prend le N°4) sera ajouté à certains régiments en 1916 (voir 1917) pour aligner ceux-ci sur ceux de l'active; les autres régiments seront dissous.

 

Les régiments de réserve se rattachaient aux régiments d'active, dont ils reprenaient la numérotation augmentée de 200.

Le régiment de réserve du 51ème RI était ainsi le 251ème RI. Il avait même lieu de recrutement et de garnison, le régiment de réserve est, au départ, commandé par le lieutenant-colonel, commandant en second du régiment actif.

 

Description : 408e Infanterie.jpg

 

Soldat du 408e. Merci à Claudine et Philippe

 

 

401ème Régiment d'Infanterie dit régiment « Muguet »

Constitution en avril-sept. 1915 : camp de La Courtine, et instruction à Meximieux.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 313e brigade d’infanterie, 157e division d’infanterie.

À la 157e D.I. de d’avril 1915 à août 1916, puis à la 133e D.I. jusqu’en nov. 1918.

5 citations à l’ordre de l’armée, une à la division, fourragère rouge, voir les citations

Le 401e RI est constitué le 8 mai 1915 avec des éléments venus des dépôts de la 1ére et 12ème région militaire

1915 Bataille de Champagne : Ferme des Wacques puis cote 150, bois B, bois Sabot, bois Raquette, Épine de Védegrange (sept.-oct.)  Alsace (oct.-déc.) : Ammerzwiller, Balschwiller

1916 frontière Suisse (mars à août) : Belfort, Vézelois, Delle puis Ammerzwiller   Bataille de Verdun (oct.-déc.) : Vaux-Chapître, saillant de Montbrisson, tranchée de Wesel, tranchée Lecourt et de la Bavière, crête du Nez de Souville, la Sablière, ravin du Bazil, tranchées de la Carniole et de Gotha, ravin du bois Fumin puis en déc. : ouvrage d’Hardaumont et du Muguet

1917 2 bataillons sont détachés aux usines de Marnaval pour fournir des travailleurs à la fabrication de munitions (début 1917) Chemin des Dames (avril-mai) : coteaux de Vendresse, Sucrerie de Cerny Offensive des Flandres (juil.-oct.) : Roeningue, Bixschoote secteur de Bruet, forêt d’Houthulst, ferme des Poiriers, Merckem puis Nieuport (nov.-fév.)

1918 Somme (mars) : Le Quesnel, bois de Mareuil, Hourges, Thennes

Flandres (avril-mai) : Boeschepe, Bailleul, ferme Appétit, secteur des Monts des Flandres

Picardie (juil.-août) : Moulin de Tricot, parc du Frétoy, Coivrel, tranchée des Bonnets à Poils puis Le Frétoy, Vaux, Beuvraignes puis bois Marotin, Bus, bois de Bus puis en sept.-oct. : Épine de Dallon, Harly puis Chimay (nov.)

 

Le 401e RI ne sera pas dissous après la guerre, il est maintenu comme régiment d’active ; cette mesure est exceptionnelle

402ème Régiment d'Infanterie

Constitution en avril-sept. 1915 : camp de La Valbonne puis dans l’Aine, à Meximieux.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 313e brigade d’infanterie, 157e division d’infanterie.

À la 157e D.I. de d’avril 1915 à août 1916, puis à la 133e D.I. jusqu’en avril 1916.

Pas de citation du régiment

1915 Champagne : ferme de Cuperly, Souain, cote 174, tranchées des Tantes, bois J11, ferme des Wacques (fin sept.-9 oct.),

Du 28 au 30 sept., le 402e RI perd 1732 hommes (dont 1623 disparus)

Frontière suisse (oct.-déc.) : Belfort, Montbéliard, Héricourt, Byans, Verlant, Saint Valbert, Saint-Hippolyte, Noirefontaine, Montécheroux

1916 Vosges (janv.-mars.) : Tagolsheim, bois de Carspach, de Banolz et de Stokelé

 

Dissolution du régiment en avril 1916 : Quelques soldats du 402e RI intègrent le 164e et le 165e.

Le reste du régiment fusionne avec le 111e RI (après que celui-ci fut presque totalement anéanti dans le bois de Malancourt, le 20/03/1916), puis au 216e RI (après la dissolution rapide du 111e RI, certainement à cause de sa conduite en avril 16)

403ème Régiment d'Infanterie

Constitution en avril 1915 : camp de Mailly.

Il fait partie de la 301e brigade d’infanterie, 151e division d’infanterie.

Constitution : 3 bataillons.

À la 151e D.I. d’avril 1915 à nov. 1918.

Voir les citations

1915 Somme (mars- juil.) : entre Bray-sur-Somme et Fricourt

Bataille de Champagne : Ville-sur-Tourbe (sept.), bois d'Heuzy, Souain

1916 Champagne : Souain puis bataille de Verdun : Bras, Louvement, Thiaumont (mai-juin), bois Fumin

1917 secteur de Reims (mars-avril) : Bétheny puis offensive du 16 avril : secteur de Reims, les Cavaliers de Courcy

Hurtebise, Craonne (31 août- 5 sept.), Aisne (nov.) : Vaudesson

1918 Aisne : Folembray, Coucy-le-Château, Quincy (avril), Terny, Sorny (mai)

Aisne : Ambleny, Dommiers, Cutry (juin) puis Champagne : Sainte-Marie-à-Py (sept.) puis attaque de la Hundling-Stellung (oct.)

404ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : La Flèche (Le Mans) puis Mailly.

Il fait partie de la 302e brigade d’infanterie, 151e division d’infanterie.

Constitution : 3 bataillons.

À la 151e D.I. de d’avril 1915 à juin 1915, puis à la 121e D.I. jusqu’en nov. 1918.

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1915 front de L’Aisne (mai à avril 1916), Tracy le Mont, Moulin-sous-Touvent, Nouvron, Vingré

1916 Bataille de la Somme (juin à oct.) : Estrées, Belloy-en-Santerre (juillet), tranchée du Chancelier (20 juil.), Berny-en-Santerre (oct.) puis Génermont, nord de Fresnes (oct.)

1917 Aisne : Rémigny, Vendeuil (mars), Arvillers (avril), Jussy (mai) puis Chemin des Dames (déc.) : Barbonval, ravin de Coutard

1918 Flandres, Le Kemmel (mai), Mille Kruiss (27 mai) puis Oise : Ferme Porte (juillet), La Berlière, La ferme Baroque, tranchée la Brebis, L’Alouette, l’Autruche (août) 

Oise : Marquéglise, Ressons (août), Plessis-Cacheleux, Lagny (28 août), Notre-Dame-de-Liesse (oct.)

405ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : région de Cuperly.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 307e brigade d’infanterie, 154e division d’infanterie.

À la 154e D.I. de d’avril 1915 à juillet 1915, puis à la 130e D.I. jusqu’en juil. 1916.

Voir les citations

1915 Artois : Neuville-Saint-Vaast, Souchez, bois de la Folie (sept-déc.)   

1916 Artois (janv.-mars) : Souchez, Ablain puis bataille de Verdun : bois de Vaux Chapitre, Fleury (21-23 juin)

 

Dissolution du régiment en juillet 1916.

406ème Régiment d'Infanterie

Constitution d’août 1915 à fév. 1916 au camp d’Avord.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 315e brigade d’infanterie, 158e division d’infanterie.

À la 158e D.I. d’août 1915 à août 1916.

Voir les citations

1916 Magny-en-Vexin ; Nivillers (fév. à juin), Villers-Cotterêts (juin-août)

Dissolution du régiment en août 1916.

 

Suivre un soldat du 406e jour par jour

407ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : région de Cuperly.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 307e brigade d’infanterie, 154e division d’infanterie.

À la 154e D.I. en avril 1915, puis à la 130e D.I. de juil. 1915 à nov. 1917, puis à la 151e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Voir les citations

1915 Artois : Neuville St Vaast, Vimy, Souchez  (sept), Roclincourt

1916 Souchez (janv.-mars) puis bataille de Verdun : bois de Vaux Chapitre, Fleury (21-23 juin)

1917 Toul, Flirey, étang de Wargévaux (janv. à juin) puis Aisne : plateau des casemates, ferme de la Creute (sept.)

1918 bataille de Picardie : Folembray, Coucy-le-Château, Quincy, bois de Mortier (mars-mai) puis Ambleny, Dommiers, Cutry (3, 4 et 8 juin)

Champagne (fin sept.-oct.) : Saint-Souplet-sur-Py, Croix, Saint Sulpice, Petit Belloy, cote170, cote 145, Hauviné (08/10)

408ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : Mehun (Bourges)

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 303e brigade d’infanterie, 152e division d’infanterie.

À la 152e D.I. en avril 1915, puis à la 120e D.I. de juin 1915 jusqu’en nov. 1918.

2 citation à l’ordre de l’armée, 2 au corps d’armée, fourragère verte voir les citations

1915 Oise (mai à fév. 1915) Plessier, Roye, Lassigny

1916 Bataille de Verdun : Eix, Douaumont (février), Vaux, Tavannes (2 -11 mars)

Bataille de la Somme : Vermandovillers, Bois Étoilé  (août-sept.) Boyau sonore, bois du Cerisier

1917 Aisne : Candor, Guiscard, Gricourt (mars-juin) puis Verdun : cote 304 (juil.-août), bois le Chaume (oct.-déc.)

1918 offensive allemande : Vauquois, La Chapelle Hurlay (janv.-mai) puis bataille de la Marne : Binson, Vanteuil, Damery, bois des Éclisses (juil.)

Plateau de Soudans (sept), Vouziers (oct.), plateau des Alleux (nov.)

409ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : Chinon et Lunery

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 303e brigade d’infanterie, 152e division d’infanterie.

À la 152e D.I. en avril 1915, puis à la 120e D.I. de juin 1915 à déc. 1916, puis à la 167e D.I. jusqu’en nov. 1918.

4 citation à l’ordre de l’armée, fourragère jaune voir les citations

1915 Somme : Lihons, Lihu (sept.-oct.)

1916 Bataille de Verdun : Eix, Douaumont (fév.-mars) puis Oise (juin) : Quennevières

Bataille de la Somme (août-sept.) : prise de Vermandovillers, Lihons, Lihu (sept.)

1917 Le Chemin des Dames (avril-mai), bois de Séchamp (mai), La Malmaison

1918 Picardie : Bois de Montgival, Thory, Grivesnes (mars-avril), offensive de l’Aisne, Epau, Bétu, (juil.)

Champagne : Butte de Souain (août-oct.) puis Aisne : Saint-Quentin (sept.)

410ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : camp de Coëtquidan.

Constitution : 3 bataillons (dépôts bretons, normands et de l’est de la France)

Il fait partie de la 301e brigade d’infanterie, 151e division d’infanterie.

À la 151e D.I. d’avril 1915 à nov. 1918.

3 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1915 Somme (mars- juil.) : Bois français (avril), Fricourt

Bataille de Champagne : Ville-sur-Tourbe  (sept.), bois d’Heuzy, La Courtine

1916 Champagne (jan.-mai) : nord de Somme-Suippes, cote 193, côte du Champignon, de la Pomme de Terre, côte du Voussoir

Bataille de Verdun : Bras, Louvement, Thiaumont, bois Nawé (mai-juin) puis Reims : Bétheny, cavaliers de Courcy (août- nov.)

1917 secteur de Reims : cavaliers de Courcy (mars-mai) puis Chemin des Dames (août-sept.) : Hurtebise, Craonne

1918 Aisne (mai-juin) : Bagneux, ferme de Montécouvé puis Champagne (sept.) : Souain

Oise : Chevincourt (août), Evricourt (août), Achery (octobre), la Viéville (octobre)

411ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : camp de Coëtquidan.

305e brigade d’infanterie.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 305e brigade d’infanterie, 153e division d’infanterie.

À la 151e D.I. d’avril 1915 à nov. 1918.

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune, voir les citations

1915 secteur de Reims (avril) : Taissy puis Sillery, Prunay, bois des Zouaves (mai-août), bois Franco-Allemand, mont Doyer, bois de Beaumarais (sept-nov.)

1916 Champagne (janv.-avril) : Beauséjour, fortin de Beauséjour, tranchées d’Haraucourt et de Posen-Champagne

Verdun (mai-déc.) : bois d’Avocourt, cote 304, le Mort-Homme

1917 Verdun (janv.-juil.) : Hardaumont, Les Chambrettes, ravin de l’Hermitage puis cote 344, le Caire, ouvrage de Riel, tranchée de Worms (août)

Lorraine (oct.-déc.) : secteurs de Sornéville, Mazerulles, Monzel

1918 Lorraine (janv.-juin) : ferme de Rozebois, ferme des Ervantes, forêt de Bezange

Secteur de Compiègne (juin-août) : bois de Caumont, Antheuil, Giraumont, ferme de Zeel puis Aisonville, Grougis, le Thiolet (sept.), Tupigny

Belgique (nov.) : La Neuville, la Voierie,

412ème Régiment d'Infanterie

Créé le 23 mars 1915 : Limoges   305e brigade d’infanterie.

Constitution : 3 bataillons.

À la formation, les bataillons comprenaient :

1e bataillon : Limousins, Corréziens, Creusois et Charentais des 63e ,78e, 107e et 138e RI

2e bataillon : Périgourdins, Corréziens des 50e, 100e, 108e, et 126e RI

3e bataillon : Parisiens et gars du Nord des 1e, 43e, 84e RI, évacués de la 1ère région militaire.

Il fait partie de la 305e brigade d’infanterie, 153e division d’infanterie.

À la 153e D.I. en avril 1915, puis à la 123e D.I. du 26 mai 1915 à mars 1917, puis à la 48e D.I. de sept. 1917 à juin 1918, puis à la 58e D.I. jusqu’en nov. 1918.

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1915 Secteur de Reims (avril-août) : nord de Cormontreuil, Les Marquises, Prunay puis Aisne (août) : nord-ouest de Berry-au-Bac, Cuiry-Les-Chaudardes, bois de Beau-Marais

2ème offensive de sept. 1915 : La Miette, bois Rouvroy, bois de Beau-Marais (oct.)

Champagne (déc.) : fortin de Beauséjour

1916 Champagne : la butte du Mesnil (21/12/1915 - 25/04/1916) : boyau Kolossal, Boyau de Nancy et de Walkyries, tranchées Barbe et Cornette (9,10 et 11 janv.) 560 h. hors de combat

Bataille de Verdun (23 mai-30 oct.) : cote 304, Mort Homme puis côte du Poivre (26 nov. au 12 janv.)

1917 Verdun (fév.-mai) : Douaumont, Hardaumont, Vaux, bois des Chambrettes puis Bezonvaux, bois Hassoule, Hardaumont (juin-juil.)

Verdun (août) : cote 326, cote 344, Regen, LeTrapèze, tranchées de L’Arc, de Worms et de Trèves, ouvrage de l’Oursin 860 h. hors de combat

Verdun (sept.-déc.) : Côte de L’Oie, bois des Caurettes et de Cumières, Côte de Talou   

1918 Lorraine (jan.-mars) : région de Nancy puis Oise (avril) : Tracy-le-Val, Saint Georges, Cuny

Oise : secteur de Belloy, Lataule : cote 98, cote 110, ferme de la Garenne (11 juin), cote 95, Saint-Maur (12-13 juin) 500 h. hors de combat

Secteur sud de Soissons (juil.) : Vierzy, Villemontoire, Bois d'Hartennes, Taux 900 h. hors de combat

Picardie (août-sept.) : massif de l’Écouvillon, Thiescourt, Noyon, bataille de l’Oie, de la Serre et de l’Aisne, plateau de Ferrière (sept.-oct.)

 

Pour info, le régiment ne fût pas dissous après la guerre, il est parti en Syrie-Cilicie (Armée du Levant) de mi-1919 à fin 1920 où il perdait encore 1200 h.

Je possède l’historique complet (400 pages), si vous êtes intéressé contactez moi

413ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : Saint-Germain-Lembron (Puy-de-Dôme)

Soldats venus des dépôts des 86e, 92e, 139e, 156e et 171e RI.

Il fait partie de la 309e brigade d’infanterie, 155e division d’infanterie.

À la 155e D.I. en avril 1915, puis à la 154e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Pas de citation du régiment

1915 Somme (avril à sept.) : Fontaine-lès-Cappy, Lihons, Fouaucourt-Herville

Opérations en Artois (sept.-nov.) : bois en Hache, Souchez il ne prend pas part directement à l’attaque du 25 sept. mais perd dans cette période 500h.

1916 Alsace (mars-mai) : Largitzen, Hirzbach puis Verdun (juin-juil.) : Watronville, Haudiomont, Tavannes.  Une attaque de Tavannes fait perdre au régiment 1500 hommes (2e et 3e bataillon)

Argonne (août-sept.) : bois d’Hauzy, Vienne-le-Château puis Verdun (déc.-janv 1917) : Caurières, Bezonvaux pertes 1000 hommes en 3 semaines

1917 Aisne (avril-août) : Craonne, plateau de Californie (mai) puis plateau de Vauclerc (juin-juil.) puis Laffaux, Pinon (août-oct.) puis Vaux-Fluquières (déc.)

Certains soldats, en limite d’âge, partent pour le 8e régiment territorial (hist. Du 8e RIT)

 

1918 secteur de Saint-Quentin, Urvillers (janv.) puis Vosges (fév.-mars) : Saint-Dié, Rougemont, Corcieux

Belgique : Dranoutre, Westoutre (avril), ravin de Hollenbecke, mont Kemmel (avril), Locre, hospice de Locre pertes 1500 hommes durant la période belge

Marne (mai) : Jonchery, Hourges, Vandeuil, Serzy cote 201, Tramery, Sarcy pertes 1200h.

Meuse (juin-sept.) : Raulecourt, Serre puis Champagne (fin sept.-oct.) : Saint-Souplet-sur-Py, Croix, Saint Sulpice, Petit Belloy, cote170, cote 145, Hauviné (08/10), Ménil-Annellles (12/10)

414ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : Montluel.

Régiment composé pour les 3/5 de la classe 1915 et pour les 2/5 d’hommes de retour du front, provenant des compagnies des régiments 17e, 22e, 23e, 30e, 52e, 75e, 97e, 99e, 133e, 138e,140e et 158e

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 309e brigade d’infanterie, 155e division d’infanterie.

À la 155e D.I. en avril 1915, puis à la 154e D.I. jusqu’en nov. 1918.

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte ; voir les citations

1915 Artois : plateau de Lorette, vallée de la Souchez (sept. à nov.)

1916 Alsace : Seppois, Pfetterhouse (début 16) puis Verdun : secteur de Châtillon-sous-les-Côtes, Ronvaux (avril)

Forts de Douaumont et de Vaux : secteur de Tavannes  (juil.-août)  le régiment perd la moitié de son effectif

Champagne (sept.) : bois d’Hauzy, Massiges puis secteur de Verdun : Bois des Caurières, ferme des Chambrettes (déc.-janv.)

1917 Somme : Lihons (fév.), attaque de Crapeaumesnil (mars), Beaulieu-les-Fontaines, plateau de Craonne et de Californie (avril-août), Laffaux    

Aisne (sept.) : secteur de Soissons puis ferme Grandchamp, Quincy-Basse (oct.-nov.) certains soldats, en limite d’âge, partent pour le 8e régiment territorial (hist. du 8e RIT)

1918 Vosges (janv.-mars) : Granvillers, Bruyères, Raon-l’Etape

Belgique : Westoutre (avril), Locre, ferme Bruloge, mont Kemmel (avril), Locre, hospice de Locre, le Cabaret Rouge (fin avril)   le régiment perd 1400 h.

Champagne (mars-juin) : ouest de Reims, Jonchery, plateau de Savigny, bois de Courton, bois de Reims, Bligny

Secteur de Toul (juin-juil.) : Lirouville puis Einville, Lunéville

Champagne : tranchée de Magdebourg, Saint-Souplet-sur-Py (oct.), tranchée Magdebourg, puis attaque vers la Py, Hauviné  le régiment perd 800h.

 

415ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : Marseille.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 310e brigade d’infanterie, 155e division d’infanterie.

À la 155e D.I. en avril 1915, puis à la 27e D.I. de mai 1915 à nov. 1916, puis à la 163e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Voir les citations

1915 Bataille de Champagne (25-28 sept.), Vosges (fin 1915)

1916 Vosges (jan.) : Vieil Armand puis frontière Suisse (fév.)

Bataille de Verdun : Douaumont, Bois de la Lauffée, Vaux, Chênois (juil.-oct)

1917 Reprise des Forts de Douaumont et de Vaux : Beaumont, Bezonvaux (sept. et 1er oct.)

1918 Somme : Moreuil, Castel (avril) puis Champagne : Secteur de Courmelois (juillet) puis attaque de sept. : Secteur de Normandie, L'Aisne (2-8 nov.)

 

Pour info, le régiment ne fût pas dissous après la guerre, il est parti en Syrie-Cilicie (Armée du Levant) de mi-1919 à fin 1920.

 

Suivre un soldat du 415e jour par jour

416ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : Narbonne.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 308e brigade d’infanterie, 154e division d’infanterie.

À la 154e D.I. en avril 1915, puis à la 28e D.I. d’avril 1915 à nov. 1916, puis à la 154e D.I. jusqu’en nov. 1918.

Voir les citations

1915 Bataille de Champagne : Le Trou Bricot (sept.)

1916 Bataille de Verdun  - Forts de Douaumont et de Vaux : Secteur de Saint-Michel (avril-mai), bois des Caurières (déc.)

1917 Aisne (avril-août) : Craonne, plateau de Californie (mai) puis plateau de Vauclerc (juin-juil.) puis Laffaux, Pinon (août-oct.), Vaux-Fluquières (déc.)

Certains soldats, en limite d’âge, partent pour le 8e régiment territorial (hist. Du 8e RIT)

1918 secteur de Saint-Quentin, Urvillers (janv.) puis Vosges (fév.-mars) : Saint-Dié, Rougemont, Corcieux

Belgique : Dranoutre, Westoutre (avril), ravin de Hollenbecke, mont Kemmel (avril), Locre, hospice de Locre pertes 1500 hommes durant la période belge

Champagne (fin sept.-oct.) : Saint-Souplet-sur-Py, Croix, Saint Sulpice, Petit Belloy, cote 170, cote 145, Hauviné (08/10)

417ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : Toulouse.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 304e brigade d’infanterie, 152e division d’infanterie.

À la 152e D.I. de d’avril 1915 à juin 1915, puis à la 121e D.I. jusqu’en oct. 1917.

Voir les citations

1916 Bataille de la Somme : Estrées, Belloy-en-Santerre (juillet), le Chandelier (août) puis Génermont, nord de Fresnes (oct.)

1917 Aisne : Liez, Rémigny, Vendeuil (mars), Arvillers (avril)

Dissolution du régiment en oct. 1917, un bataillon part au 167e RI, un autre au 168e RI

418ème Régiment d'Infanterie

Constitution en mars 1915 : Bordeaux (camp de Souges)

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 306e brigade d’infanterie, 153e division d’infanterie.

À la 153e D.I. d’avril 1915 à nov. 1918.

5 citations à l’ordre de l’armée et 1 citation à l’ordre du corps d’armée, fourragère jaune, voir les citations

1915 Armées du Nord - Canal de l'Yperlée : l'Yser (avril), Steenstraate puis Artois : Neuville-Saint-Vaast (juin)

Champagne (sept.) : Beauséjour, butte du Mesnil, bois des 20/1000 pertes : 1200 hommes

Maison de Champagne (jusque déc.)

1916 Bataille de Verdun : Louvemont, Douaumont (fév.) puis Esnes, cote 304 (avril)

Bataille de la Somme (juil.) : Hardecourt, Guillemont, ravin de l'Angle (août), Saint-Pierre-Vaast (nov.)

1917 Offensive du 16 avril : Cerny (la sucrerie), Lorraine, bois le Prêtre (été 17) puis Verdun (fin 17)

1918 Aisne : Coeuvres, Valsery (juin), plateau des Trois-Peupliers (juin), Saint-Pierre-l’Aigle (juil.)

Marne : Montagne de Paris (juil.), Fontenoy, cote 129 (août)

419ème Régiment d'Infanterie

Formation au camp d’Avord d’août 1915 à février 1916.

À la 158e D.I. d’août 1915 à août 1916.

Constitution : 3 bataillons. (à vérifier)

Il fait partie de la 315e brigade d’infanterie, 158e division d’infanterie.

Voir les citations

1916 Magny en Vexin, Nivillers (fév. à juin), Villers-Cotterêts (juin-août)

Dissolution du régiment en août 1916 ; les soldats rejoignent le 236e RI et le 319e RI pour former le 3e bataillon.

420ème Régiment d'Infanterie

Formation au camp d’Avord d’août 1915 à février 1916, 316e brigade d’infanterie.

À la 158e D.I. d’août 1915 à août 1916.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 316e brigade d’infanterie, 158e division d’infanterie.

Voir les citations

1916 Magny en Vexin ; Nivillers (fév. à juin), Villers-Cotterêts (juin-août)

 

Dissolution du régiment en août 1916 ; les soldats rejoignent le 329e RI pour former le 3e bataillon.

421ème Régiment d'Infanterie

Formation au camp d’Avord d’août 1915 à février 1916, 316e brigade d’infanterie.

À la 158e D.I. d’août 1915 à août 1916.

Constitution : 3 bataillons.

Il fait partie de la 316e brigade d’infanterie, 158e division d’infanterie.

Voir les citations

1916 Magny-en-Vexin ; Nivillers (fév. à juin), Villers-Cotterêts (juin-août)

Dissolution du régiment en août 1916.

 

 Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : image002

 

Vers les régiments d’infanterie N° :

 

 1 à 50 -- 51 à 100 -- 101 à 149 -- 150 à 200 -- 201 à 250 -- 251 à 300 -- 301 à 400 -- 401 à 418

 

Essayer de retrouver une photo d’un ancêtre soldat

 

Retour accueil général du site